Bruno Gollnisch honoré par la cité de la culture à… Tunis…

Si l’affaire ne manque pas de piquant, la raison pour laquelle Gollnish est cité sur ce mur est encore plus savoureuse… 

C’est un hommage pour le moins inattendu. Mercredi 21 mars, à Tunis, a été inaugurée en grande pompe la nouvelle cité de la culture. Un projet colossal de 49 000 m2, initié au début des années 2000 et regroupant un cinéma, un musée d’art moderne, des salles d’opéra et de théâtre… Pour la sortie de terre de ce qui est présenté comme le «plus gros projet culturel réalisé à échelle arabe, maghrébine et africaine», une grande exposition consacrée à la «modernité tunisienne» y est organisé depuis l’ouverture. Outre différentes œuvres, des citations de «penseurs occidentaux et orientaux» ayant pour thème la modernité fleurissent les murs des principales pièces de l’exposition.

A partir de 20 sec


Parmi les maximes inscrites en lettres capitales blanches sur fond rouge, une, a particulièrement fait tiquer les premiers visiteurs: «Il n’est de véritable modernité qu’enracinée dans la tradition.» Une citation signée… Bruno Gollnisch. Le député européen Front national a en effet prononcé cette phrase lors du lancement de sa campagne pour la présidence du parti à la flamme contre Marine Le Pen en 2010, à la basilique Saint-Denis.

Le journaliste Tim Vinchon, correspondant à Tunis pour plusieurs titres de presse européens et qui a repéré la citation, avance une explication à ce surprenant clin d’œil: il souligne que la citation de Bruno Gollnisch apparaît comme premier résultat des citations avec le mot «modernité» dans le dictionnaire des citations du Mondecomme en bonne place dans les autres recueils de citations référencés par Google.

Qu’il soit fortuit ou volontaire, l’hommage comble en tout cas d’enthousiasme Bruno Gollnisch qui envisage de se rendre à Tunis, pour flâner dans les allées du centre culturel, très prochainement. « Je suis très honoré, lâche l’intéressé. Ce geste s’explique par la tolérance dont a toujours fait preuve dans son immense majorité le peuple tunisien dont l’histoire est une recherche patiente de l’équilibre, quelque fois tumultueuse, entre tradition et modernité justement. Les Africains, comme les Asiatiques, ont compris beaucoup mieux que certains gauchistes européens qu’en défendant notre identité nous défendions également la leur. »

Source : Le Figaro

1 commentaire concernant l'article “Bruno Gollnisch honoré par la cité de la culture à… Tunis…”

  1. Bravo B Gollnisch ! D’ailleurs, sa phrase n’est jamais qu’un truisme.

    Toutes les innovations modernes nées de nulle part sont en réalité des utopies, or toutes les utopies, sans aucune exception, finissent mal, très mal. D’ailleurs les utopistes sont d’une prétention incroyable : Leurs idées, qu’ils présentent souvent comme généreuses (cf. le communisme qui devait créer un paradis sur terre), naissent dans leurs cerveaux en s’affranchissant de la tradition et/ou de la loi naturelle comme si tout ne commençait qu’avec eux et que tous les ancêtres n’étaient que des imbéciles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.