BHL : le bouffon milliardaire

Dans son nouveau livre à paraître prochainement, Bernard-henri Lévy critique le philosophe du 18ème siècle Kant en s’appuyant sur les thèses de Jean-Baptiste Botul.

Le problème c’est que  Jean-Baptiste Botul est un personnage notoirement fictif, créé par l’agrégé de philosophie et rédacteur du Canard enchaîné Frédéric Pagès.

L’homme, par ailleurs chroniqueur dans l’émission d’Anne Roumanof sur Europe 1, a d’ailleurs publié sous le pseudonyme de Jean-Baptiste Botul La vie sexuelle d’Emmanuel Kant en 1999 ainsi que Nietzsche ou le démon de midi, en 2004.

Contactés par différents médias, les éditions Grasset et Bernard-Henri Lévy n’ont pas encore réagi.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.