Dégradations sur la façade de Saint-Nicolas-du-Chardonnet : on attend toujours la réaction des autorités

Vers trois heures de l’après-midi du dimanche 17 janvier 2010, trois jeunes cagoulés ont lancé neuf projectiles (des pots de confiture) remplis de peinture rouge sur la façade de l’église Saint-Nicolas-du-Chardonnet.
Ils ont été aperçus par un fidèle présent qui a pu donner leur signalement à la police qui est arrivée sur les lieux quelques minutes après les faits.
Aucune revendication n’a été faite.

Aucune protestation publique non plus…

M. Sarkozy ne s’est pas déplacé pour dénoncer « le scandale digne des heures les plus sombres de notre histoire ».
Mgr Vingt-Trois ne nous a pas fait part de sa « solidarité », encore moins de son indignation devant le temple de Dieu sali.
La Halde [Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité] ne s‘est pas saisie de cette injure faite à des Français « en raison de leur religion ».
Quant aux médias, ils n’ont pas jugé utile de faire connaître les faits au public.

Ce n’est après tout qu’une église catholique…

Des cours d’Islam comme « remède contre l’extrémisme »

Plus la ficelle est grosse, mieux ça passe…
A la tête du conseil régional du culte musulman (CRCM) d’Alsace, Driss Ayachour exhorte les pouvoirs publics à créer des classes d’enseignement de l’Islam : l’éducation est « le remède le plus efficace pour encadrer les jeunes, les former et les protéger contre l’extrémisme. C’est l’ignorance qui pousse à être influencé par les extrémistes de tout bord », affirme ce professeur de mathématiques.

Son homologue du CRCM Lorraine, Amine Nejdi, abonde en son sens : « Ça serait un petit remède mais qui est à notre portée » en Alsace-Moselle. « Il faut des initiatives de la part des politiques.»

Driss Ayachour rappelle qu’au sein du CRCM, une commission réfléchit déjà aux programmes (histoire de la religion, vie du prophète, comportement des musulmans envers les autres et la société…), calqués sur l’exemple des autres cultes déjà enseignés dans les écoles alsaciennes et mosellanes.

Pourtant la vraie solution à l’extrémisme musulman tout le monde la connait : retour immédiat de tous les allogènes dans leurs pays d’origine!

Source

Héritage gaulois. Exposition sur les bronzes guerriers de Tintignac-Naves

Jusqu’au 28 février 2010 au Musée Saint-Raymond, place Saint-Sernin, 31000 Toulouse.
Tél. : 05 61 22 31 44.
www.saintraymond.toulouse.fr
De 10 h à 18 h, tous les jours.

En septembre 2004, dans le sanctuaire gaulois de Tintignac (Naves, Corrèze), fut découverte une fosse contenant près de 500 fragments métalliques, datés entre le IVe et le IIe siècle avant notre ère. Il s’agissait d’armes, de quatre casques et de carnyx, c’est-à-dire de grandes trompettes de guerre de la taille d’un homme utilisées lors des tumultes guerriers.

Un casque spectaculaire en forme de cygne et un des carnyx, au pavillon en forme de serpent, ont été étudiés, restaurés et remontés. Ils sont présentés dans cette exposition, accompagnés de panneaux expliquant les circonstances et le contexte de leur découverte, les techniques employées pour leur fabrication et celles utilisées pour leur préservation.
Source

La LDJ soutient Georges Frêche

L’organisaton d’extrême droite sioniste, la Ligue de défense juive, a pris la défense de Georges Frêche dans un communiqué diffusé dimanche 31 janvier sur son site.
Sous le titre Bravo à Georges Frêche, la LDJ déclare soutenir “Georges Frêche ami fidèle du peuple juif et d’Israel depuis de nombreuses années face à un Fabius qui a choisi de renier son judaïsme et que nous n’avons jamais vu dans une seule manifestation de soutien à Israel depuis 40 ans. Monsieur Fabius et ses amis socialises [sic] sont toujours là pour dénoncer l’antijudaïsme quand il provient de l’extrème droite. Par contre leur silence est éloquent quand les agresseurs racistes sont issus de minorités qu’ils défendent. Nous félicitons Monsieur Frêche d’avoir dénoncé les agissements du mouvement pro arabe CIMADE”.

Source

Promotion de l’homosexualité à l’école (suite)

Suite à la mobilisation des milieux catholiques, Luc Chatel a refusé la diffusion d’un court-métrage incitant à l’homosexualité dans les écoles primaires. Nous en avions parlé ici. En retour, le ministre de l’Education a, bien sûr, essuyé les critiques des syndicats gauchistes.

Mais ne nous y trompons pas, le ministre reste un pantin dans les mains des lobbies homos et maçonniques. S’il recule d’un pas, c’est pour mieux avancer… Il a annoncé qu’une campagne d’affichage sur l’homosexualité sera organisé en février dans les collèges et lycées français.

Les enfants du primaire sont, provisoirement, épargnés mais ceux du secondaire vont dérouiller!

Source

A quoi jouent Pierre Harlaut et François Ferrandon?

Certains sites de la mouvance nationale se sont faits l’écho d’une boutique en ligne bien sympathique au premier abord : redemption-france.com

Cependant, après quelques recherches sur internet, on découvre qu’il existe des liens entre cette boutique de fringues natio-catho et le patron d’un « sexshop » en ligne : coquin-malin.com

D’un côté, Pierre Harlaut un jeune pornocrate et prestataire de e-services et de l’autre François Ferrandon, le marchand de vêtements « identitaires » qui a recours à son camarade Harlaut pour son site ! L’un vend des vibromasseurs et l’autre des t-shirts avec le Saint Rosaire, il fallait oser…

Preuve 1
Preuve 2

Benoît XVI dénonce un projet de loi britannique pro-homosexuels

Lundi à Rome le Pape a dénoncé devant les évêques catholiques anglais et gallois : « certaines lois destinées à réaliser cet objectif (la soi-disante égalité des chances) imposent des restrictions injustes à la liberté des communautés religieuses d’agir en accord avec leurs croyances. (…) À certains égards, cela enfreint la loi naturelle sur laquelle l’égalité de tous les êtres humains est basée et par laquelle elle est garantie ».

Et pour cause, le parlement britannique débat actuellement sur un texte qui « renforcerait l’égalité des chances pour tous », notamment dans l’accès à l’emploi, dont l’application perverse obligerait l’Eglise à employer des homos ou des trans, dans ses écoles ou son administration.

Benoît XVI ne s’y est pas laissé tromper : sous couvert « d’égalité », le but réel de cette loi est d’imposer définitivement des déviances sexuelles à tous.

Source

Mgr Williamson sera jugé le 16 avril prochain

Une demande de comparution a été envoyée au domicile londonien de l’évêque britannique, mais il pourra se faire représenter par un avocat. Mgr Richard Williamson, membre de la Fraternité Saint-Pie X, sera jugé pour « incitation à la haine raciale » après avoir tenu à Ratisbonne des propos historiquement incorrects qui avaient été diffusés à la télévision suédoise le 21 janvier 2009. Il avait dit croire « que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration, mais pas un seul dans les chambres à gaz ».

Berlusconi compare Amadinejad à Hitler

Que ne ferait-on pas pour plaire à la puissance sioniste ?

Le Premier ministre italien Silvio Berlusconi, lors de sa visite à Yad Vashem, lundi 1er février à Jérusalem, a évoqué le programme nucléaire de l’Iran, son refus du Shoah-business  et son appel à la destruction de l’Entité Sioniste.
«Nous devons être vigilants », a déclaré le franc-mac italien en parlant du président iranien Mahmoud Ahmadinejad. «Nous avons déjà eu affaire à un fou dans l’histoire », a-t-il ajouté, faisant référence à Hitler.

Par ailleurs, il a affirmé durant ce voyage : «mon plus grand rêve est de pouvoir compter Israël parmi les pays membres de l’Union européenne».

En terme d’allégeance, on peut difficilement faire mieux.

Source

Une prime pour les Avorteurs

Quand Roselyne Bachelot n’essaie pas de nous refourguer ses vaccins pourris, elle favorise l’avortement.

Suivant les réquisitions du lobby pro-avortement (Planning familial), Madame Bachelot trouve que l’accès  à l’avortement est trop compliqué et qu’il faut « faciliter » cet accès.

Elle a  indiqué que le gouvernement avait augmenté de 60% la rémunération pour les établissements pratiquant l’IVG et  qu’il allait encore l’augmenter de 10 % cette année.

Tuer des petits Français et faire venir en masse des immigrés pour « payer nos retraites », la volonté de détruire notre peuple n’est pas un mythe.

Source