Archives pour la catégorie 'Flicage, répression'

Hollande aurait fait surveiller ses adversaires politiques

Et un scandale de plus, un ! Alors qu’Hollande ne cesse de répéter qu’il est attaché aux libertés fondamentales et aux valeurs de la démocratie, un livre de journalistes d’investigation au Canard enchaîné, suggère que le président use de méthodes de barbouze pour surveiller ses adversaires politiques.

Trouvé sur FDS : François Hollande est-il pour quelque chose dans la déconfiture de certains de ses adversaires politiques ? C’est ce que suggère un livre à paraître, Bienvenue Place Beauvau, Police : les secrets inavouables d’un quinquennat (éd. Robert Laffont), des journalistes d’investigation au Canard enchaîné. Que contient cet ouvrage ?

D’après les bonnes feuilles publiées par l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, il décrit un vaste système de surveillance de ses adversaires mis en place par François Hollande depuis son arrivée à l’Élysée. Ce “cabinet noir” aurait eu pour objectif de discréditer les concurrents du président à l’élection présidentielle, en particulier Nicolas Sarkozy et  Manuel Valls, son propre Premier ministre. Les auteurs écrivent ainsi, de manière éloquente, à propos des “affaires” et révélations sur la vie privée des candidats : “Derrière ces ennuis à répétition qui ciblent les principaux rivaux du président sortant, difficile de ne pas voir la patte de Hollande”.

Lire la suite

Le CSA rappelle à l’ordre Jean-Pierre Pernaut pour des propos sur les migrants


Selon l’instance de contrôle (NDCI : le comité de censure), les propos du présentateur de TF1 peuvent «encourager un comportement discriminatoire».

« Plus de places pour les sans-abris mais, en même temps, les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France ». Ce commentaire de Jean-Pierre Pernaut, prononcé au JT de 13h de TF1, le 10 novembre, en clôture d’un reportage sur les sans-abris, ne passe pas auprès du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Mercredi, l’instance de contrôle a adressé un rappel à l’ordre au présentateur et à sa chaîne.

« Après examen de la séquence, le Conseil a regretté la formulation choisie par le journaliste, estimant que celle-ci était de nature à sous-entendre que les migrants seraient privilégiés par les autorités publiques par rapport aux personnes sans domicile fixe. Il a donc considéré que ces propos pouvaient encourager un comportement discriminatoire », écrit le CSA dans un communiqué.

Source

Allemagne : 5 millions d’€ d’amende pour un message « raciste »

Ne sachant pas comment réagir face à la « libération de la parole raciste » (NDCI : l’opposition à une politique migratoire suicidaire) sur les réseaux sociaux, le gouvernement allemand a trouvé son credo : flicage, suppression et répression. A noter que les messages « dont la légalité est discutable », doivent également être supprimés sous une semaine ! On peut craindre que, sans décision de justice pour venir « éclairer » la censure, les grandes multinationales (Facebook, Google, Twitter etc…) n’hésiteront pas à supprimer tous les messages opposés à l’accueil du tiers-monde en Europe. Concernant le montant des amendes, 50 millions pour les réseaux sociaux et 5 millions pour l’utilisateur, c’est tout simplement délirant…

On peut lire dans les colonnes du Monde :

Infliger des amendes pouvant aller jusqu’à 50 millions d’euros aux entreprises et sanctionner personnellement leurs responsables à hauteur de 5 millions d’euros : c’est la principale mesure du projet de loi de lutte contre les messages haineux sur les réseaux sociaux, présenté mardi 14 mars par le ministre de la justice allemand, Heiko Maas.

Le texte, l’un des plus sévères d’Europe, prévoit que les messages manifestement illicites (incitation à la haine, négationnisme, etc.) devront être supprimés dans les vingt-quatre heures, et dans la semaine pour les contenus dont la légalité est discutable, sous peine d’amende. Les réseaux sociaux devront également faire en sorte que les contenus déjà supprimés ne soient pas republiés en ligne – un sujet au cœur d’un récent procès, en Allemagne, dans lequel le tribunal a finalement donné raison à Facebook après la plainte déposée par un réfugié syrien, victime de harcèlement en ligne.

WikiLeaks s’attaque à la CIA

Ce mardi 7 mars, le lanceur d’alerte WikiLeaks a publié la première partie des 8 000 documents dérobés à la CIA sous le nom de code Vault7 (voir ici). La fuite, contenant des éléments datés de 2013 à 2016, proviendrait d’un réseau interne du Center for Cyber Intelligence de la CIA, à Langley, en Virginie.

Les documents révèlés par WikiLeaks révèlent notamment que la CIA peut se servir des iPhone d’Apple, des Android de Google, des Windows Phone de Microsoft et des TV Samsung comme micro espion à distance. De même, on apprend que la CIA aurait « récemment perdu le contrôle de plusieurs outils de piratage et des documents qui y sont associés. »

On apprend également que les applications cryptées comme WhatsApp, Signal, Telegram, Wiebo, Confide seraient piratées par la CIA. (L’agence américaine récupère les flux d’informations avant qu’ils ne soient cryptés par les applications).

Lire la suite

France 2017 : des systèmes de reconnaissance faciale à la Gare du Nord et à l’aéroport de Roissy

Des sas de contrôle automatisés de passeports qui intègrent une technologie de reconnaissance faciale fonctionnent depuis mardi, pour les Eurostar, au départ de la Gare du Nord.
Les voyageurs qui prennent l’Eurostar, Gare du Nord, vont désormais passer dans des sas de contrôle qui intègrent la reconnaissance faciale. Le système a été mis en place mardi, indique la SNCF. Ces sas sont identiques à ceux utilisés à Londres à la gare Saint-Pancras en juin 2016 au moment de l’Euro de football. En huit mois, 500.000 passagers ont pu tester ce service. Eurostar devrant bientôt installer ces sas à la gare de Bruxelles-Midi.

 Quelques secondes pour scanner votre visage

Le système de reconnaissance faciale est réservé aux citoyens européens majeurs qui ont un passeport biométrique. Il suffit de quelques secondes pour vérifier une identité. Selon le fabriquant, ce système intègre aussi la reconnaissance des empreintes et de l’iris de l’œil.

Une expérience d’un an à l’aéroport de Roissy

Lire la suite

Théo et la matraque : un accident, pas un viol

Suite à la blessure du désormais célèbre Théo, l’emballement médiatique a évoqué un viol ; ce qui a provoqué un embrasement des banlieues.
Les premières observations de l’IGPN (la police des polices) vont dans le sens d’un accident . Une source proche de l’enquête explique que la personne s’est débattue pendant son interpellation. Il portait un pantalon en « taille basse » sans ceinture. Une matraque télescopique a été passée entre les jambes pour le mettre au sol et ensuite le retourner par effet de levier.
Il a résisté, l’objet a glissé.

Rappelons qu’à l’exception de Marine Le Pen, l’ensemble de la classe politique s’est empressée de blâmer les violences policières dés les premières heures de cette affaire. Le chef de l’Etat s’est même déplacé au chevet du jeune blessé. On ne s’en étonnera pas, lors de violences exercées contre des militants nationalistes semblent beaucoup plus légitimes pour les médias et la classe politique.

Henry de Lesquen condamné à 16 000€ d’amende

Le président de Radio Courtoisie a été condamné à 16 000€ d’amende par la 17e chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Paris pour « provocation à la haine raciale » et « contestation de crime contre l’humanité ». La vraie-fausse campagne présidentielle menée par l’ancien haut fonctionnaire sur les réseaux sociaux s’est heurtée à la législation anti-raciste de la République.
Henri de Lesquen avait notamment écrit sur Twitter :
« Centrée sur le rythme, la musique nègre s’adresse au cerveau reptilien », « c’est le racisme des juifs qui les a conduits au monolithisme quand ils ont privé de leurs dieux les goyims qu’ils haïssaient » ou encore « je suis émerveillé de la longévité des rescapés de la Shoah morts à plus de 90 ans. Ont-ils vécu les horreurs qu’ils ont racontées ? ».
Les « officines de délation » en profitent pour récupérer un billet au passage, puisque la Licra, le Mrap, l’UEJF et SOS Racisme se verront verser (sauf si appel) des « dommages et intérêts ».

TV : selon le CSA, les personnes « non-blanches » sont surreprésentées dans les activités illégales

Le CSA vient de publier les résultats de son « baromètre de la diversité » (rapport à télécharger ici). En effet, depuis 2006, le CSA doit veiller « à ce que la programmation reflète la diversité de la société française ». Cette étude de 20 pages est réalisée en se basant sur 2 semaines de visionnage de plusieurs programmes de la TNT.

Les statistiques révèlent que : « La représentation des personnes « perçues comme non blanches » à la télévision a légèrement augmenté en deux ans (16% en 2016 vs 14% en 2014) ».
Avec cette augmentation du nombre d’halogènes à la télévision, le CSA est content, même s’il note que c’est grâce aux programmes sportifs et aux fictions américaines.

Là où le bât blesse, c’est concernant l’attitude, négative ou positive, des progénitures de la République :

« S’agissant des attitudes, celles qui sont négatives sont incarnées à 25% par des personnes « perçues comme non-blanches » (vs 20% en 2015 sur le périmètre des 3 genres étudiés en commun : fictions, informations, magazines / documentaires) et les attitudes positives le sont à 23% (vs 14% en 2015 sur le même périmètre). On peut également noter que les personnes « perçues comme non-blanches » sont surreprésentées dans les activités marginales ou illégales, à hauteur de 34%. »

Et oui ! Alors que les statistiques ethniques sont interdites (sauf pour le CSA ?), et qu’il n’y a pas de chiffres (publics) concernant la proportion de non-blancs impliqués dans des activités illégales, le CSA juge de sa propre autorité que c’est trop !

Pour Mémona Hintermann, commissaire politique en charge de la diversité au CSA, ce résultat est une distorsion qui serait « un déni de citoyenneté » !!!
Fanatique, elle considère que « notre système audiovisuel n’est pas à la hauteur. Si on voit l’autre majoritairement dans des circonstances où il nous fait peur, où il représente un danger, alors nous contribuons, par l’audiovisuel, à rendre cette société haineuse. La télévision a un rôle majeur dans la constitution des opinions de notre pays ».

Nota bene : Selon Wikipédia, Mémona Hintermann est le résultat d’un mélange peu ordinaire, fille d’un père indien musulman et d’une métisse créole catholique (sic!).

 

Le Pentagone a testé un essaim de micro-drones reliés par une IA collective

pentagoneUne nouvelle arme effrayante a été mise au point outre-Atlantique.

Le Pentagone a révélé lundi dernier avoir effectué des tests militaires concernant une nuée gigantesque de micro-drones. Une volée de 103 micro-drones Perdix a été lâchée par trois jets militaires, des F/A-18 Super Hornet, lors d’une opération de simulation qui a eu lieu à China Lake, en Californie, en octobre 2016.

Ces petits insectes robotiques mesurent 16 centimètres et sont dotés d’une intelligence artificielle qui leur permet d’agir et de combattre collectivement. En effet, le Pentagone affirme : « Les micro-drones ont montré des comportements collectifs avancés, comme par exemple dans leur prise de décision, dans leurs changements de formations de vol et dans leur processus d’auto-réparation. »
Lire la suite

Le maire de Bollène jugé pour son refus de marier une paire de lesbiennes


« Je n’ai pas d’inquiétude », déclare-t-elle au Figaro. Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, est jugée jeudi 5 janvier pour son refus de célébrer le mariage d’un couple lesbien le 23 août 2013, quelques mois après la promulgation de la loi Taubira à laquelle elle était résolument opposée.

Les deux femmes, qui avaient finalement été mariées par une adjointe de la majorité sans délégation du maire, avaient porté plainte. L’affaire avait été classée sans suite. Mais l’association Mousse, qui « lutte contre les discriminations liées au sexe, au genre, et à l’orientation sexuelle », a pris le relais, portant plainte juste avant la prescription de trois ans pour « discrimination ».

Lire la suite sur Lefigaro.fr

Terrorisme intellectuel : le conseil de l’ordre des médecins saisi pour une broutille

En France, l’étaux de la bien-pensance se resserre un peu plus chaque jour. Malheureusement, des citoyens ordinaires, sans « mauvaises intentions », se retrouvent dans le viseur des associations homosexualistes. C’est le cas de ce médecin, qui partageait, sur les réseaux sociaux, un retour d’expérience avec des confrères.

Un médecin dijonnais est accusé d’homophobie sur Facebook. L’homme a décrit l’un de ses patients comme un homosexuel « pas de type fofolle, sans manières surjouées, plutôt un monsieur tout le monde ». Le conseil de l’ordre des médecins a été saisi. 

Le directeur de Rivarol lourdement condamné pour… quelques tweets.

Afficher l'image d'origineLe directeur de l’hebdomadaire d’« extrême droite » Rivarol, Jérôme Bourbon, a été condamné ce mercredi 14 décembre au total à 11.000 euros d’amende pour « contestation de crime contre l’humanité » et « provocation à la haine », en raison de simples phrases postées sur son compte tweeter en 2015 et 2016. Il devra aussi régler 8500 euros aux parties civiles (les habituelles officines de délation, telles que l’organisation juive LICRA).

La justice lui reproche notamment d’avoir écrit : « Triste époque: les gens ne croient pas en Dieu ni en l’Enfer mais ils croient aux chambres à gaz sans les avoir vues. » Ou encore: « Laurent Fabius Président du Conseil constitutionnel. Après Badinter et Debré l’arrière-petit-fils de rabbin. Le Palais Royal est un territoire occupé. »

Des propos inacceptables selon la justice française.

A un internaute qui lui avait envoyé en réplique des photos de l’entrée du camp de Birkenau et de corps émaciés de déportés, le tribunal lui reproche d’avoir répondu: « Ces photos ne constituent pas en elles-mêmes des preuves de l’existence des chambres à gaz homicides. »

Début juillet 2015, il avait aussi vu dans la condamnation en 2009 à 11 ans de prison (!) pour « négationnisme » d’Horst Mahler, figure de la droite nationale allemande, la « preuve que nous vivons dans une Europe juive ».  Propos relevant d’une « théorie du complot », a affirmé le tribunal correctionnel.

Pour les juges, les propos émis relèvent de la « stigmatisation » et d’un « appel au rejet de la communauté juive ».

Bref, la loi ne nous permet pas de commenter davantage le fond de l’affaire (mais les lecteurs pourront faire leurs recherches sur internet) ; notons toutefois que la répression devient plus lourde financièrement, et plus sévère quand les propos sont émis sur internet plutôt que sur papier : le pouvoir n’aime pas internet, il en a peur.

Esprit de corps : « Soutien aux 4 inculpés d’Arzon »

captureCes 4 patriotes (parmis beaucoup d’autres) se sont révoltés suite à l’agression sexuelle d’une Française par un clandestin soudanais en Bretagne. La République ne compte pas laisser les patriotes se soulever sans lever le petit doigt et tenter d’étouffer la colère des Français. Ces citoyens ont aujourd’hui des frais de justice importants à assumer. Nous devons nous serrer les coudes entre Français ! A l’approche des fêtes de Noël, la rédaction de contre-info.com compte sur la générosité de ses lecteurs.
Donnez sur : https://www.leetchi.com/c/association-de-soutien-aux-4-inculpes-darzon

L’Etat attaque ceux qui s’opposent aux conséquences désastreuses de l’accueil forcé des migrants, soutenons-les !

C’est eux aujourd’hui, ce sera peut-être nous demain !

Le dimanche 13 novembre dernier, Breizh-info.com diffusait une information cachée pendant 3 jours par les médias subventionnés : un migrant accueilli depuis quelques jours à Arzon (sublime commune à la pointe du magnifique golfe du Morbihan) avait agressé sexuellement une habitante de la commune.

Source : www.breizh-info.com/2016/11/13/53083/arzon-migrant-agresse-sexuellement-femme-procureur-confirme

Le 14 novembre à 20h30, plus de 150 personnes se sont rassemblées devant la mairie afin de montrer leur colère.

Plusieurs orateurs se sont succédés de manière improvisée.Face à une situation jugée visiblement insupportable par certains, un mouvement de foule a eu lieu et le rassemblement s’est transformé en manifestation pour se rendre devant le CCAS pour protester contre l’accueil du migrant violeur.

Sur place, une légitime tension et quelques dégâts matériels minimes.

Deux manifestants rentreront même de force dans le CCAS.

Source : http://www.breizh-info.com/2016/11/15/53187/arzon-migrants-manifestation-delinquance-agression-sexuelle

Vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=jEBuw9j0La4

Aujourd’hui, l’Etat a décidé de frapper un grand coup en faisant arrêter, chez eux, deux personnes pour s’être introduites dans le CCAS et en convoquant deux autres personnes pour organisation d’une manifestation illégale.

Pressions politiques

Plusieurs sources policières ont confirmé la sensibilité extrême de ce dossier. Les plus hautes autorités politiques suivraient la situation de très près. Leur but : empêcher la révolte des français.

Peines encourues

Pour Nicolas Faure, porte-parole de l’association LiEn (www.libertes-entraide.fr) : 6 mois de prison et 5 500 € d’amende pour « Organisation d’une manifestation non-déclarée ».

Pour Ronan Le Gall, président du parti Adsav (adsav.org) : 6 mois de prison et 5 500 € d’amende pour « Organisation d’une manifestation non-déclarée ».

Pour les autres : Sans doute de réquisitions encore plus lourdes.

Pendant ce temps-là, le migrant soudanais ayant agressé sexuellement la sexagénaire ET une jeune fille, mineure, a pris la fuite ou, pire, a été exfiltré par les services étatiques.

Source : www.breizh-info.com/2016/11/23/53732/arzon-lagresseur-nature-manifestants-anti-migrants-garde-a-vue

Solidarité

En solidarité avec ceux qui se sont levés face à l’inacceptable,En solidarité avec ceux qui ont défendu l’honneur de la Bretagne et de la France,

En solidarité avec ceux qui sont accusés à tort de faits qu’ils n’ont pas commis,

En solidarité avec ceux qui subissent une répression politique décidée par les plus hautes autorités étatiques…

Soutenons-les financièrement pour les aider à payer les différents frais de justice (frais d’avocat, déplacements, etc.) et leur montrer que les Français sont solidaires lorsqu’on tente d’intimider ceux qui font acte de résistance.

Hollande, Valls, Urvoas et Cazeneuve attaquent les patriotes, défendons-les !

Répression : Ddeux militants de Lorraine nationaliste condamnés

Le FBI pourra désormais surveiller les 500 millions de tweets publiés chaque jour

Si le prétexte avancé est celui de la lutte contre le terrorisme, l’accès illimité aux tweets de l’ensemble des comptes à travers le monde, permettra en réalité à la police fédérale américaine de surveiller tous les utilisateurs du réseau social.

Le partenariat conclu entre le FBI et l’entreprise Dataminr permet à l’agence gouvernementale d’accéder, en temps réel, aux 500 millions de messages postés quotidiennement sur Twitter.

À compter du 1er décembre prochain, le FBI pourra connaître en temps réel, grâce à l’accord passé avec l’entreprise Dataminr, l’intégralité des tweets publiés sur Twitter. Soit près de 500 millions de publications par jour, un chiffre en constante augmentation.

Lire la suite



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)
Connect!