Bordeaux : les gauchistes en guerre contre une « soucoupe volante nazie »

L’objet contemporain installé à Bordeaux

Le gauchisme rend fou.

A Bordeaux, par exemple, une petite association locale pilotée par Luis Diez (immigré président de l’« association mémorielle girondine de descendant.e.s et ami.e.s de l’Espagne républicaine ») s’agite : distribution de tracts, manifestation, perturbation de réunions, graffitis…

Cette association s’insurge contre une « oeuvre d’art contemporain » temporairement installée pour une exposition consacrée à son auteur (britannique) dans un quartier bordelais.

Voulant défendre « le devoir de respect des victimes et la mémoire républicaine du quartier », ils combattent cette soucoupe qui ressemblerait selon eux au projet de soucoupes volantes militaires élaborées par le IIIe Reich selon certains mythes…

Source 1 et 2


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

6 commentaires concernant l'article “Bordeaux : les gauchistes en guerre contre une « soucoupe volante nazie »”

  1. Le gauchisme rend fou. Tut est dit… Heureusement cette « oeuvre d’art contemporain  » si j’ose dire, n’est installée que temporairement… De l’art ou du cochon ?…

  2. Voilà une bande d’allumés bien bien esquintés ! Ils sont nés comme ça ou on a marché dessus ? Quand je pense que pour boire mon café, je mets une soucoupe nazie sous ma tasse… Ça ne ressemble aryen !

  3. Je comprends que ces braves gens – descendants des gentils égorgeurs de l’Espagne républicaine, et surtout fiers de l’être – soient choqués par cette intolérable démonstration de nazizzzzzzzme en provenance directe d’Antarès (où chacun sait que Hitler a trouvé refuge et prépare le retour de la bêtimmondauventreutoujourfécond).

  4. C’est eux véritablement les petits hommes verts qui viennent d’une autre planète!!! Alors ils sont jaloux qu’on puisse représenter les véhicules volants de leurs lointains ancêtres!!! MDR!

  5. C’est juste une soucoupe volante identique à celle dessinée par l’illustrateur du Fleuve Noir, éditeur de romans de science-fiction, pour la couverture d’un bouquin d’un de leurs auteurs, Jimmy Guieu, paru dans les années 50. Ça correspond à la description de la soucoupe dans laquelle voyagent les héros de l’histoire. À peu près autant de rapport avec les recherches des ingénieurs nazis qu’il y en a entre Stars Wars et la bataille d’Angleterre. Le gauchisme est vraiment une maladie mentale…
    À ce niveau de connerie, des électrochocs en direct d’une ligne à haute tension seraient la thérapie la mieux adaptée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.