Suite à la polémique, la réédition de la bande dessinée Bamboula est annulée

Les Éditions de Varly souhaitaient rééditer en février la bande dessinée au héros noir datant de 1951. Suite aux nombreuses critiques, son éditeur vient d’annoncer dans un communiqué avoir finalement renoncé au projet.

Dans la lignée de l’«affaire» Céline, la réédition des Aventures de Bamboula ne se fera pas. Affecté par la polémique jugeant la bande dessinée raciste, l’éditeur Georges Fernandes a d’abord confié à Jeune Afrique ne vouloir «blesser personne» et réfléchir à annuler la parution du premier tome. Aujourd’hui, après une forte mobilisation sur le net et une pression jugée trop forte, il a adressé un message à France Info , dans lequel il annonce renoncer à cette parution.

Continuer la lecture de « Suite à la polémique, la réédition de la bande dessinée Bamboula est annulée »

Les tweets racistes anti-blancs de Clara Laby, assistante parlementaire de la sénatrice communiste Michelle Demessine

Le gauchisme est-il une haine de soi ?

En tout cas cette assistante parlementaire fait une belle démonstration d’ethnomasochisme (et de normalophobie, le mot cis désignant chez ces gens ceux qui ne remettent pas en cause leur sexe).

Encore une fois est vérifié l’adage antiracisme est un nom de code pour antiblanc.

 

source

Grand Remplacement sur les écrans : encore trop de Blancs selon le CSA !

Comme chaque année depuis 2009, le CSA a publié son « baromètre de la diversité ».
Comme chaque année, il s’est plaint de la faible représentation « non-blanche » à la télévision, même s’il note un certain « progrès ».

Comme chaque année, on s’est étonné que, dans un pays où les statistiques ethniques sont interdites, une autorité administrative indépendante, dont les pouvoirs se sont accrus de manière exponentielle depuis sa création, se permette d’effectuer un tri auquel la couleur de l’épiderme n’est pas étrangère.

Continuer la lecture de « Grand Remplacement sur les écrans : encore trop de Blancs selon le CSA ! »

Israël lance un programme pour expulser 38 000 clandestins, pas un mot dans les grands médias

Quelle émotivité sélective ! Alors que nos journalistes « français » ne ratent pas une occasion de crier au fascisme lorsqu’il s’agit de Trump, ou à la répression lorsque Macron annonce une loi un tantinet moins permissive que ses prédécesseurs, sur Israël et son programme d’expulsion, pas un mot… Pourtant Benjamin Netanyahu laisse le choix aux 38 000 clandestins résidents en Israël, entre le billet d’avion et la prison !

Le départ ou la prison. C’est le choix consenti par Israël aux 38 000 clandestins recensés sur le territoire, selon l’AFP. Benjamin Netanyahu s’est félicité du lancement mercredi de ce projet de grande ampleur.
Continuer la lecture de « Israël lance un programme pour expulser 38 000 clandestins, pas un mot dans les grands médias »

L’ignoble tweet de l’AFP sur les fermiers blancs assassinés en Afrique du Sud

L’Agence France Presse fournit des dépêches que reprennent les journalistes (mot pour mot fautes comprises) et possède donc un pouvoir énorme. Mais il est aux mains de gauchistes.

Alors qu’en Afrique du Sud un fermier blanc est assassiné environ tous les quatre jours sur fond de haine raciale, l’AFP laisse entendre – avec une photo d’un fermier goguenard – que, puisque « des inégalités persistent », ils l’ont bien cherché !

PS : ce sont des milliers de fermiers blancs qui ont été assassinés depuis la fin de l’apartheid. 4 000 selon la plupart des sources, davantage selon les organisations de défense des fermiers.

Des militants noirs s’en prennent à un carnaval

La chape de plomb idéologique s’alourdît chaque jour un peu plus. Les noirs hystériques, haineux et militants s’en prennent désormais aux déguisements des carnavals !

La brigade anti-négrophobie reproche au groupe de carnavaleux de s’adonner à la pratique du « Blackface », qui consiste à se peindre le visage en noir : «  Notre couleur de peau n’est pas un déguisement, et le Blackface ressuscite les années les plus pâles de la négrophobie structurelle à l’origine de l’humiliation et de la mort de nombreux/ses noir.e.s.  »

Continuer la lecture de « Des militants noirs s’en prennent à un carnaval »

La République ordonne l’expulsion la crèche de la mairie de Béziers

Robert Ménard va devoir retirer sa crèche. Le 8 décembre, le préfet de l’Hérault saisissait le tribunal administratif de Montpellier pour demander le retrait de la crèche, installée par l’édile, élu en 2014 avec le soutien du FN, dans le hall de la mairie de Béziers. Le juge des référés a donné raison à Pierre Pouëssel, ce lundi.

Le tribunal indique « qu’aucune circonstance particulière ne permet de reconnaître à ladite crèche un caractère culturel, artistique ou festif ». Robert Ménard a eu beau clamer lors de l’inauguration que sa crèche avait un côté « provençal », rien n’y a fait.

Continuer la lecture de « La République ordonne l’expulsion la crèche de la mairie de Béziers »

Olivier Giroud, victime de racisme ?

« La libération de la parole continue sur le racisme qui ronge l’Equipe de France. Après les aveux du milieu offensif mauricien et international français Vikash Dhorasoo sur le racisme au sein des équipes de jeunes dans les banlieues faits le 8 novembre 2008 sur France 2 (« Le petit Blanc qui arrive, il se retrouve dans des histoires de clans, de gangs, et à un moment donné il arrête de jouer au foot parce qu’il voit qu’il n’a pas sa place là, qu’il ne va pas être protégé s’il y a un problème »), après les révélations du consultant Pierre Ménès sur les brimades racistes commises lors de la Coupe du Monde 2010 à l’encontre du milieu offensif Yoann Gourcuff, après les fausses nouvelles répandues par le  milieu offensif algérien et international français Samir Nasri, nouvelle polémique avec l’avant-centre international Olivier Giroud.

Continuer la lecture de « Olivier Giroud, victime de racisme ? »

Le 1er ministre nomme un rappeur traitant les Français de « porcs » au Conseil national du numérique

Trouvé sur l’Observatoire de l’islamisation : le premier ministre Edouard Philippe a nommé (voir le Journal officiel) des nouveaux membres au Conseil national du numérique. “au titre des personnalités impliquées dans le développement du numérique aux niveaux local, national ou européen, ou concernées par ses effets”, indique l’ arrêté du 11 décembre.Parmi les nouveaux membres du Conseil national du numérique, chargé de conseiller le gouvernement et de participer au débat public dans le domaine des technologies, figure aussi le rappeur Axiom, de son vrai nom Hicham Kochman.

Nous avons écouté ses « chansons » et dans le titre Lille Ma Médina, il dit : «  Je m’appelle Hicham et pas Stéphane voilà ce qui dérange les porcs, mes potes partaient dans le haram » . le « haram » est l’illicite en islam, et les porcs désigne les français de souche dans le vocabulaire des islamistes :

Continuer la lecture de « Le 1er ministre nomme un rappeur traitant les Français de « porcs » au Conseil national du numérique »

Le racisme décomplexé, c’est ça…

Philippe Bernard, journaliste pour l’étron médiatique de référence, Le Monde. Pour lui, le sang neuf, c’est le sang africain…

 

​Le tabou de la traite négrière arabe

Esclaves subsahariens en Mauritanie

Alors que certains groupes (étrangers et/ou gauchistes) désignent la France comme responsable de l’esclavage en Libye, Karim Akouche, écrivain algérien, dénonce hypocrisie des accusations dans un article pour Marianne. Extraits :

La traite négrière est triple : l’occidentale (la plus dénoncée), l’intra-africaine (la plus tue) et l’orientale (la plus taboue). On y dénombre plus de 40 millions d’esclaves. La plus longue, la plus constante aussi, est l’orientale. A-t-on le droit de le dire ? A-t-on la liberté de l’écrire sans se faire taxer de néocolonialiste ?

 

Continuer la lecture de « ​Le tabou de la traite négrière arabe »

France: le député africain et communiste Danièle Obono soutient les réunions publiques interdites aux Blancs

Le député (oui, en français on dit « le député ») mélenchoniste Danièle Obono est interrogé à propos de la réunion interdite aux Blancs qu’organise le syndicat de professeurs SUD Education.

Pour elle, il n’y a pas de problème !

Voilà où en est le Système politique français, en 2017.

Évidemment, si une réunion était ouvertement réservée aux Blancs, là, en revanche, c’est hystérie médiatique, garde-à-vue et condamnation judiciaire d’office.

Les participants au stage raciste de Sud-Education 93 seront payés par l’Éducation nationale

Après le camp d’été interdit aux Blancs et le festival afroféministe réservé aux femmes noires, voici le stage d’enseignants « en non-mixité« .

Comprendre : réservé aux individus « racisés« , c’est-à-dire non blancs. Le syndicat Sud-Education 93 propose aux enseignants un stage de deux jours, intitulé « Au croisement des oppressions : où en est-on de l’antiracisme à l’école ?« . Le rendez-vous, qui doit se tenir les 18 et 19 décembre à Saint-Denis, promet à ses participants une « déconstruction des discriminations raciales« , « des outils de lutte en vue d’une transformation sociale » à fournir à leurs élèves, ainsi qu' »analyse du racisme d’Etat dans la société et en particulier dans l’Education nationale« .

Une expression, « racisme d’Etat », qui a poussé le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer à annoncer, ce mardi 21 novembre devant l’Assemblée nationale, qu’il allait porter plainte pour « diffamation ».

Continuer la lecture de « Les participants au stage raciste de Sud-Education 93 seront payés par l’Éducation nationale »

Le syndicat de professeurs Sud Éducation 93 organise un atelier interdit aux Blancs

Le syndicat Sud-Education 93 organise un stage syndical ! »Au croisement des oppressions – Où en est-on de l’antiracisme à l’école ? » les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis. Certains ateliers sont organisés en « non mixité »; le journal du stage précise en « non mixité raciale ». Parmi les intervenants, Marwan Muhammad, ancien porte-parole du CCIF (Comité contre l’islamophobie en France).

Voir le journal du stage

Programmes d’Histoire servant le roman national, sur-orientation dans les filières professionnelles des élèves desdendant-e-s des immigrations en particulier postcoloniales, islamophobie et instrumentalisation de la laïcité, politiques migratoires durcies qui concernent de nombreux élèves et leurs familles, violences policières qui touchent les élèves à l’extérieur et dans l’école… L’analyse du racisme d’État dans la société et en particulier dans l’Éducation nationale s’impose.
Comment déconstruire chez et avec les enseignant-e-s les discriminations raciales ?

Continuer la lecture de « Le syndicat de professeurs Sud Éducation 93 organise un atelier interdit aux Blancs »