Qui a cassé et pillé samedi à Paris ? Les médias ne veulent pas le dire

Samedi, partout en France, de très nombreux « Gilets jaunes » ont encore manifesté leur colère vis-à-vis du fiscalisme délirant qui dépouille le peuple français.

A Paris, alors que la ville était bouclée par de nombreuses forces de l’ordre tendues par les consignes qu’elles recevaient d’un ministère de l’Intérieur paniqué et furieux, des heurts ont éclaté par endroits.

Tôt le matin, les CRS ont ainsi abondamment « gazé » des centaines de Gilets jaunes pacifiques.

Puis il y eut des bousculades entre eux. Des barricades ont été à nouveau érigées. Des CRS ont pris la couleur jaune, pas forcément volontairement :

Plus tard dans l’après-midi, comme nous l’ont confirmé plusieurs témoins, des centaines de militants d’extrême-gauche sont passés à l’action, s’en prenant virulemment aux forces de l’ordre et à certaines devantures ou véhicules. Ils étaient entraînés et équipés (étant pour une partie d’entre eux des anciens de Sivens ou de la ZAD de Notre-Dame des Landes).
Dans la soirée, des « jeunes de banlieue » sont venus sur les Champs-Elysées et alentours, pour provoquer la police et piller des magasins.

Continuer la lecture de « Qui a cassé et pillé samedi à Paris ? Les médias ne veulent pas le dire »

Terrorisme judiciaire homosexuel : Jean-Marie Le Pen condamné pour des propos très légers

On ne sait plus quoi dire !

Le lobby LGBT entend se faire respecter notamment par la terreur judiciaire, et les Français risquent de se faire condamner pour des propos chaque année plus anodins.

Cette fois, c’est Jean-Marie Le Pen – dont pourtant « la plupart des collaborateurs sont homosexuels » comme il le dit – qui a été condamné pour plusieurs propos dont vous jugerez vous-même de l’insoutenable violence…

Continuer la lecture de « Terrorisme judiciaire homosexuel : Jean-Marie Le Pen condamné pour des propos très légers »

Censure progressive du net : le régime fait bloquer un site par les FAI

Le 8 novembre, le procureur de la République assignait en référé les fournisseurs d’accès à internet pour qu’ils bloquent l’accès au site democratieparticipative.biz

Il appliquait les demandes des organismes de traque des opinions « incorrectes » (CRIF, LICRA, UEJF, DILCRA, SOS-Racisme…) qui exigeaient que ce site soit rendu inaccessible, car la « Justice » n’arrivait pas à condamner ses auteurs (que les services de police n’ont pas réussi à identifier).
Continuer la lecture de « Censure progressive du net : le régime fait bloquer un site par les FAI »

Plusieurs centres d’impôts ont été murés pendant la nuit

Surprise de taille ce lundi matin à 7h30, pour les agents du centre des impôts d’Ambérieu: les deux entrées étaient… murées. Des maçonneries hautes d’environ un mètre. Le message tagué dessus, « Droit dans le mur » pourrait laisser entendre qu’il s’agit d’une action des Gilets jaunes. Contactée, la mairie a fait enlever les parpaings rapidement, vers 9 heures. Le site ne devrait rouvrir que dans l’après-midi.

A Bourg-en-Bresse, le centre des impôts de la place de la Grenouillère a également été muré dans la nuit de dimanche à lundi. Continuer la lecture de « Plusieurs centres d’impôts ont été murés pendant la nuit »

Champagne : la fiscalité confiscatoire empêche la transmission du vignoble aux enfants

Article intéressant du Figaro sur les ravage de la fiscalité des succession en France. La terre passe des mains de petits propriétaires à celles des grands groupes.

C’est entendu: il faut que tout change pour que rien ne change. Mais entre la fiscalité des successions défendue par l’État, et les vignerons de la Champagne qui se battent pour léguer leur terre à leurs enfants, qui gagnera le droit de ne pas changer? À plus d’un million d’euros l’hectare, le prix du vignoble continue de flamber, et lors des héritages, le fisc oblige les propriétaires à toutes les contorsions, voire à abandonner leurs vignes.

En effet, le fisc prend la part belle lors des successions, taxant les terres champenoises comme rentes et actifs classiques, et non comme biens professionnels. Exploitante à Trois-Puits (Marne), Marie-France Baillette connaît ce genre de tracasserie: à 64 ans, elle envisage de prendre sa retraite et de céder ses 63 derniers ares à ces deux filles, mais se dit «terrifiée par les prix» de la succession. «Je trouve ça triste que demain il n’y ait plus de petits vignerons parce que l’État nous aura trop taxés», déplore-t-elle. Continuer la lecture de « Champagne : la fiscalité confiscatoire empêche la transmission du vignoble aux enfants »

Impressionnant succès de la mobilisation des « Gilets jaunes », mais un mort et des centaines de blessés

source Institut Vauban

Cette révolte populaire, apolitique et spontanée contre la hausse des taxes sur le carburant – mais plus généralement contre la baisse du pouvoir d’achat, une fiscalité écrasante et une classe politique déconnectée des besoins de la France réelle – a connu aujourd’hui un vif succès.

Même dans des petites villes qui n’avaient pas vu de manifestation depuis des décennies, il y eut des foules relativement importantes. On parle de 2 000 rassemblements.

Sur le plan national, le Ministère de l’Intérieur prétend qu’il y avait 282 000 manifestants (il avait commencé par parler de 38 000), ce qui veut dire, selon l’habitude du ministère et en recoupant les informations, qu’il y avait au moins 500 000 manifestants et peut-être un million, dont beaucoup pour qui s’était la première fois.

Il y eut des incidents avec des gens qui ont essayé de forcer les barrages filtrants avec leur voiture, des macronistes ou des gens qui n’ont pas l’habitude qu’on ne leur cède pas :

Un  manifestant a ainsi trouvé la mort… et 227 ont été blessés, dont six gravement.

Par ailleurs le ministère de l’Intérieur annonce 117 interpellations donnant lieu à 73 gardes à vue.

C’est la « France périphérique », à travers ces manifestations et blocages, qui crie son exaspération. Et certains ont dû transpirer dans les préfectures et surtout à l’Elysée, dont se sont approchés des centaines de manifestants avant d’être repoussés par la police ! Macron n’avait-il pas pourtant dit « qu’ils viennent me chercher » ?

Le Président de cette affreuse République parvient à générer une opposition populaire pas vue depuis très longtemps.
Quelle suite va connaître ce mouvement ? Il reste imprévisible.

Mais même si elle a bien sûr ses faiblesses et ses limites, que nos lecteurs ont bien deviné, cette mobilisation est un signal important.
Le climat en France a rarement été aussi favorable à l’accession au pouvoir d’une droite populiste, voire nationaliste.

Là question reste : où est celle-ci ?

Le Sénat augmente une taxe sur les mutuelles de 40% !

C’est une autre taxe qui pourrait faire du bruit. Mercredi soir lors de l’examen du budget de la Sécurité sociale, les sénateurs ont voté un amendement prévoyant la hausse provisoire de 40% de la taxe de solidarité additionnelle (TSA) de solidarité des mutuelles, pour l’année 2019. Cette taxe de solidarité additionnelle a pour but de garantir l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale.

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, s’est montrée défavorable à cette hausse car elle ne veut pas assommer les mutuelles : « Votre amendement augmente le taux de la TSA pour 2019 de 13 à 18 %, ce qui représente 1,5 milliard d’euros. Le reste à charge zéro suscite déjà bien des débats, pour 250 millions d’euros… Avis défavorable. » Continuer la lecture de « Le Sénat augmente une taxe sur les mutuelles de 40% ! »

Macron envoie des fonctionnaires chez Facebook pour « travailler ensemble sur le contrôle des contenus sur les réseaux sociaux »

Alors que la France arrive très largement en tête du nombre de contenus Facebook censurés dans le monde (voir ici), Macron envoie des sbires pour renforcer encore plus le contrôle de la parole des Français sur le réseau social. Les « contenus haineux » n’ont pas de définition claire, il est à craindre de ne plus pouvoir rien dire par le biais d’internet dans quelques années.

Facebook « accueillera prochainement une délégation de régulateurs français », qui « auront pour mission, avec les experts » de Facebook » de « faire des recommandations conjointes précises, concrètes, sur la lutte contre les contenus haineux et offensifs », a indiqué le président de la République à l’Unesco, en lançant les travaux du Forum international sur la gouvernance de l’Internet, qui se tient chaque année.

« Je me réjouis de cette démarche expérimentale très innovante qui permettra de réfléchir très concrètement aux meilleures voies pour garantir que les grandes plateformes appliquent un haut niveau de qualité dans la modération des contenus », a dit Emmanuel Macron.

Continuer la lecture de « Macron envoie des fonctionnaires chez Facebook pour « travailler ensemble sur le contrôle des contenus sur les réseaux sociaux » »

A partir de janvier 2019, le fisc va aussi scruter les réseaux sociaux !

Dès janvier prochain, le fisc surveillera vos comptes Facebook et autres Instagram ou Twitter, pour glaner des informations sur votre niveau de vie. Un exemple supplémentaire qui démontre l’importance de distiller le moins d’informations personnelles sur les réseaux sociaux. Car, si ces données sont achetées à prix d’or par des annonceurs, elles peuvent également servir les volontés de plus en plus totalitaires de la République.  

« Publiez, vous êtes surveillés. L’administration fiscale va bientôt expérimenter la surveillance des réseaux sociaux pour lutter contre la fraude, a annoncé dimanche soir le ministre de l’Action et des comptes publics Gérald Darmanin dans l’émission Capital, sur M6. L’idée? Voir si ce que vous montrez semble en décalage avec votre niveau de vie.  Continuer la lecture de « A partir de janvier 2019, le fisc va aussi scruter les réseaux sociaux ! »

Taxe sur les carburants : la hausse est destinée à compenser la taxe d’habitation

En résumé, c’est du clientélisme. Les taxes supplémentaires sur le carburant doivent permettre de financer un cadeau à son électorat… Il supprime la taxe d’habitation payée sans dégrèvement par les habitants aisés, urbains, qui se déplacent peu en véhicule individuel. Il reporte le coût de son geste de politicien cherchant à s’attacher la fidélité des électeurs, sur les Français n’ayant pas les moyens d’habiter en ville, payant pas ou peu la taxe d’habitation, mais totalement dépendants du véhicule pour travailler. 

Trouvé sur France Info : Alors que le gouvernement justifie la hausse des taxes sur les carburantspar la lutte contre le réchauffement climatique, François Carlier, le délégué général de l’association de défense des consommateurs CLCV, a donné une toute autre explication, jeudi 8 novembre sur franceinfo, en revenant sur un rendez-vous en septembre de cette organisation à Matignon, la résidence du Premier ministre. Matignon s’insurge, vendredi matin, et dénonce une « fakenews ». Pour Matignon, la hausse des taxes sur les carburants et la baisse de la taxe d’habitation, « ça n’a rien à voir, même en montant ».

Continuer la lecture de « Taxe sur les carburants : la hausse est destinée à compenser la taxe d’habitation »

La mairie de Lyon ferme le local du Bastion Social pour des raisons de « sécurité »

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, boisson, table et intérieur

Le « Bastion social » est un mouvement politique de droite radicale parfaitement légal, implanté surtout à Lyon, qui s’attire les foudres du monde politicard.

Pour fermer son local / bar associatif, la mairie de Lyon n’a pas trouvé d’autres moyens qu’une ridicule histoire de « dysfonctionnements de l’éclairage de secours » !
Alors qu’à côté de cela des immeubles s’effondrent à Marseille
Continuer la lecture de « La mairie de Lyon ferme le local du Bastion Social pour des raisons de « sécurité » »

Taxes sur le carburant : Darmanin contredit Macron et révèle que c’est pour financer l’immigration

Gérald Moussa Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, répondait sur LCI à une question sur le prix des carburants et la colère qu’il suscite légitimement.

Alors que Macron explique partout les taxes sur le carburant – et leur hausse à venir, alors que les prix sont déjà extrêmement élevés – sert à financer « la transition écologique » (« C’est de l’écologie, il faut le faire »), son ministre Darmanin donne une toute autre version et crache le morceau :

Autrement dit, ces taxes servent à rééquilibrer un peu le budget de l’Etat plombé par l’immigration massive (entre autres : allocations, CMU, RSA, « mineurs isolés », etc.)