La manif du comité Traoré à Paris, c’est oui, la procession de la Lunade en Corrèze, c’est non !

De Gabrielle Cluzel :

« Si l’on ne devait retenir qu’un symbole, terrible et grotesque, de cette France à deux vitesses – celle que l’on verrouille et celle que l’on redoute – en cette période post-Covid, ce serait celui-là : la procession de la , à Tulle, a été interdite.

La Lunade, selon les mots du vicaire général du lieu, l’abbé Nicolas Risso, est « l’une des plus vieilles ostensions limousines et peut-être même de France ». Eu égard à son nom, et au culte que les Gaulois portaient à l’astre de la nuit, d’aucuns affirment que l’Église a pu, ici comme en d’autres endroits, sanctifier une cérémonie païenne dont elle n’avait pu obtenir l’abandon. Quoi qu’il en soit, en juin 1347, un moine du diocèse aurait eu une apparition de saint Jean-Baptiste lui commandant de défiler autour de la cité pour en éloigner la maladie. « La Lunade était née et la peste [avait] disparu. »

Continuer la lecture de « La manif du comité Traoré à Paris, c’est oui, la procession de la Lunade en Corrèze, c’est non ! »

Application StopCovid : un coût ahurissant

https://i0.wp.com/www.economie.gouv.fr/files/StopCovid/logo_et_ecrans_appli.jpg?w=840&ssl=1

Non seulement cette application sera probablement un bide (peu de gens voudront l’installer, elle ne servira à rien), mais elle va engouffrer des sommes très étonnantes, prises au contribuable :

« L’application de lutte contre le Covid-19 a été développée gratuitement par des chercheurs et partenaires privés. Toutefois, depuis son lancement mardi 2 juin, sa maintenance et son hébergement sont bel et bien facturés, entre 200 000 et 300 000 euros par mois. […] » (source)

Démagogie poussée à son paroxysme : la mairie de Bobigny annule les loyers d’avril des habitants HLM

La démocratie, consistant à donner les rênes du pouvoir à celui qui a obtenu le plus de suffrages est un système se révélant particulièrement pernicieux puisque, pour être élus, les candidats doivent promettre toute sorte de bienfaits, dont, la plupart du temps, ils savent eux-mêmes qu’ils seront incapables de les accomplir.

Nous en avons une illustration aujourd’hui avec ce qui se passe à Bobigny (93). Aux dernières municipales, la liste sortante était dans une situation très délicate ayant été devancée au premier tour d’une dizaine de points par une liste concurrente. Pour essayer de rattraper ce retard et renverser la vapeur, les membres de cette liste viennent de décider de rendre gratuits les loyers des 4.000 foyers de HLM de la ville, sous prétexte officiel de Covid. Une véritable manne pour ceux qui se voient ainsi offrir un mois de loyer, mais qui sera en réalité payée par l’ensemble des contribuables, et même des Français, la ville demandant régulièrement des fonds à l’Etat au prétexte d’être défavorisée !

En attendant, la liste sortante attend avec un peu plus de sérénité le deuxième tour des municipales, espérant que les électeurs iront bien veauter !

Source

Victoire !

Alors que l’état d’urgence sanitaire autorise ce gouvernement à priver les Français de leurs libertés élémentaires, Jean-Pierre Maugendre revient avec brio sur les attitudes radicalement différentes du clergé catholique face à un pouvoir politique manifestement injuste. 

« Dès la nouvelle connue les réseaux sociaux se sont enflammés. La cathosphère embrasée. Les tweets ont fusé. Les familles se sont embrassées. Les prêtres fidèles, confinés, ont sabré le champagne. Une liesse que ne peuvent comprendre ceux qui ont fait de leur ventre leur dieu s’est emparée des catholiques pour qui : « Le culte de la sainte Eucharistie (constitue) comme la source et l’origine de la vraie piété chrétienne » (Mediator Dei, Pie XII, 20 novembre 1947). Par un arrêté du 18 mai le Conseil d’Etat venait d’ordonner au gouvernement de « lever l’interdiction générale et absolue de réunion dans les lieux de culte » dénonçant : « une atteinte grave et manifestement illégale à la liberté de culte ». Était ainsi réduit à néant l’article 10 § III du décret No 2020 – 548 décrétant : « Les établissements de culte sont autorisés à rester ouverts. Tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit ». Le gouvernement dispose d’un délai de huit jours pour revoir sa copie.

La vie est un combat
Continuer la lecture de « Victoire ! »

Macron : « Nous n’avons jamais été en rupture » de masques

Un mensonge éhonté de plus. Souvenons nous que la porte parole africaine du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a déclaré en 2017 : « j’assume parfaitement de mentir pour protéger le Président ». En 2019 le député LREM Patrick Vignal osait à son tour : « s’il faut dire la vérité aux Français, cela veut dire dix ans de sang et de larmes (…) Vous voudriez dire la vérité aux gens sur le terrorisme ou sur le chômage ? »

La Chine confine à nouveau 108 millions de personnes

« De nouveaux cas ont été enregistrés dans la province de Jilin, au nord-est de la Chine, poussant les autorités à instaurer une nouvelle quarantaine.

La Chine a décidé de reconfiner 108 millions de personnes après l’ap­pa­ri­tion de 34 nouveaux cas de Covid-19 dans la province du Jilin, dans le nord-est du pays, rapporte Bloomberg, relayé par le site Ulyces ce lundi.

La province a été placée en quarantaine et bus et trains ne peuvent désormais plus y entrer ni en sortir. Quant aux écoles, elles ont toutes été fermées face à la crainte d’une seconde vague de contaminations.

Jilin ne compte que 127 cas confir­més de Covid-19 et deux décès, mais cinq nouveaux cas ont été signa­lés ce week-end. Les autorités chinoises ignorent encore ce qui a provoqué ce nouveau regain de l’épidémie. D’après Ulyces, une des hypothèses envisagée est la piste de personnes reve­nues de Russie, autre pays durement touché par la crise sanitaire. »

Source  : l’Express

Angers : des dépistages pas du pistage !

Des militants du centre communautaire d’actions sociales et culturelles d’Angers (l’Alvarium) reviennent en vidéo et avec  talent sur les véritables responsables et les enjeux de cette crise sanitaire.

Texte du discours :
« Mesdames et messieurs, nous sommes réunis aujourd’hui pour dénoncer le coup d’Etat sanitaire à l’oeuvre dans notre pays.
Il y a quelques semaines, la France découvrait avec stupeur qu’elle était presque aussi démunie qu’un Etat du Tiers-Monde. Incapable de produire elle-même le matériel de première nécessité face au Coronavirus en raison des délocalisations de nos industries, et réduite à sacrifier les personnes âgées faute de place dans les hôpitaux. Des milliers de lits ont été supprimés ces dernières années par une technocratie déconnectée, cette même technocratie déconnectée qui a envoyé la police réprimer les aides-soignants qui réclamaient des moyens et nous intime aujourd’hui d’applaudir à 20 heures. Mais ce n’est pas d’applaudissements dont l’hôpital public à besoin ; c’est de moyens et d’une gestion saine. Que la 6ème puissance mondiale ait été incapable d’avoir un cap clair et efficace pour gérer la crise en dit long sur l’incompétence de nos gouvernants et sur leur culpabilité. Continuer la lecture de « Angers : des dépistages pas du pistage ! »

Déconfinement : reportage de BFM dans le métro parisien

Ce que souligne la journaliste de BFM TV c’est l’impossibilité de respecter la distanciation physique et pourtant ce n’est pas le plus frappant dans la vidéo… Gardez bien à l’esprit que la substitution de la population française par des peuplades africaines est une théorie conspirationniste.

La réaction de Marin à l’annonce de la libération de son agresseur par la justice républicaine

L’ordure qui a détruit gratuitement la vie de Marin est relâché après seulement 3 ans 1/2 prison (moins de la moitié de la peine) pour vider les prison d’un pays en perdition… La politique carcérale de ces dernières décennies consiste a relâcher les prisonniers plutôt que de construire des prisons et d’expulser les délinquants étrangers. Si ce laxisme – injuste pour les victimes – couplé à l’inaction des politiques pour stopper l’invasion migratoire donne tous les jours des drames, c’est une véritable bombe pour le futur.

Gestion du Coronavirus : Macron et sa clique veulent s’auto-amnistier !

Alors que le Covid-19 met en lumière l’amateurisme, la dilettante et l’inefficacité de la Start-up nation dans la gestion d’une crise d’ampleur mondiale, les plaintes s’accumulent contre l’exécutif. La solution envisagée par Macron et ses acolytes pour ne pas avoir à rendre de compte fait pâlir de jalousie tous les dirigeants autoritaires du monde, l’auto-amnistie !

Trouvé sur VA : « Nombre de familles de victimes du virus, de collectifs de soignants ont déposé plainte sur le fondement d’infractions telles que la mise en danger d’autrui, les blessures involontaires ou encore l’homicide involontaire.

C’est dans ce contexte que les futurs textes législatifs et réglementaires vont être adoptés. Or, certaines mesures décidées par le gouvernement, dont l’ouverture des écoles, vont être mises en œuvre par les maires, qui pourraient donc engager leur responsabilité, y compris pénale, en cas de défaillances.

La majorité sénatoriale, essentiellement composée du groupe Les Républicains, a donc prévu, devant le silence du texte sur ce sujet, soit de l’amender soit de le soumettre au Conseil constitutionnel, afin de renforcer juridiquement la protection des élus locaux. Cet apport parlementaire est juridiquement et politiquement bien fondé. Continuer la lecture de « Gestion du Coronavirus : Macron et sa clique veulent s’auto-amnistier ! »

Grande distribution : la prime de 1000 euros promise aux salariés s’éloigne

L’image contient peut-être : 2 personnes, mème, texte qui dit ’Qu'est-ce que vous voulez? Je viens chercher ma prime de 1000 euros, vous avez dit qu'on était des héros et... Ruchan’
« Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, avait exhorté le 20 mars les entreprises privées à verser une prime exceptionnelle de 1 000 euros pour récompenser les salariés qui avaient continué à travailler durant l’épidémie du coronavirus. Les géants de la grande distribution avaient dès lors annoncé en chœur qu’une telle prime serait versée pour ces salariés, en première ligne de la pandémie de Covid-19.
Or depuis l’annonce, si les grandes enseignes ont confirmé qu’elles allaient bien accorder la prime, les modalités de versement tardent à être précisées. Pire encore, certaines utilisent une clé de répartition en fonction du temps de travail pour la calculer… à la baisse. 1 000 euros pour certains… 50 pour d’autre.
Ainsi le groupe Auchan, qui avait été le premier à annoncer qu’il gratifierait de 1 000 euros ses 65 000 salariés, aurait depuis réduit la voilure. Selon plusieurs syndicats, il aurait en effet annoncé que la prime serait conditionnée au nombre d’heures travaillées.

Continuer la lecture de « Grande distribution : la prime de 1000 euros promise aux salariés s’éloigne »

Coronavirus : 130 détenus « radicalisés » libérés pour raison sanitaire

Trouvé sur VA : « Au début de l’épidémie de coronavirus en France, la ministre de la Justice Nicole Belloubet avait appelé « à des libérations anticipées pour des raisons sanitaires de personnes condamnées en fin de peine ». Il faut croire que cette mesure, visant à désengorger les prisons particulièrement exposées au virus, bénéficie également aux détenus radicalisés. Ainsi, d’après plusieurs sources au sein des services de renseignements cités par Le Point, 130 détenus condamnés dans des dossiers terroristes ont été ou sont en passe d’être libérés à quelques mois ou quelques semaines de la fin de leur peine.

Deux personnes liées à l’attentat de Strasbourg libérées Continuer la lecture de « Coronavirus : 130 détenus « radicalisés » libérés pour raison sanitaire »

Déconfinement : le gouvernement envisage de tracer les mobiles et les montres connectées

« Récemment, l’Élysée a confié au Care, la nouvelle structure d’analyse pilotée par le ministre de la Santé, Olivier Véran, le soin de réfléchir à « l’opportunité de la mise en place d’une stratégie numérique d’identification des personnes ayant été au contact de personnes infectées ». Comprendre : l’utilisation des données des téléphones portables pour tracer déplacements individuels et potentielles contaminations. Du « tracking » à visée médicale, sur lequel planche aussi Cédric O, le secrétaire d’État au Numérique. Continuer la lecture de « Déconfinement : le gouvernement envisage de tracer les mobiles et les montres connectées »