Archives pour la catégorie 'Flicage, répression'

Jean-Marie Le Pen sera jugé pour avoir employé le terme « fournée »

La liberté d’expression se réduit en France comme peau de chagrin. Pour preuve, Jean-Marie Le Pen, qui, dans son libre journal avait employé le terme « fournée » va être convoqué par le tribunal car accusé de « provocation à la haine raciale ». En réalité, Le Pen critiquait les chanteurs politiquement engagés contre lui comme Guy Bedos ou Madonna, mais également Yannick Noah et Patrick Bruel qui, pour ces deux derniers, s’étaient engagés à quitter la France si le FN arrivait en tête des élections (ce qui fut le cas), mais qui ne mirent pas en œuvre leur menace. Invité à commenter les agissements de ces poltrons qui parlent mais n’agissent pas, Jean-Marie Le Pen, sur un ton railleur, avait utilisé une expression du langage courant et dit « oui, la prochaine fois on fera une fournée ». Il n’en a pas fallu plus pour être accusé… d’antisémitisme ! 

Bien que parmi les quatre chanteurs concernés, un seul soit juif -difficile donc de voir de l’antisémitisme-, Jean-Marie Le Pen est tout de même traîné devant le tribunal. Ce qui est révélateur, c’est le comportement de certains membres du FN, car le premier a avoir critiqué le président du FN n’est pas les ligues de vertu mais… Louis Aliot, le concubin de Marine Le Pen. Aujourd’hui encore et aux dernières nouvelles, les traditionnels Licra, UEJF, CRIF, etc, etc sont aux abonnés absents et l’avocat franco-israélien en pointe contre Jean Marie Le Pen est un certain… Gilles-William Goldnael. Or, Goldnael est l’avocat qui défend… Florian Philippot ! « Je me réjouis de ce renvoi puisqu’en raison de l’immunité parlementaire de Le Pen l’affaire avait un peu traîné » a dit cet avocat, également président de l’association France-Israël et qui prétend, sans rire, défendre la liberté d’expression (c’est en tout cas l’argument qu’il utilise quand il défend Philippot !)

Une famille des Pyrénées chassée de chez elle pour son soutien au FN

Elne, commune du Roussillon de 8500 âmes. Harcelée par un voisinage hostile, la famille LESTEVEN a dû fuir la cité « les abricotiers » laissant derrière elle toute sa vie, affaires personnelles, meubles, souvenirs. Au regard des menaces proférées entre autres par certains membres de la mosquée locale, le retour sur les lieux est devenu particulièrement risqué.

Afin de récupérer un certain nombre de biens, il est demandé au maire de la commune de bien vouloir sécuriser l’opération, ce qu’il refuse.

Devant l’inaction de ce triste élu, ce sont donc les Volontaires Pour la France (présidée par le général Antoine Martinez) du secteur qui sont venus prêter main forte à la famille. Vous pouvez faire un don à cette famille très modeste, dont la mère est invalide à 80%,  en cliquant ici.

Tyrannie française : un blogueur condamné à 6 ans de prison !

Boris Le Lay anime divers sites dont breizatao.com.
Il vit au Japon, car recherché par la police française suite à des condamnations judiciaires. Il vient à nouveau d’être condamné, à une nouvelle peine de prison de 32 mois fermes, ce jeudi par le tribunal correctionnel de Quimper. Au total, il est condamné à près de 6 ans de prison !

Mais pourquoi donc ? Pour « provocation à la discrimination, à la haine raciale et à la violence », « injures publiques et raciales » ou « menaces de mort » que le tribunal lui a attribuées.
C’est-à-dire uniquement des écrits, et qui ont surtout le tort d’être considérés comme politiquement incorrects !
Les médias du Système qui ont relayé l’information se sont bien gardés de citer les propos horribles qui lui ont valu des condamnations auxquelles échappent des dealers, des agresseurs violents ou même des violeurs !
La France s’était déjà illustrée en emprisonnant il y a quelques année un homme dont les recherches contredisaient l’« historiquement correct ». Maintenant, 6 ans fermes pour délit d’opinion ! C’est une véritable tyrannie (le terme dictature est trop gentil) qui se met en place.

Hodie mihi, cras tibi : aujourd’hui lui est lourdement condamné pour délit d’opinion, demain cela pourra être n’importe qui, et pour moins que cela. C’est la logique totalitaire.

Les groupes de presse français se regroupent pour exploiter la vie privée de leur lectorat

Un article très intéressant de la Quadrature du net sur la stratégie de la presse française pour exploiter au maximum la vie privée des internautes.

Des groupes industriels de presse ou détenant des titres de presse ont annoncé le lancement d’un nouveau projet conjoint baptisé « Alliance Gravity »1. Deux jours après, Le Monde et Le Figaro annoncent leur propre alliance, nommée « Skyline ». Sous couvert de lutter contre Google dans le partage des revenus publicitaires liés à la presse, ils comptent créer des plateformes communes pour centraliser les données personnelles de leurs lecteurs, afin de mutualiser l’achat d’espaces publicitaires. Cette annonce fait suite à des tribunes communes contre le règlement européen ePrivacy en cours de négociation (protection des communications en ligne), au lobbying pour instaurer un droit voisin pour les éditeurs de presse dans la directive européenne de réforme du droit d’auteur, et plus généralement à des années d’action pour aller toujours plus loin dans l’exploitation des données à des fins publicitaires, et l’extension du droit d’auteur.

Lire la suite

Sécurité rentière : dès cet été, des drones vous surveilleront sur les autoroutes

Dans le Sud-Ouest, les CRS chargés de la surveillance des autoroutes ont commencé à tester l’utilisation de drones pour détecter les comportements de conduite dangereux. Une initiative qui pourrait être généralisée pour les grands départs en vacances cet été.

Les radars rapportent gros, mais n’ont pas d’impact sur la mortalité routière

Les radars rapportent gros, mais n'ont pas d'impact sur la mortalité routièreSelon la Cour des comptes, les radars deviennent chaque année plus rentables pour les caisses de l’Etat mais ne remplissent pas leur but initial (officiel) qui est de réduire le nombre de décès sur les routes françaises.

« Les amendes de la circulation et du stationnement routiers ont rapporté plus de 1,8 milliard d’euros à l’État français en 2016, un montant en hausse de 11,6 % par rapport à 2015, selon le dernier rapport de la Cour des comptes.

Cette nette progression est notamment liée à la multiplication des radars (feux rouges, chantiers, embarqués), l’intensification des PVé (Procès verbaux électroniques) et l’amélioration du taux d’encaissement des amendes, notamment celles qui sanctionnent les véhicules immatriculés à l’étranger ou les véhicules professionnels.

Lire la suite

Lyon : le bastion social évacué par la police

Dans le deuxième arrondissement de Lyon, un immeuble désaffecté était occupé par des patriotes, pour venir en aide aux Français nécessiteux. Alors que les municipalités mettent à disposition des centaines de logements gratuits pour les migrants, il n’aura pas fallu attendre longtemps avant que la police (aux ordres) intervienne pour expulser les militants.
Communiqué du groupe : « Un Bastion Social qui tombe, c’est cent qui vont s’ouvrir ! Deux heures d’intervention policière, des dizaines de camion, des béliers et disqueuses… Tout ça pour évacuer notre réquisition solidaire qui offre des logements rénovés aux Français. Nous allons trouver un nouvel hébergement pour Denise et tous les nôtres dans le besoin ! »
La page Facebook avec les photos et les vidéos : ici

Facebook veut utiliser la caméra de votre smartphone pour vous espionner

Le réseau social Facebook souhaiterait utiliser le smartphone des utilisateurs pour espionner et mesurer grâce à la caméra, leurs réactions à des messages, des commentaires et des publicités, ressort-il de brevets délivrés à Facebook par l’Office américain des brevets.
Grâce aux expressions du visage enregistrées par la caméra, la technologie pourrait estimer l’état d’esprit de l’utilisateur et Facebook pourrait ainsi sélectionner des messages publicitaires adéquats.

Selon le consultant CB Insights, ce brevet accordé en mai permettrait maintenant au réseau social de déterminer vos émotions via l’analyse d’images de la caméra de votre smartphone.

« Lorsque l’utilisateur réagit positivement ou avec joie au contenu affiché, Facebook peut décider de lui présenter des messages similaires », souligne CB Insight. Quand par contre, l’attitude  de l’utilisateur est négative ou triste, des messages de ce genre pourraient être évités.

Lire la suite

Antiterrorisme : le gouvernement veut mettre l’état d’urgence dans le droit commun

Une fois de plus, le gouvernement privilégie des mesures sécuritaires opposables à tous les Français (dont les patriotes), plutôt que de traiter le problème à la racine. Un pansement de plus sur une jambe de bois pleine de bandages.

Le gouvernement d’Edouard Philippe se prépare à aller très loin dans la logique sécuritaire. Afin de sortir de l’état d’urgence, il a concocté un avant-projet de loi « renforçant la lutte contre le terrorisme et la sécurité intérieure » qu’il a transmis au Conseil d’Etat, mercredi 7 juin. Selon le texte soumis le matin même au Conseil de défense, et dont Le Monde s’est procuré une copie, ce sont quasiment toutes les mesures de l’état d’urgence qui vont se retrouver dans le droit commun.

Lire la suite

Allemagne : arrestation, perquisition et amende pour avoir partagé une photo « anti-migrants » sur facebook

Une femme allemande âgée de 62 ans a été condamnée à une amende 1.350 euros par la justice après avoir partagé et aimé l’image d’une blague anti-migrants sur sa page Facebook. A mesure que la colonisation s’accélère, la répression des opposants se durcit. Les politiques occidentaux semblent bien déterminés à contrôler totalement les derniers espaces de liberté (virtuels) des peuples blancs.

La résidente de Berlin âgé de 62 ans Jutta B. de Lichtenberg a été arrêtée à son domicile et perquisitionnée par la police après avoir partagé une photo sur Facebook intitulée « Avez-vous quelque chose contre les réfugiés? ». Pour avoir partagé l’image, qui comprenait des commentaires désobligeants sur les migrants, la dame a été condamnée à une amende 1.350 euros, rapporte le journal allemand Berliner Morgenpost.

Lire la suite

Suède : Une femme de 70 ans risque 4 ans de prison pour avoir dit sur Facebook que des migrants « mettaient le feu aux voitures, urinaient et déféquaient dans les rues »

Trouvé sur Breiz Atao : Une femme de 70 ans de Dalarna est poursuivie pour « incitation à la haine » après avoir indiqué sur Facebook que les migrants urinaient, déféquaient dans la rue et brûlaient les voitures.

Breitbart (source) :

Selon l’accusation, la femme a « exprimé des opinions inacceptables au sujet des migrants » sur Facebook. Elle est en effet accusée d’avoir utilisé le réseau social en juillet 2015 pour poster des commentaires « diffamants », affirmant que les migrants « mettaient le feu aux voitures, urinaient et déféquaient dans les rues ». Les juges suédois affirment que les messages de l’accusée violent les lois nationales sur « l’incitation à la haine », un délit puni de quatre ans de prison. L’accusée a admis avoir écrit les messages mais nié avoir commis un délit.

Une élue FN suspendue par le parti pour islamophobie et homophobie…

Après le naufrage de mercredi, Il devrait pourtant y avoir des préoccupations plus importantes à la direction du néo-FN… 

Trouvé sur Le Figaro : « Catherine Blein est désavouée, elle ne sera pas candidate aux législatives », a expliqué Odile de Mellon, secrétaire départementale du FN dans les Côtes-d’Armor, jugeant « évident » qu’une procédure d’exclusion soit engagée.

Le site internet BuzzFeed a révélé aujourd’hui que Catherine Blein s’était répandue pendant plusieurs années en propos anti-musulmans, anti-juifs et anti-homosexuels sur ses comptes Facebook et Twitter.

« Honte à l’islam qu’il faut éradiquer de notre sol par ‘principe de précaution' », écrivait-elle ainsi sur Twitter le 28 juin 2015, selon le site.

Lire la suite

Sécurité rentière : le signalement des contrôles routiers bientôt interdit

Ce n’est pas nouveau, la sécurité routière est un prétexte pour taxer un peu plus les Français. Désormais, c’est le terrorisme qui est un prétexte pour maintenir cet impôt à un niveau suffisamment rentable pour la République.

Le Ministère de l’Intérieur vient de notifier à la Commission européenne un projet de décret visant à interdire la « diffusion de message de nature à signaler la présence des forces de l’ordre dans des périmètres définis par ces autorités ». Seront concernés les « contrôles sensibles, notamment dans le cadre de la lutte contre le terrorisme ou la criminalité organisée, de la recherche de détenus évadés ou de personnes enlevées », ainsi que l’ensemble des opérations de sécurité routière. Fini, les groupes Facebook dédiés au signalement de contrôles routiers ? Et surtout les signalements faits via des applications d’aide à la conduite comme Waze et Coyote ? Si le décret est publié, la réponse sera « oui ».

LMPT : le Général Soubelet admet que des directives pas « très flatteuses pour notre démocratie » ont été transmises aux gendarmes mobiles

Mensonges sur les chiffres des manifestations de la Manif pour Tous, méthodes violentes souhaitées par la préfecture de police de Paris, Soubelet ne fait que confirmer ce que la « fachosphère » et les Français sincères dénonçaient alors.

 Trop souvent, les décisions de l’exécutif divisent, séparent et dressent parfois les Français les uns contre les autres. Parmi les plus récentes, la plus emblématique a été la loi concernant le mariage pour tous. (…) Sans rentrer dans le débat de fond, qui demeure tout en étant juridiquement tranché, était-il raisonnable, responsable et utile de commencer ces cinq ans par un projet de loi de cette nature ? Ce « pour tous » a été un contresens. Car cette loi a profondément divisé notre pays, conduit l’État à prendre une posture parfois équivoque et à ne pas dire la vérité, notamment sur les chiffres de la mobilisation à l’occasion des manifestations. Elle a conduit à une radicalisation dans chaque camp. Finalement, cette disposition législative qui a mobilisé le pays et des énergies considérables a-t-elle apporté une plus-value significative à l’ensemble de la société ?

Lire la suite

Clip de campagne : le CSA interdit les drapeaux et la Marseillaise par crainte du nationalisme

L’étau se resserre chaque jour un peu plus autour de la liberté de parole et de communication dans l’espace public. Le CSA, organe de maintien de la propagande en France, en arrive même à interdire le drapeau tricolore et la Marseillaise dans un clip pour une élection nationale ! Situation inédite ! Un organisme d’Etat prohibe les emblèmes du régime qu’il est censé défendre. Les mondialistes, qui nous gouvernent, craignent plus que jamais une révolte des Français.

Le CSA a fixé des règles très strictes pour les clips de campagne des candidats à l’élection présidentielle…

Des règles toujours plus contraignantes. Le CSA a communiqué hier aux 11 candidats à l’élection présidentielle les nouvelles règles qui devront s’appliquer pour leurs clips de campagne qui seront diffusés à la télévision à partir du 10 avril prochain, début de la campagne “officielle”.

D’après des informations de nos confrères de l’Opinion, les règles drastiques comprendraient l’interdiction “de faire apparaître tout emblème national ou européenainsi que la Marseillaise, qui n’aura pas le droit d’être diffusée dans les clips de campagne.

Crainte du nationalisme

Le CSA justifie ces interdictions par la peur que les candidats ne misent sur un nationalisme délirant, selon une source citée par le quotidien.

Source