Bezons : une allée de la « Nakba » en arabe pour commémorer les 70 ans de l’exode des Palestiniens

Un rassemblement d’une cinquantaine de personnes était organisé ce lundi devant l’hôtel de ville pour l’inauguration symbolique d’une allée, baptisée temporairement « Allée de la Nakba » (« catastrophe » en arabe). Un nom donné « en mémoire de l’expulsion des 800 000 Palestiniens et de la destruction des 532 villages en 1948 par le criminel de guerre David Ben Gourion pour la création de l’Etat d’Israël », comme l’indique le panneau.

C’est le président de l’association West-Bani-Zaïd, du nom de la ville de Cisjordanie jumelée avec Bezons, qui en a eu l’idée : « C’est pour commémorer les 70 ans de la Nakba, pour en parler car ce qui est insupportable, c’est le manque de réaction », explique Christian Leduey.

Une installation de quelques jours

Ce dernier a alors fait cette proposition au maire (PCF) qui l’a tout de suite acceptée. A côté de l’olivier planté là en symbole de la cause palestinienne, deux plaques bleues sont dévoilées au pied de la mairie, l’une en français et l’autre en arabe. Elles vont rester là quelques jours, un vrai baptême de rue devant être voté en conseil municipal.

Source : Le Parisien


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Bezons : une allée de la « Nakba » en arabe pour commémorer les 70 ans de l’exode des Palestiniens”

  1. Bezons, et un maire communiste, tout est dit… Mais, attention, en France, quelques jours peuvent durer une éternité, à l’instar des taxes et autres CSG, si les citoyens ne protestent pas trop fort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.