Non-mixité : « les groupes noirs, fermés aux Blancs, demeurent la condition pour que la rancœur puisse s’exprimer »

Alors que les crasseux de Tolbiac organisent des « ateliers » interdits aux Blancs, c’est l’occasion de diffuser ce texte exposé oralement le 8 mai 2006, à l’occasion de la Fête des 50 ans du Monde diplomatique. Il fait l’apologie de « la ségrégation, c’est-à-dire la séparation imposée, de l’accès réservé à certaines places ou certains espaces sociaux » aux femmes et aux non-blancs. Ce texte doit être montré aux Français qui n’ont toujours pas compris qu’une guerre ouverte est menée contre les hommes Blancs. Que les militants du Monde et de l’anti-France ne rêvent que de faire payer les mâles Français de souche pour leur « domination passée ».

Je voudrais parler ici des différents sens de la mixité, en particulier mais pas exclusivement de la mixité entre les sexes, et de la non-mixité.

Continuer la lecture de « Non-mixité : « les groupes noirs, fermés aux Blancs, demeurent la condition pour que la rancœur puisse s’exprimer » »

Gerard Collomb veut « qu’au bout de six mois, les migrants puissent avoir un travail ». Et les chômeurs français ?!

Le ministre de l’Intérieur est-il au courant que des millions de Français, héritiers de ce pays, sont au chômage ?!
Ou y a-t-il une véritable idéologie de préférence étrangère à l’œuvre?

Racisme d’Etat : 15 000 € pour embaucher « un jeune des quartiers »

Dans la novlangue actuelle, les « quartiers » désignent les zones peuplées majoritairement d’immigrés.

Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires Julien Denormandie, invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce mercredi, a annoncé le lancement des « emplois francs », une aide à l’embauche pour les jeunes issus des quartiers. Ce dispositif prévoit de faire bénéficier de 5.000 euros par ans, sur trois ans, aux entreprises qui embauchent dans les quartiers.

BFM TV via FDS

« Sale Français ! » a crié l’homme qui a foncé sur des militaires près de Grenoble

L’homme qui hier matin a foncé avec sa voiture sur des militaires – heureusement en vain – faisant leur footing n’avait pas de motivation terroriste, affirme avec soulagement le procureur de la République, suite à la perquisition du domicile de l’individu.
« A aucun moment, il n’a été fait allusion à des cris du style «Allah Akbar» », insiste le procureur.

« Ouf » de soulagement dans les médias.

On apprend tout de même au détour d’un article que celui qui a essayé de tuer plusieurs militaires avait lancé peu de temps avant à l’un d’eux, par la fenêtre de son véhicule : « sale Français » !
La haine antifrançaise qui est donc à l’origine de cet acte, comme de très nombreux autres en France, est anodine pour le Système…

Le parquet qualifie d’ailleurs cette attaque comme une « triste et banale affaire de violence ».

Le racisme « anti-blanc » décomplexé de Macron

Finalement, la militante francophobe Rokhaya Diallo a raison, le racisme d’Etat existe bien. Et l’impulsion ne vient pas de quelques fonctionnaires haineux, mais du sommet de la France. Macron vient de sonner l’hallali, il a désigner les cibles à abattre. C’est le signal politique à destination de tous ceux qui n’osaient pas encore s’engager publiquement contre les Français. C’est désormais un combat à mort entre l’Homme Blanc et ses gouvernants.

Marche blanche: Le président du Crif appelle Le Pen et Mélenchon « à faire le ménage chez eux »

Le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Francis Kalifat, avait voulu décourager les venues de Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen à la marche blanche en mémoire de Mireille Knoll et contre l’antisémitisme. Ceux-ci ont cependant rejoint le cortège ce mercredi. Sur notre antenne, il en a pris acte tout en le déplorant visiblement.

La veille, Francis Kalifat s’était opposé à ces présences. Cependant, le fils de la défunte, Daniel Knoll, lui, avait expliqué que « tout le monde » était le bienvenu au micro de notre journaliste Jean-Jacques Bourdin ce mercredi matin. « Le Crif fait de la politique et moi j’ouvre mon coeur à tout le monde », a-t-il lancé, déclarant n’être « absolument pas » sur la même ligne que le Crif.

Continuer la lecture de « Marche blanche: Le président du Crif appelle Le Pen et Mélenchon « à faire le ménage chez eux » »

Macron : « le mythe d’un français sauce Grand Siècle pour faire passer globalisation et déracinement »

Le président de la République a asséné aux membres de l’Institut de France mardi 20 mars un discours sur la langue française mondialisée à la sauce Macron. Et pour mieux déraciner notre langue, « Jupiter » a livré son propos dans un sabir filandreux au style approximatif, verbeux, dont la transcription officielle malmène l’orthographe. Tout en s’entichant « d’humilité », le président a prétendu que « de Maradi à Séoul, de Yaoundé à Oulan-Bator, de Nouméa à Buenos Aires », le monde « bruisse de notre langue ». Traduction en jargon macronien : « Aujourd’hui partout sur la planète en ce jour ainsi choisi la langue française dit le monde et il faut la défaire des images qui ont fait qu’elle a pu un moment oublier de le dire ». Tel que.
Continuer la lecture de « Macron : « le mythe d’un français sauce Grand Siècle pour faire passer globalisation et déracinement » »

Paris pourrait débaptiser une rue Alain (philosophe) pour un journal intime « aux accents antisémites »

la « Révolution culturelle » façon Républicaine, continue d’effacer progressivement de la mémoire collective le souvenir du moindre intellectuel, héros et homme public français qui pourrait être un signe de contradiction avec les dogmes de la religion droit-de-l’hommiste.

La demande vient d’Alexandre Vesperini, président du groupe PPCI (pro-Macron ex-LR) au conseil de Paris : après avoir supprimé le nom de Charles Maurras du livre des commémorations nationales 2018, annulé la réédition des pamphlets de Céline, il faudrait désormais débaptiser une rue du XIVe arrondissement de la capitale, qui porte le nom du philosophe Alain, de son vrai nom Emile Chartier (1868-1951). Selon cet élu, un journal intime de l’écrivain qui vient d’être publié montrerait des « accents antisémites » et des prises de position favorables à la collaboration, rapporte l’AFP. « L’Honneur de Paris, membre de l’ordre national de la Libération, est d’aller jusqu’au bout des choses », explique Vesperini.

Continuer la lecture de « Paris pourrait débaptiser une rue Alain (philosophe) pour un journal intime « aux accents antisémites » »

Maître Jérôme Triomphe : « Cette loi a été écrite dans un but précis : celui de protéger des prétendues minorités. Mais la majorité visible n’est aujourd’hui plus protégée de rien ! »

Maître Jérôme Triomphe : « Quand Jean-Paul Agon, Président de l’Oréal, dit que à CV égal, il privilégiera toujours celui de Mohamed à celui de François », (Dans une interview accordée au journal Le Monde le 12 juillet 2007, ce dernier avait notamment déclaré « L’Oréal fait de la discrimination positive et l’assume (…) aujourd’hui, lorsque nous rencontrons un candidat qui a un prénom d’origine étrangère, il a plus de chance d’être recruté que celui qui porte un prénom français de souche »), il s’agit d’une discrimination qui tombe sous le coup de la loi, mais le tribunal, la cour d’appel et la cour de cassation ont considéré que cela ne tombait pas sous le coup de la loi parce que cela visait à établir une discrimination positive. Ces lois ont été faites à sens unique, nous le voyons bien !

Source : Reinformation.tv

Foutage de gueule : 3 clips pour dénoncer les violences contre les pompiers… Tous les agresseurs sont blancs !

Les pompiers des Alpes-Maritimes en ont marre de faire agresser en intervention. Et pour que tout le monde le sache, l’union départementale des sapeurs-pompiers des Alpes-Maritimes et le département ont lancé une campagne : « Touche pas à mon pompier. »

Trois petites vidéos d’environ une minute chacune ont été mise en ligne jeudi dernier. On y voit les pompiers intervenir et se faire agresser exclusivement par des… Blancs !
Inutile de préciser qu’un clip présentant exclusivement des allogènes en train d’agresser des pompiers aurait fait un scandale national…


Continuer la lecture de « Foutage de gueule : 3 clips pour dénoncer les violences contre les pompiers… Tous les agresseurs sont blancs ! »

Plan « antiraciste » du gouvernement Macron : la chape de plomb s’alourdit dangereusement

Malgré une baisse des « propos haineux » pour la 2ème année consécutive, la République renforce son arsenal répressif contre ceux qui oseraient mettre en doute la réalité et le bien fondé du vivre ensemble… Ce seront désormais des délinquants qui feront de la modération en ligne, ou bien des enquêteurs et des magistrats spécialement formés pour traquer et punir les patriotes un peu trop expressif…

Ce deuxième plan, qui couvre la période 2018-2020, fait suite à un premier dispositif lancé dans un contexte de flambée des actes antisémites et antimusulmans après les attentats de 2015. Souhaitant afficher sa mobilisation sur ce dossier, le Premier ministre était flanqué de huit membres de son gouvernement lundi, au Musée de l’histoire de l’immigration à Paris.

Continuer la lecture de « Plan « antiraciste » du gouvernement Macron : la chape de plomb s’alourdit dangereusement »

L’Occident devient un vaste camp de rééducation

Pauline Mille pour Reinformation.tv :
« Le nouveau puritanisme vise à la rééducation de l’humanité et son champ de surveillance s’étend à la terre entière : baiser d’une présentatrice télé à un garçon, toilette transgenre, atelier où le Blanc apprend le racisme anti-blanc, repentance du National Geographic… Nous devons nous sentir coupables pour nous améliorer.

C’est l’affaire du National Geographic qui a fait le plus de bruit. Elle est pourtant presque banale. Le National Geographic, magazine international anglo-saxon, montre depuis cent vingt ans les curiosités de la terre à travers de belles images, des reportages et des articles à teinture ethnographique, géographique, historique, etc. Naturellement, depuis 1888, il a reflété aussi les préjugés de ses auteurs et de ses lecteurs. C’est ce que n’a pas supporté sa patronne actuelle, Susan Golberg. A l’occasion d’un numéro spécial sur les races, elle a demandé à John Edwin Mason, professeur d’histoire de l’Afrique et de la photographie de se plonger dans les archives du National Geographic pour un répertorier les marques du racisme.
Continuer la lecture de « L’Occident devient un vaste camp de rééducation »

L’Australie se dit prête à accueillir des fermiers blancs persécutés en Afrique du Sud

Peter Dutton, le ministre australien des Affaires intérieures, a déclaré mercredi au Sydney Daily Telegraph que son département examinait une série de méthodes pour faciliter leur chemin vers l’Australie via des programmes de visas humanitaires ou autres.

« Je pense que ces gens ont besoin d’aide, et ils ont besoin de l’aide d’un pays civilisé comme le nôtre », a déclaré M. Dutton.

Continuer la lecture de « L’Australie se dit prête à accueillir des fermiers blancs persécutés en Afrique du Sud »

« Un jour, j’ai donc décidé d’exclure toutes les personnes blanches de ma vie personnelle, et je vis beaucoup mieux depuis »


Trouvé sur Fdesouche : Un clip récemment diffusé sur VICE News Tonight a présenté un groupe de femmes noires qui participaient à une retraite thérapeutique unique de 10 jours au Costa Rica. La retraite “Women of Colour Healing retreat” est un espace sacré qui permet aux femmes noires de passer du temps au sein de la nature, dans un cadre où elles peuvent se détendre et se déconnecter du traumatisme psychologique lié au racisme.

Continuer la lecture de « « Un jour, j’ai donc décidé d’exclure toutes les personnes blanches de ma vie personnelle, et je vis beaucoup mieux depuis » »

Afrique du Sud : « Nous n’appelons pas au massacre des blancs, du moins pour le moment ». Motion pour l’expropriation sans compensation des fermiers blanc votée

Les fermiers sud-africains blancs seront expropriés de leurs terres après un vote écrasant au Parlement.

La Constitution du pays est désormais susceptible d’être amendée pour permettre la confiscation sans compensation des terres appartenant aux Blancs, à la suite d’une motion déposée par le dirigeant radical de l’opposition marxiste Julius Malema.

Elle a été voté par 241 voix contre 83 après un vote ce mardi, et a été un facteur clé de l’arrivée du président Cyril Ramaphosa au pouvoir après qu’il remplaça Jacob Zuma en Février.

M. Malema a déclaré que le temps de la « réconciliation est révolu ». « Maintenant vient le temps de la justice », a rapporté News24.

Continuer la lecture de « Afrique du Sud : « Nous n’appelons pas au massacre des blancs, du moins pour le moment ». Motion pour l’expropriation sans compensation des fermiers blanc votée »