« Harcèlement de rue » : la campagne de haine anti-blanche de L’Oréal

Tout le monde sait à qui est dû le « harcèlement de rue » qui a fortement augmenté ces dernières décennies en France.
Il y a eu un éloquent reportage video en caméra caché, dans la rue, il y a quelques temps, pour Envoyé spécial, mais depuis, France Télévision ne cesse de le supprimer d’internet…

Cependant, pour les cosmopolites qui dirigent l’Oréal, le culot et l’inversion accusatoire sont plus forts que tout : ils osent donc diffuser une publicité où ce sont des sales Français – et uniquement eux –qui s’en prennent aux femmes, notamment étrangères !!

Comment les Français peuvent-ils supporter de se faire insulter chez eux de cette façon ? Tandis que leurs femmes sont agressées, harcelées ou violées par qui l’on sait ?!

En attendant, cela vous aidera peut-être à (ré)orienter vos achats cosmétiques…

Il faut dire que le Régime donne l’exemple :

ou encore ce clip (vous êtes française et vous avez un ami africain pour empêcher les méchants mâles blancs de toucher les fesses des… beurettes) :

Ou ce clip (vous êtes française et avez un ami africain dans les transports en commun pour empêcher ces sales mâles blancs de se tripoter devant des beurettes) :
Continuer la lecture de « « Harcèlement de rue » : la campagne de haine anti-blanche de L’Oréal »

Césars : valse des lobbys et hostilité envers les Blancs

La cérémonie « française » annuelle des « Césars » regroupe l’entre-soi du monde du cinéma, pour s’entre-féliciter et se décerner des prix.

Autour de films généralement « engagés » (dans le monde médiatique, « engagé » signifie uniquement « militant gauchiste », car les militants de droite n’y ont tout simplement pas droit de cité), et parfois de productions franchement immondes, ce sont finalement divers lobbys qui s’épaulent ou se querellent, comme l’a bien illustré ce cru 2020 : lobby féministe, lobby juif, lobby immigré. Les deux premiers se sont écharpés sur le cas du réalisateur pédocriminel juif Roman Polanski, objet d’un remarquable soutien tribal :

Mais la cérémonie a aussi été marquée par l’ahurissante charge d’une actrice africaine, une certaine Aïssa Maïga, venue cracher grossièrement dans la soupe et réclamer plus d’étrangers dans les films, poursuivant les Blancs de sa vindicte avec une formidable ingratitude et un aveuglement sidérant :

Continuer la lecture de « Césars : valse des lobbys et hostilité envers les Blancs »

Agressions racistes dans la rue : réalité vs télé française (videos)

Voici ce que la génération des « boomers » laisse aux jeunes Français

Tandis qu’à la télévision « française », on montre uniquement, dans les films et séries, des méchants Français racistes qui attaquent gratuitement des gentils immigrés, voici ce qui se passe dans les rues de « France » :

sur France 2 par exemple, dans le feuilleton d’Olivier Szulzynger « Un si grand soleil », ça donne ça :

Ou, toujours sur France 2, dans « Plus belle la vie » (scénariste : Olivier Szulzynger), ça donne çà (un Arabe agressé par des Blancs pour une cigarette, c’en serait presque comique!) :

Affaire Mila : ouverture d’une enquête pour « incitation à la haine »… contre la jeune femme !

Si les motifs de la colère et l’argumentaire de l’adolescente contre l’islam laissent perplexe, il faut noter que la justice républicaine, laxiste avec les promoteurs de haine contre la religion catholique, se montre beaucoup moins tolérante à l’égard de la critique de l’islam. Une étape supplémentaire dans le naufrage de la France.

Trouvé sur Valeurs Actuelles : « Le week-end dernier, cette adolescente iséroise de 16 ans avait été violemment menacée de mort et de viol par des milliers d’internautes musulmans, pour avoir critiqué l’islam au cours d’une vidéo Instagram.

La justice a donc décider d’investiguer sur les propos de Mila, qu’elle estime être de l’« incitation à la haine raciale ». Mais selon une source proche du dossier, « on ne peut pas pour l’instant taxer la jeune fille de racisme ».  Dans sa vidéo, la jeune femme avait expliqué « détester la religion, le coran », qu’elle estimait remplis de « haine ». « On ne peut pas être raciste d’une religion. L’islam est une religion, j’ai dit ce que j’en pensais, vous n’allez pas me le faire regretter. Votre religion c’est de la merde », avait-elle fait valoir. Plus tard, elle était revenue sur ses propos et avait fait ses excuses sur les réseaux sociaux : « Je m’excuse, je ne voulais offenser personne. J’ai parlé trop vite. L’erreur est humaine ».  175

Scandale des viols de Rotherham : la police a camouflé l’affaire pour éviter des « tensions raciales », révèle une enquête. « Comme ce sont des Pakistanais, il ne faut pas que cela se sache »

A Rotherham (Angleterre), 1 500 jeunes (parfois très jeunes) Blanches ont été violées à de nombreuses reprises, réduites à la prostitution et exploitées dans des conditions ignobles, entre 1997 à 2013, par des Pakistanais qui ne cachaient pas leur racisme antiblanc et leur mépris pour ces filles non musulmanes.
Ils sont été assez largement couverts par le Système… Et la police interdisait aux victimes de mentionner l’origine de leurs bourreaux…

« Un haut responsable de la police a admis que son service avait ignoré pendant des décennies les abus sexuels commis sur des jeunes filles par des gangs de Pakistanais parce qu’il craignait une augmentation des « tensions raciales ».

Continuer la lecture de « Scandale des viols de Rotherham : la police a camouflé l’affaire pour éviter des « tensions raciales », révèle une enquête. « Comme ce sont des Pakistanais, il ne faut pas que cela se sache » »

Les agressions racistes vues par France 2… ou la stigmatisation ordinaire des Blancs

Chaque jour des jeunes Français se font racketter, tabasser, violer, voire tuer, par des étrangers.

Mais quand France 2 présente dans un feuilleton (« Un si grand soleil ») une agression raciste, ce sont évidemment des Blancs, des sales patriotes, qui agressent une gentille immigrée.

Sinon, dans la réalité :

Macron se vante d’avoir créé un Conseil présidentiel avec des membres de race noire uniquement !

Sans sales Blancs.

C’est assez énorme.
Imaginez le scandale si Emmanuel Macron s’était vanté d’avoir créé un organisme avec des Français de souche uniquement…
Non, on ne peut même pas l’imaginer en réalité.

L’image contient peut-être : texte

Bref, quand ça concerne les Français (c’est-à-dire les Gaulois), les races «n’existent pas » : on nie leur identité. Mais quand c’est au détriment des Français, là on se permet d’utiliser les catégories ethniques.

Sarközy avait déjà frappé fort avec sa « discrimination positive » [sic] antifrançaise.
En soi, il n’est pas étonnant que des présidents aussi foncièrement cosmopolites, travaillant à remplacer le peuple français, agissent ainsi. Mais de façon si éclatante, c’est remarquable.
Il faut dire qu’il y a si peu de réaction chez les Français en voie de disparition (pour les médias, c’est normal, puisqu’ils partagent l’idéologie du pouvoir), que certains auraient tort de se gêner.

La video d’origine :

Le leader de la LDNA a été condamné en 2014 à 7 ans de prison pour viol sur personne vulnérable

 

Le leader de la Ligue de Défense Noire Africaine (LDNA), groupuscule raciste anti-blancs, a été condamné lundi, avec un complice, pour « acte d’intimidation » envers l’escroc Patrick Balkany, qu’il avait pris à partie début septembre dans la rue à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

On apprend, lors de ce procès, que l’individu se faisant appeler Egountchi Behanzin, en réalité Sylvain A., ne travaille pas, vit des aides sociales, mais surtout, a, entre autres, été condamné en 2014 à sept ans de prison (or, cela fait plusieurs années qu’il fait ses videos…) pour viol sur personne vulnérable.

Continuer la lecture de « Le leader de la LDNA a été condamné en 2014 à 7 ans de prison pour viol sur personne vulnérable »

Pour France Culture, les méchants Blancs complotent par racisme depuis 2000 ans à propos des statues grecques blanches

La radio d’État « France culture » – très mal nommée à double titre – a frappé fort.

Entre deux émissions de « déconstruction » (de la civilisation et de la pensée droite) et de moquerie du conspirationnisme, on y explique doctement que si, dans l’imaginaire collectif, les statues grecques ont toujours été blanches comme elles nous apparaissent maintenant, c’est parce que l’Occident était raciste…
2000 ans (depuis le début de l’ère chrétienne) de complots (« on vous ment ») par haine de la couleur.
Or le fait que ses statues étaient peintes à l’origine est connu depuis des décennies et enseigné dans les manuels qui traitent de ces statues. Au demeurant on ne voit pas bien l’enjeu. France Culture essaye-t-elle de nous dire que les Grecs anciens étaient noirs ?!

Dans la petite video que propose la radio (où les Gaulois sont très minoritaires et où les gauchistes sont surreprésentés), payée par nos impôts, la voix-off explique sur un ton sarcastique :
« C’est le résultat de 2000 ans d’histoire réactionnaire, qui place le blanc au milieu de ses valeurs et rejette l’impur, le bigarré, le métissage des couleurs ».
Un « archéologue » mais sutout militant cosmopolite, Pierre Jockey, va très loin :
« C’est un rejet de l’autre, que l’on voit apparaître dès les textes de Pline l’Ancien jusqu’aux pires excès de la 2e Guerre mondiale, à chaque fois c’est l’autre qui est l’enjeu, le rejet des couleurs de l’autre ».

Tout y est, c’est extraordinaire.
Salauds de Blancs !

La video :

Dans les rues de Paris : « il y a pas un petit Français ici que je l’éclate » ? (video)

Cet étranger (qui a peut-être des papiers français, ce qui ne veut de toute façon plus rien dire aujourd’hui) est de mauvaise humeur et explique, avec un vocabulaire très limité tout en se filmant en direct sur un réseau social, qu’il cherche un jeune « gwer » (mot maghrébin injurieux pour désigner un Blanc) à tabasser.

Un classique, rendu plus visible par les nouvelles techniques de communication.

SOS Racisme et la Licra ont saisi le procureur, et la police enquête déjà.

Non, nous plaisantons…

Bon, il semble qu’il ait du mal à trouver un Blanc : il est vrai que ce gibier se raréfie dans certaines villes et certains quartiers de « France ».

Mort de Noel Ignatiev, universitaire et théoricien antiblanc parmi les plus virulents

L’universitaire Noel Ignatiev vient de mourir à 78 ans.
Aux Etats-Unis, dont il était citoyen, la parole est plus libre pour tout le monde (même si toutes les opinions n’ont pas accès aux médias ou aux chaires universitaires). Certains disent donc à voix haute ce que beaucoup pensent tout bas. Cela peut être intéressant pour les Français qui sont parfois naïfs quant aux objectifs de quelques-uns.

Voyez le cas de cet extrémiste antiblanc (vous verrez que cette désgination n’est pas exagérée), qui fut professeur à la prestigieuse université d’Harvard, et fut l’un des théoriciens du discours antiblanc officiel repris par tous les médias occidentaux depuis l’élection de Donald Trump en 2016.

Noel Ignatiev, présenté comme « blanc », est un fils d’immigrés juifs de Russie qui s’impliqua dans des groupes étudiants marxistes avant d’être diplômé de Harvard où il enseigna et à qui il resta associé.
Son grand combat, officiel, fut la lutte contre la race blanche, mené par ses discours, cours et publications, telles que sa revue Race traitor (« Traître à la race » [sic]), dont le slogan était « la trahison de la race blanche est une loyauté envers l’humanité ». Il y écrivit par exemple :
« Ne vous y trompez pas, nous avons l’intention de continuer à frapper les hommes blancs morts, et les vivants, et les femmes aussi, jusqu’à ce que la construction sociale connue sous le nom de « race blanche » soit détruite. Non « déconstruit  » mais détruit. »

Cet article du Washington Post en 2002 l’évoquait à l’occasion de la parution d’un article de lui dans la revue d’Harvard :
Continuer la lecture de « Mort de Noel Ignatiev, universitaire et théoricien antiblanc parmi les plus virulents »

Une affiche particulièrement choquante à Londres

Votre réaction au premier regard sur cette affiche visible dans les rues de Londres sera peut-être l’étonnement devant le manque de « diversité »… En effet, chose désormais exceptionnelle dans les publicités au sein des Etats cosmopolites, il n’y a que des personnages blancs.
D’autant plus bizarre qu’à Londres les Blancs sont désormais officiellement minoritaires (et sont ceux qui font le moins d’enfant).

On comprend mieux en lisant le texte :

« Imaginez une ville moins bondée…
Faites votre part : faites-vous stériliser !
Ouais ! »

Un message misanthrope, contre-nature et inhumain, doublé d’un racisme anti-blanc particulièrement pervers…

Pour le ministre Djebbari (LREM) : « la France blanche n’a jamais existé dans l’Histoire »

La négation du réel est poussée de plus en plus loin par les remplacistes et cosmopolites…

Invité lors du « Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI » dimanche 3 novembre, le secrétaire d’Etat en charge des Transports Jean-Baptiste Djebbari dépeint la France de Marine Le Pen : une « France gauloise, blanche, hétérosexuelle si possible comme le disait Eric Zemmour. C’est une France qui n’a jamais existé dans l’histoire et elle construit cette utopie et elle dresse les gens les uns contre les autres, ça me paraît être totalement l’inverse de notre projet ».

Trois remarques :
► Ce Djebbari soit ne connait strictement rien à l’histoire de France (ce qui est plausible pour un ministre républicain), soit nie le réel en mentant effrontément.
Rarement un peuple (le peuple français, presque entièrement gaulois jusqu’à présent) a fait l’objet d’un tel mépris, d’une telle négation de son identité, de son existence.
► Djebbari avoue explicitement que le « projet » de son parti cosmopolite est « l’inverse » d’une « France gauloise, blanche, hétérosexuelle ».
► Djebbari se trompe quant à la vision de la France qu’a Marine Le Pen. Contrairement au Front national d’avant, la présidente du Rassemblement national ne cesse de dire qu’elle a une vision non ethnique (donc multiraciale) de la nation française.

Nîmes : 3 personnes blessées à coups de couteau aux cris de « sales Blancs… sales Français »

Ben quoi… Il faut savoir ce qu’on veut : « diversité » raciale ou paix.

« […] Trois personnes ont été blessées par des coups de couteau, le jeudi 17 octobre […]
Selon les policiers, ces jeunes gens auraient insulté les passant, les traitant de « sales blancs » ou de « sales Français ». […] »

Source Midi Libre


et cet article la veille :

Continuer la lecture de « Nîmes : 3 personnes blessées à coups de couteau aux cris de « sales Blancs… sales Français » »

Sparadrap trop blanc : France culture pleurniche avec Rokhaya Diallo sur le calvaire des Noirs en France

Bienvenue dans la 4e dimension, celle de la folie gauchiste.

Rokhaya Diallo est une militante raciale africaine, qui vit en France et passe son temps à stigmatiser les Français et dénoncer un fantasmagorique racisme antinoir, alors qu’elle doit tout à ce pays, qu’elle déteste, mais où elle veut rester… Bref.
Elle explique que le racisme antiblanc n’existe pas (alors qu’il est patent que 99% des agressions à caractère racial en France sont dirigées contre les Blancs) et en plus se permet de railler ce qu’elle appelle la « fragilité blanche » (les Blancs qui se plaindraient trop facilement).

Elle n’est connue que par l’intense soutien des médias – aux mains de gauchistes (donc eux aussi antiblancs) – qui la promeuvent complaisamment.

Voyez comme la très mal nommée radio France Culture explique, reprenant Diallo, le racisme que subiraient les Noirs en France : les méchants sparadraps sont trop blancs !

Et ça parle de fragilité blanche…

PS : le point commun de ces médias et de nombreux étrangers antiblancs vivant en France ? Ils vivent de nos impôts. Le comble, non?