Des Français au Tribunal correctionnel pour avoir dans leur voiture un… gilet jaune et un casque de chantier!

De très nombreux abus de pouvoir ont été commis en France par les forces dites de l’ordre, depuis deux semaines.

Non seulement des arrestations arbitraires, au mépris des lois, mais même des convocations au Tribunal correctionnel !
La preuve avec ce document que nous avons récupéré.

Ce monsieur est persécuté par la justice – qui laisse tranquille les racailles et les politiciens véreux – car, bien qu’il n’ait strictement rien fait, il avait dans sa voiture un casque de chantier (interdiction de se protéger) et… un gilet jaune !
Pourtant le Régime a rendu la présence de ce dernier obligatoire dans chaque voiture il y a quelques années !

Ils deviennent fous, il faut les arrêter !

Les images de lycéens arrêtés qui vont faire chuter le gouvernement

Hier, plus de 700 lycéens ont été interpellés pour des blocages de lycées ou des attroupements.

Cette video de 122 jeunes (les plus jeunes ont 12 ans) de Mantes-la-Jolie contraints de rester à genoux les mains sur la tête a enflammé les réseaux sociaux et suscité une vague d’indignation – au pays des Droits de l’homme – qui va coûter cher à Macron. Il va probablement sacrifier son 1er ministre.

Le gouvernement Macron entend interdire de manifestation les Français qu’il veut

En pleine crise, le gouvernement français veut désormais interdire du droit de manifester les personnes qu’il jugera bon. Une nouvelle atteinte aux libertés fondamentales déjà considérablement détruites pour ce qui concerne la liberté d’expression notamment.

Le Figaro :

Un groupe de travail est en cours concernant l’évolution du cadre légal du droit de manifester. Parmi les mesures envisagées, la création de périmètres de protection permettant des contrôles, l’interdiction à certains individus de participer à des manifestations, ou encore la transformation en délit de la contravention de participation à une manifestation avec le visage dissimulé.

Le régime républicain est déterminé à prendre un virage autoritaire et policier pour mater la rébellion populaire.

Source B. Le Lay

Simple amende pour 3 racailles recelant des objets de l’Arc de Triomphe / Prison pour un Gilet jaune ayant fait un doigt d’honneur

Justice (rouge) à deux vitesses, comme d’habitude, qui entend réprimer la révolte populaire et trop gauloise des Gilets jaunes…

« […] un trio d’habitants de Bondy âgés de 21 ou 22 ans, Mohamed, Oualid et Miloud […] poursuivis pour recel du vol de six pièces dorées issues du pillage au sein de l’Arc de triomphe. Ils ont été interpellés Porte de Pantin, à 3 heures du matin, à bord d’une BMW roulant à vive allure.

C’est à ce moment-là que les policiers sont tombés sur les pièces rangées dans le vide-poches d’une portière. « J’ai acheté ces six pièces pour 60 euros à Bondy, vers 20 heures » , soutient Mohamed, menuisier en intérim payé 1900 euros par mois. Les magistrats ont eu du mal à comprendre le périple de leur soirée. « On s’est garé Porte Maillot, car je voulais m’acheter une paire de pompes à 800 €, rue de Rivoli » , expose, un peu gêné, Oualid, chauffeur-livreur payé 1500 euros par mois, qui vit chez ses parents. La présidente ne cache pas sa surprise. Que l’on puisse investir plus de la moitié de sa paye dans une paire de chaussures lui semble déraisonnable.

« On est bien loin des idées révolutionnaires, c’est un délit aussi sordide qu’opportuniste, lâche le procureur. Le trio de receleurs ne pouvait pas ignorer d’où provenait le vol. Ils avaient même une batte de baseball dans leur voiture afin de protéger leur butin » . « Ces trois jeunes n’ont rien à voir avec les violences de samedi dernier, plaide leur avocate. Ils aiment les boîtes, draguer et acheter des vêtements de luxe. Et seuls deux d’entre eux se sont rendus à Paris ce soir-là. » Le tribunal a pris en compte cet argument : seuls Mohamed et Oualid sont condamnés à 90 jours-amendes, de respectivement 20 et 15 euros. » (source L’Obs)

A côté de cela, un Gilet jaune a fait 48h de garde-à-vue et passe en comparution immédiate avant d’être placé en détention provisoire pour… un doigt d’honneur !

L’image contient peut-être : texte

Les Gilets jaunes gardés-à-vue « ne regrettent rien »

Les Gilets jaunes témoignent bien de la colère du peuple : ils se moquent que les médias aux ordres les qualifient de fachos, ils assument leurs convictions devant la police.


Notons que pour cet « expert » les membres « de l’ultra-droite » sont des « pros de la casse » (ah bon…), c’est pourquoi ils n’ont pas été interpellés.

Le pacte de Marrakech que signera Macron prévoit de couper toutes aides publiques aux médias critiques sur l’immigration et de favoriser les autres

Le « pacte sur les migrations » que s’apprête à signer l’agent servile du mondialisme Emmanuel Macron est très grave.
C’est une véritable tyrannie cosmopolite qui se met en place pour achever le « grand remplacement » des peuples européens.
Signalons, entre autres, cet aspect qui va mettre aux ordres les médias français sur cette question – comme s’il en était besoin… – puisqu’ils vivent tous de la manne publique.

 

« (…) Autre sujet de controverse du pacte, les conseils du point 17 à l’égard du débat public. Le pacte de Marrakech prône ainsi « l’élimination de toutes les formes de discrimination, dont le racisme, la xénophobie et l’intolérance, à l’endroit des migrants et de leur famille », et s’attache à « promouvoir une information indépendante, objective et de qualité, y compris sur Internet, notamment en sensibilisant les professionnels des médias aux questions de migrations ».

Ce point encourage également à lutter contre les discriminations à l’égard des migrants « en cessant d’allouer des fonds publics ou d’apporter un soutien matériel aux médias qui propagent systématiquement l’intolérance, la xénophobie et le racisme », tout en garantissant « le plein respect de la liberté de la presse ».

source BFM TV

Gilets jaunes : une femme de 80 ans décède après une blessure par grenade lacrymogène (dans son appartement)

Une femme de 80 ans blessée dans son appartement par des éléments d’une grenade lacrymogène tirée lors des incidents qui ont suivi les manifestations organisées samedi à Marseille, est morte hier dans le bloc opératoire d’un hôpital marseillais, a-t-on appris aujourd’hui de sources concordantes.
La vieille dame se trouvait chez elle, fermant les volets de son appartement, au quatrième étage d’un immeuble proche de la Canebière, lorsqu’un projectile l’a heurtée au visage, ont indiqué ces sources. Continuer la lecture de « Gilets jaunes : une femme de 80 ans décède après une blessure par grenade lacrymogène (dans son appartement) »

10 000 grenades lancées pendant la manifestation parisienne, certaines compagnies étaient à court

« De la place de l’Etoile à la Madeleine, en passant par la rue Kléber et par Bastille, les « beaux quartiers » de Paris se sont couverts d’un épais brouillard samedi 1er décembre. Selon les chiffres obtenus par Le Parisien, les seuls CRS ont utilisé 7 940 grenades lacrymogènes, soit à la main, soit grâce à des lanceurs spécialisés Cougar. « Nous avions en face de nous des casseurs souvent équipés de masque à gaz ou de protection qui semblaient ne pas être gênés par le gaz lacrymogène », a commenté un commissaire de police qui était aux commandes d’une compagnie samedi 1er décembre.

En plus des lacrymogènes utilisées par les CRS, les policiers ont, pour leur part, fait usage de 800 grenades dites de « désencerclement » et surtout 339 grenades GLI-F4, qui sont des munitions explosives.
Continuer la lecture de « 10 000 grenades lancées pendant la manifestation parisienne, certaines compagnies étaient à court »

Qui a cassé et pillé samedi à Paris ? Les médias ne veulent pas le dire

Samedi, partout en France, de très nombreux « Gilets jaunes » ont encore manifesté leur colère vis-à-vis du fiscalisme délirant qui dépouille le peuple français.

A Paris, alors que la ville était bouclée par de nombreuses forces de l’ordre tendues par les consignes qu’elles recevaient d’un ministère de l’Intérieur paniqué et furieux, des heurts ont éclaté par endroits.

Tôt le matin, les CRS ont ainsi abondamment « gazé » des centaines de Gilets jaunes pacifiques.

Puis il y eut des bousculades entre eux. Des barricades ont été à nouveau érigées. Des CRS ont pris la couleur jaune, pas forcément volontairement :

Plus tard dans l’après-midi, comme nous l’ont confirmé plusieurs témoins, des centaines de militants d’extrême-gauche sont passés à l’action, s’en prenant virulemment aux forces de l’ordre et à certaines devantures ou véhicules. Ils étaient entraînés et équipés (étant pour une partie d’entre eux des anciens de Sivens ou de la ZAD de Notre-Dame des Landes).
Dans la soirée, des « jeunes de banlieue » sont venus sur les Champs-Elysées et alentours, pour provoquer la police et piller des magasins.

Continuer la lecture de « Qui a cassé et pillé samedi à Paris ? Les médias ne veulent pas le dire »

Terrorisme judiciaire homosexuel : Jean-Marie Le Pen condamné pour des propos très légers

On ne sait plus quoi dire !

Le lobby LGBT entend se faire respecter notamment par la terreur judiciaire, et les Français risquent de se faire condamner pour des propos chaque année plus anodins.

Cette fois, c’est Jean-Marie Le Pen – dont pourtant « la plupart des collaborateurs sont homosexuels » comme il le dit – qui a été condamné pour plusieurs propos dont vous jugerez vous-même de l’insoutenable violence…

Continuer la lecture de « Terrorisme judiciaire homosexuel : Jean-Marie Le Pen condamné pour des propos très légers »

Censure progressive du net : le régime fait bloquer un site par les FAI

Le 8 novembre, le procureur de la République assignait en référé les fournisseurs d’accès à internet pour qu’ils bloquent l’accès au site democratieparticipative.biz

Il appliquait les demandes des organismes de traque des opinions « incorrectes » (CRIF, LICRA, UEJF, DILCRA, SOS-Racisme…) qui exigeaient que ce site soit rendu inaccessible, car la « Justice » n’arrivait pas à condamner ses auteurs (que les services de police n’ont pas réussi à identifier).
Continuer la lecture de « Censure progressive du net : le régime fait bloquer un site par les FAI »