Nouvelle campagne de culpabilisation : « obtient-on un meilleur taux de crédit quand on est blanc? »

Alors qu’en France il y a 10 ans, il était impensable de parler des races (vous savez ? celles qui n’existent pas !), la racialisation du discours médiatique s’installe désormais durablement. La nouvelle norme ? On peut parler ouvertement des noirs ou des non-blancs pour dénoncer des discriminations, des injustices, des difficultés de la vie ou des actes héroïques. On doit parler « des blancs » lorsqu’il s’agit d’oppression, de mauvais comportements et de ridicule. La presse n’a désormais plus aucun problème à afficher son racisme.

Nouvelle offensive médiatique contre les symboles de l’histoire de France

L’objectif de cette attaque du CRAN n’est évidement pas d’éviter une humiliation aux noirs de France. Si nous posions la question dans la rue : « qui est Colbert ? », nous aurions une majorité écrasante de Français incapable de répondre. L’ignorance est sans aucun doute, encore plus importante chez les concernés (populations immigrées). Sous prétexte de défendre « la mémoire de l’esclavage », le CRAN en profite pour faire un beau coup de com’ et rappeler qu’il existe. Ca lui servira pour réclamer des subventions supplémentaires, ou simplement maintenir les dotations actuelles. Mais ce type d’opération médiatique, largement relayée par la presse « mainstream », permet d’entretenir l’ignorance, la culpabilité et la haine de soi des Français.

 

Tous les médias ont parlé de Charlottesville, de la statue du général Lee, de la « white supremacy », etc. Mais rares sont ceux qui ont évoqué ce problème dans le contexte français. Or la question des emblèmes esclavagistes dans l’espace public se pose également dans notre pays. Elle est formulée depuis au moins trente ans par des citoyens – qu’ils viennent de l’outre-mer ou non – qui demandent que ces symboles soient retirés.

Continuer la lecture de « Nouvelle offensive médiatique contre les symboles de l’histoire de France »

L’arroseur arrosé : l’auteur de cette photo est accusé de néocolonialisme

Alors que les pillages et les violences sur Saint-Martin braquait les caméras sur la population noir de l’île, un journaliste de Radio France a cru bon de diffuser sur twitter cette photo pour apaiser les tensions raciales.

Continuer la lecture de « L’arroseur arrosé : l’auteur de cette photo est accusé de néocolonialisme »

Banalisation du racisme anti-blanc dans le discours médiatique


Dans ce reportage du groupe Radio France après le passage du cyclone Irma, les journalistes s’en prennent aux touristes blancs de Saint-Martin parce qu’ils ont pu partir de l’île. L’ethno-masochisme et maintenant le racisme anti-blanc se sont installés sans résistance dans le discours médiatique.

Saint-Martin : chaos, attaques contre les Blancs, gendarmes qui disent « défendez-vous comme vous pouvez »


Sur l’île de Saint-Martin, l’État français s’est effondré avec le passage de l’ouragan « Irma », laissant la place au chaos, aux pillages, aux meurtres. Les forces de l’ordre n’y servent à rien.
Un avertissement pour la France métropolitaine ?

Les gendarmes conseillent même aux habitants, qui s’organisent en milice : « défendez-vous comme vous pouvez, nous espérons que vous avez des armes, tirez-leur dessus »…
Le problème c’est que la plupart des Français n’ont pas et ne peuvent avoir d’armes, avec la législation extrêmement liberticide qui est la nôtre.

La douane attaquée et le stock d’armes volé :
Une femme témoigne : « Mon mari et mon fils sont en danger de mort, comme une grande partie de la population. C’est la guerre civile là-bas. On commence à entendre parler dans les médias des pilleurs qui ont dévalisé les magasins après le passage de l’ouragan, mais on est bien loin de la réalité. Des bandes de voyous ont en effet dévalisé le bâtiment des douanes, qui a été très abimé et ont volé le stock d’armes qui s’y trouvait. Depuis jeudi soir, ils sillonnent l’île masqués et cagoulés et s’attaquent aux maisons encore debout dans lesquelles les habitants se sont réfugiés », raconte-t-elle, au bord des larmes.
« Je les ai eu hier soir au téléphone, ils sont tétanisés de peur. Ca tire autour de notre maison dans laquelle ils sont barricadés avec six amis qui sont chez nous parce leur villa a été détruite, poursuit-elle. Ils ne peuvent pas sortir. Ils disent que les agresseurs circulent par bande de dix, sont sans foi ni loi et sont prêts à tirer pour récupérer de la nourriture ou de l’argent. »

« Dehors les Blancs ! »
« Ses dires sont corroborés par les témoignages d’autres résidents de l’île, qui, sur les réseaux sociaux, racontent que ces gangs défoncent les portes des maisons et disent « dehors les blancs ». » (source)

20 août 1955 : massacre d’El Halia. Un voisin à ses futures victimes : « Demain, il y aura une grande fête avec beaucoup de viande »

Il y a à peine soixante ans…

Le FLN – organisation séparatiste et terroriste soutenue entre autres par la gauche française et toujours au pouvoir en Algérie – avait décidé, devant l’essoufflement de sa propagande, de passer à une stratégie sanguinaire pour faire « monter la pression » en Algérie française.

Ainsi, dans le petit village minier d’El Halia, 71 Européens furent massacrés de la façon la plus ignoble que l’on puisse imaginer.
Outre les égorgements des hommes (après ablation du sexe et vision du viol de leurs femmes et de leurs filles) et l’éventration des femmes – méthode habituelle -, on note pour la première fois des personnes dépecées, vraisemblablement tant qu’elles étaient vivantes. Ainsi que des empalements.

Souvenons-nous aussi comme des voisins chaleureux et ceux que l’on croyait des « amis » se sont transformés du jour au lendemain.

Description puis témoignage :
Continuer la lecture de « 20 août 1955 : massacre d’El Halia. Un voisin à ses futures victimes : « Demain, il y aura une grande fête avec beaucoup de viande » »

Racisme antiblanc : la mairie de Nanterre fait son maximum avec les bouches à incendies

Après le monstrueux gaspillage d’eau que les […] ont occasionné en s’en prenant aux bouches à incendie, voilà que la mairie de Nanterre, pourtant sourcilleuse en matière de « diversité », ne montre que des Français s’adonnant à ces méfaits.

La réalité :

No limit...été à mantes la jolie quartier les garennes au val fouré, pas de vacances pour les petits, pas d'activités donc piscine improvisé sur le parking rempli avec une bouche à incendie...#Cnolimit

Résultat de recherche d'images pour "bouches incendies piscine"

La tombe du maréchal Pétain profanée ! Silence des politiciens, coupables

Résultat de recherche d'images pour "tombe "maréchal pétain""
La tombe, avant sa profanation

Les politiciens se gardent bien de réagir à cet acte ignoble, qui est, il est vrai, le résultat de la haine que cultivent ces derniers ainsi que les médias et l’Education nationale envers le maréchal de France Philippe Pétain.

Ouest-France est obligée de relater que :

« La tombe du maréchal Pétain, située à l’entrée du cimetière de Port-Joinville sur l’Île-d’Yeu (Vendée), a été vandalisée dans la nuit de vendredi à samedi.
La sépulture du maréchal Pétain qui dirigea le régime de Vichy du 10 juillet 1940 au 20 août 1944 a été profanée dans la nuit de vendredi à samedi.

Les gendarmes et les pompiers de l’Ile-d’Yeu (Vendée) ont été appelés à 4 h du matin pour l’incendie d’un container -un pot de fleurs desséchées- à proximité de la sépulture de Philippe Pétain, à l’entrée du cimetière de Port-Joinville.

Un container incendié a été retrouvé sur la tombe dont la croix a été brisée. »

Ce geste a été accompli à la veille de l’anniversaire de la mort de celui qui s’est sacrifié pour tenir la barre du pays dans la tempête, quand d’autres démissionnaient ou s’enfuyaient, et qui a tenté de mener une politique de renouveau (la « Révolution nationale ») efficace en dépit de sa brièveté et des terribles circonstances. Une politique civilisationnelle traditionnelle, une politique patriotique, une politique sociale favorable à tous les Français et en particulier aux classes simples, le tout dans la concorde entre les classes, et en se passant du communisme, de la franc-maçonnerie et de la haute finance. C’est cela qu’« ils » ne lui pardonnent pas.

Le samedi 22 juillet, l’offense était en partie réparée par l’ADMP (Association pour la Défense de la Mémoire du Maréchal Pétain), qui organisait comme chaque année une cérémonie d’hommage sur la tombe du héros de Verdun, suivie d’une messe et d’un banquet.
C’est l’occasion d’évoquer cette association qui fait un travail remarquable (et édite une revue très intéressante), alors que, les années passant, l’État français et le Maréchal Pétain deviennent davantage des sujets tabous, ou diabolisés ! Plus les années passent, plus on ment, plus on a peur, moins il y a de débat, alors que ça devrait être exactement l’inverse. Il faut voir les émissions télévisuelles, dans les années 70 et même 80 par exemple, dans lesquelles on pouvait voir pro et anti vichystes débattre très courtoisement et librement…
L’ADMP a compté à son comité d’honneur nombre de personnalités civiles et militaires (on peut en voir certaines ici).

Pour contacter l’ADMP :
5 rue Larribe, 75008 PARIS. Tél : 01 43 87 58 48 (fermée au mois d’août).

Affaire du burkini : le maire de Lorette condamné à verser 2100 euros à trois associations

Un fois de plus, les associations dites « antiracistes », devraient toucher un petit billet au passage…

Le tribunal administratif de Lyon devait statuer ce lundi en urgence sur l’affaire du burkini : le maire de Lorette désirait interdire le voile sur un plan d’eau communal. Il a retiré son arrêté, juridiquement incorrect, pour le représenter à son conseil municipal à la fin du mois. Mais il a été condamné à verser 2100 euros à trois associations, la Ligue des droits de l’homme, la Maison des potes (qui faisait cause commune avec l’Aide aux démarches administratives) et le conseil contre l’Islamophobie.

Source

Le très mondialiste ministre des Finances allemand vante la supériorité raciale du métissage

Pour éviter la «consanguinité», le ministre des Finances allemand vante l'ouverture des frontièresLu sur RT :

« Dans les colonnes du Zeit, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble s’est fendu d’un vibrant plaidoyer en faveur de l’immigration, mettant en avant les dangers que représenterait selon lui une fermeture des frontières.

«S’isoler nous ruinerait. Cela dégénérait en consanguinité», a jugé tout en mesure Wolfgang Schäuble. Il a ajouté : «Les musulmans enrichissent l’ouverture et la diversité [allemande].»

«Regardez la troisième génération des Turcs, en particulier des femmes», a-t-il fait valoir pour étayer son propos. «C’est un énorme potentiel d’innovation», a-t-il ajouté sans développer son point de vue.

Depuis l’année 2015, Angela Merkel a pris la décision d’ouvrir les portes de l’Allemagne à plus d’un million de migrants. Cette décision a durement entamé la popularité de la chancelière allemande, de nombreux Allemands considérant que l’accueil d’un nombre aussi élevé de migrants pourrait générer des problèmes d’ordre culturel et sécuritaire. »

En fait, ce bonhomme prétend, pour faire peur et sans dire le mot, que la race allemande va dégénérer si elle ne se métisse pas encore plus…
Ce qui est évidemment absurde, avec 80 000 000 millions d’habitants.
Ils utilisent la notion de race quand ça les arrange, partiellement et en plus mensongèrement…

La chute des universités britanniques dans les classements attribuée à la discrimination « positive »

Sur les 76 établissements universitaires britanniques, 51 ont connu en 2016 une chute dans le classement mondial : une tendance qui touche même les plus prestigieuses d’entre elles comme Cambridge. Longtemps à la tête du classement mondial, Cambridge est restée ensuite pendant 10 ans parmi les trois premières, mais la voici rétrogradée vers la cinquième place selon QS World University Rankings. Selon des experts au Royaume-Uni, cette tendance au déclin s’explique par la pression exercée sur ses universités en vue d’accueillir davantage d’étudiants défavorisés. C’est donc la discrimination positive qui serait responsable de la chute du niveau.

Cela est particulièrement visible parmi les universités les plus sélectives, membres du Russell Group qui comprend 24 établissements traditionnellement attachés au recrutement de leurs étudiants selon des critères très sévères. Le classement de 16 d’entre eux a été revu à la baisse, y compris celui d’Oxford, l’autre université historiquement la plus prestigieuse d’Angleterre.

Continuer la lecture de « La chute des universités britanniques dans les classements attribuée à la discrimination « positive » »

Macron aux recalés du gouvernement : « il ne fallait pas être un mâle blanc »

Incroyable justification du Président aux politicards qui rêvaient d’intégrer son gouvernement… Mais c’est un juste retour de bâton pour les corrompus qui vendent la France à l’idéologie antiraciste.

Il y a ceux qui ont été appelés… et les autres. Selon le Canard Enchaîné de cette semaine, “Emmanuel Macron a tenté de consoler certains de ses compagnons qui se sont trouvés fort dépités de ne pas entrer au gouvernement”. Avec un argument pour le moins… provocant : “il ne fallait pas être un mâle blanc” !

Toujours selon le palmipède, il aurait expliqué aux recalés du gouvernement d’Edouard Philippe qu’il fallait faire “la place à des femmes, à l’ouverture à droite, ainsi que de récompenser quelques compagnons de route”. Pas sûr que tout le monde ait trouvé la justification convaincante…

Source

France : un festival interdit certains accès aux Blancs

Si on résume : des africaines organisent un festival raciste et féministe en France, avec l’aide de la mairie de Paris, tout en interdisant certains espaces… aux blancs !

Programme du festival Nyansapofest, premier festival afroféministe européen qui se tiendra à Paris fin juillet. Espace non mixte réservé aux femmes noires (80% du festival). Avec en thématique: « Penser des solidarités radicales entre femmes trans et cis dans des contextes afroféministes en France » ou « Dépolitisation et blanchiment de l’intersectionalité »

Continuer la lecture de « France : un festival interdit certains accès aux Blancs »

Angleterre : la police interdisait aux victimes de mentionner l’origine ethnique des violeurs


Dimanche, l’une des survivantes des gangs de violeurs de Rotherham témoignait à la BBC. Violée à partir de l’âge de 12 ans, et après pendant plusieurs années, elle rapporte encore une fois l’inaction flagrante et assumée des services sociaux et de police. Pire, elle révèle qu’ils lui interdisaient de mentionner l’origine ethnique des assaillants… pakistanais.

La suspicion de racisme prévaut sur tout dommage, si profond et dramatique soit-il. Sans compter les arrangements électoralistes : le succès du Parti travailliste à Rotherham dépend depuis longtemps du vote « asiatique », comme on dit au Royaume-Uni – entendez d’Asie centrale…

« Spécifiquement invitée à ne pas commenter » le fait qu’ils étaient pakistanais…

Continuer la lecture de « Angleterre : la police interdisait aux victimes de mentionner l’origine ethnique des violeurs »

Macron : « la France d’avant ce drapeau (UE), c’est une vallée de larmes »

En spectacle à Nantes, Macron brandit un drapeau de l’Union européenne et déclare ces phrases ahurissantes :

« Je sais ce qu’est la France d’avant ce drapeau. C’est une vallée de larmes. Je sais ce qu’est ce continent d’avant ce drapeau. C’est un continent de guerre. Ne l’oubliez jamais parce que tant et tant ont perdu la vie à cause de cela. »