Big Brother vous enregistre

Lu sur le Salon Beige :

« Le gouvernement a fait paraître mardi au Journal officiel un décret attendu depuis l’adoption de la Loi de (dite de) Confiance dans l’économie numérique de 2004. Il précise les données que doivent conserver les hébergeurs lors de la transmission ou de la modification de contenus en ligne. Il s’agit de simplifier les enquêtes et poursuites judiciaires. Ce décret vise aussi les services de partage de vidéos ou d’hébergement de blogs.

Nous rappelons qu’une directive européenne impose à tous les fournisseurs d’accès l’enregistrement de toutes les adresses de connexion utilisées par tous leurs abonnés pendant un an. Un chercheur franco‑algérien au centre de recherches de physique nucléaire de Genève s’est retrouvé en prison pour avoir utilisé une connexion cryptée pour aller discuter sur des forums islamistes liés à Al‑Qaïda au Maghreb islamique.

Ce sont les hébergeurs de contenu qui sont obligés de mener de nouveaux enregistrements. Avis à tous ceux qui postent des commentaires, des articles ou des vidéos sur Internet. Les hébergeurs de contenu devront enregistrer leur nom d’inscription, les contenus, des dates, les heures, les identifiants et les pseudonymes utilisés. Les hébergeurs devront aussi conserver adresses de courriels; numéros de téléphones et mots de passe. Les cybercafés devront aussi conserver les identifiants utilisés.

D’autres lois permettent d’utiliser les accusations de vol de propriété intellectuelle, et de « crimes de haine » ou d’appel à la discrimination pour réduire largement la liberté d’expression. Cette application extensive de la loi permettra de mettre fin, de fait à l’anonymat de l’expression politique sur Internet, y compris dans le domaine de la contestation des politiques d’immigration ou de l’eugénisme d’État mis en place par les lois de bioéthique. »

1 commentaire concernant l'article “Big Brother vous enregistre”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.