Benoit XVI condamne le « mariage » homosexuel

Lu sur LCI :
Benoît XVI a estimé lundi que le mariage entre homosexuels était l’une des menaces à la famille traditionnelle susceptibles d’ébranler « l’avenir même de l’humanité ». Cette condamnation sans appel des unions gay a été faite par le pape lors de la cérémonie traditionnelle des voeux au corps diplomatique accrédité au Saint-Siège. Pour le prélat bavarois, « l’éducation des enfants a besoin de lieux. Parmi ceux-ci figure en premier lieu la famille, fondée sur le mariage d’un homme avec une femme ». « Il ne s’agit pas d’une simple convention sociale, mais bien de la cellule fondamentale de toute société. Par conséquent, les politiques qui portent atteinte à la famille menacent la dignité humaine et l’avenir même de l’humanité », a-t-il expliqué. Le Vatican et les responsables de l’Eglise catholique, qui compte 1,3 milliard de fidèles à travers le monde, sont hostiles à la légalisation du mariage gay intervenue dans plusieurs pays européens et ailleurs.

74 commentaires concernant l'article “Benoit XVI condamne le « mariage » homosexuel”

  1. Mon petit doigt me dit que des réactions consternées et « unanimes » vont pleuvoir de toutes parts (surtout des médiats et politiques) pour demander des excuses publiques et le Vatican va mettre…de l’eau dans son vin pour « apaiser les tensions et les malentendus compris comme offensants envers une communauté » 🙂 .

    Rappelez vous l’histoire du kiss-in où les évêques ont pris position en faveur des extrémistes sodomites contre les catholiques intransigeants.

    L’histoire se répète et c’est lassant.

  2. les commentaires de l’article sur LCI sont à la hauteur du niveau de vie de leurs auteurs, de la richesse et de la profondeur de leur vécu: nihil.
    De la bouillie pour les chats.

  3. Bonjour,

    Ne souhaitant pas débattre ici du bien fondé du mariage homosexuel, sachant nos positions divergentes, je me permets juste une remarque sur la photo illustrant votre article. Il me semble injuste et intellectuellement malhonnête de ne montrer les homosexuel(le)s uniquement sous le jour « gay pride », à moitié nus, en cuir ou avec des plumes : cela existe (et encore heureux d’après moi, je me moque bien de leur manière de s’amuser et/ou de revendiquer leurs droits) mais elle n’est pas l’unique. En caricaturant les homosexuel(les), vous ne rendez pas compte de la complexité de la réalité et pire (pour vous), vous décrédibilisez votre propos (bien que peu crédible déjà, encore une fois opinion personnelle).

    NB : en même temps, je ne suis pas sûr que votre objectif soit d’être crédible. Au regard de vos articles, je dirais que vous êtes davantage des personnes totalement dépassées par l’époque actuelle (ce que je peux comprendre, mes grands parents étant dans ce cas) et que, par peur, vous faites de la haine de l’autre et de la différence (et non pas de l’être humain, j’ai bien pu lire vos convictions humanistes) votre combat.

  4. Dieu a fait l’être humain « homme et femme », c’est ainsi que l’homme est à l’image de Dieu, et c’est ainsi que Dieu lui donne de pouvoir procréer.

    Toute la base du mariage est là. Le mariage civil n’est qu’une copie anti-cléricale, anti-chrétienne et anti-religieuse tout court du mariage tel que Dieu l’a implicitement voulu. Rappelons que l’anti-cléricalisme napoléonien permet toujours au Gouvernement français de mettre en prison un prêtre qui célebrerait un mariage religieux avant le mariage civil.

    Les lois protègent toutes les diversités socio-culturelles… à l’exclusion des chrétiens que l’on peut attaquer par tous les moyens, y compris en donnant raison au mariage homosexuel.

    Alors pour le mariage homosexuel ou pour Dieu… il faut choisir son camp, et arrêter de vouloir tout et son contraire.

  5. « vivre avec son temps »

    « Vivre avec son monde »

    C’est à dire:

    Etre bolchvik en 1917

    Etre NS en 1933

    Etre re-bolchevik en 1945

    Etre pro-Khmer-rouge en 1975

    Etre cannibale avec les cannibales

    Faire des sacrifices humains avec les sacrificateurs d’humains…

  6. @ antoine,

    « Ne souhaitant pas débattre ici du bien fondé du mariage homosexuel, sachant nos positions divergentes, »

    Je trouve cela dommage. J’aurais bien aimé connaître ce que vous en pensez.

    Pour ma part, je ne crois pas que ce soit les homosexuels qui demandent la possibilité de mariage, mais certains lobbies. Je comprends très bien qu’il y avait des lacunes juridiques lorsque deux homosexuel-le-s vivaient ensemble, et les problème d’héritage qui pouvaient s’en suivre. Mais pour cela, maintenant, il y a le PACS, non ?

    Pourquoi cette volonté de mariage entre les homosexuel-le-s alors même que les hétéros, eux, vivent ensemble, sans être mariés, et ne se décident qu’à se marier uniquement lorsque et pour des raisons qui concernent les z’ enfants ?

    Ensuite, il est vrai que religieusement, cela dérange les pratiquants religieux, et je crois que cela concerne aussi bien les Chrétiens, les Juifs que les Musulmans. Pourquoi des (et je dis: des) homosexuels iraient-ils contre les religions, alors qu’un (autre) bon nombre d’entre eux essayent de se faire reconnaître par elles ?

    Je reste dans l’attente de vous lire. 😉

  7. Bonsoir, je rejoins la position d’antoine, il est vrais que tous les homosexuelles ne sont pas des obsédés sexuelle, des folles ou bien d’autres choses. Bon nombres d’entre eux, ceux en effet que l’on ne remarque pas le plus, sont ni plus, ni moin des gens normaux qui n’ont que la faute d’aimer quelqu’un du même sexe qu’eux. Le Saint Père parle de « menace pour l’avenir même de l’humanité », mais aujourd’hui, dans un monde où la population mondiale a dépassé les 7 milliard, doit t’on gardé la même politique de procréation que celles des siècle passé???

  8. arrêter de vouloir tout et son contraire.

    Que des athées ou agnostiques puissent demander le mariage chrétien, c’est simplement une erreur. En effet, ce que les philosophes appellent la « Loi naturelle » – les « écologistes » ne devraient-ils pas s’y intéresser ? – montre qu’un couple stérile de par sa conformation (ne pas confondre avec la stérilité d’une personne) ne peut être voulu dans un univers où le couple ne justifie son existence que par sa fécondité.

    Mais que des croyants en Dieu, qu’ils soient chrétiens, juifs ou musulmans, puissent réclamer le mariage des homosexuels, là c’est autre chose qu’une erreur philosophique : c’est une hérésie.

    DIEU A FAIT L’HOMME, ET IL L’A FAIT HETEROSEXUEL

    Voyons cet étonnant verset : Genèse 1,27 « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa ». Dans la même phrase, l’homme est évoqué au singulier en tant que genre humain unique à l’image de Dieu, puis au pluriel pour être évoqué en tant qu’existant selon deux sexes. Le fait que le singulier et le pluriel soient utilisés dans une même phrase signifie que la totalité de l’humanité réside dans le masculin et féminin et que cette totalité ne peut être représentée par un seul des deux sexes.

    La phrase affirme même, par deux formules similaires mais croisées, que l’être humain est à l’image de Dieu, et que le fait qu’il soit séparé en deux sexes est secondaire. Mais la phrase veut aussi dire que ce sont ces deux « états » qui font que l’être humain est à l’image de Dieu. Non seulement parce que les richesses propres aux hommes d’une part et propres aux femme d’autre part trouvent leur origine en Dieu qui, possède toutes les richesses, mais surtout parce que l’être humain est plus proche de l’image originelle de Dieu lorsqu’il fait de la dualité homme/femme une image du potentiel de Dieu.

    Car ce n’est pas l’être humain masculin seul ou l’être humain féminin seul qui est à l’image de Dieu. C’est l’être humain global. Dès lors que l’on élimine volontairement l’un des deux sexes, l’image de Dieu en l’homme est fragmentée, elle devient incomplète, et la vie de l’homme n’a plus rien à voir avec le projet de Dieu.

    LE MARIAGE VISE LA PROCREATION

    Genèse 1,27 (suite) : « Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre… ». Depuis quand la sodomie est-elle féconde ??? Qu’on pardonne cet humour un peu « limite », mais sans doute Pierre Dac et Francis Blanche auraient pu dire « Par là je ne féconde pas grand-chose… ». Il suffit d’y penser pour en avoir la nausée !!!

    Tout le monde sait bien quel est l’avis de Dieu sur la question : l’histoire de Sodome serait-elle un compliment pour les pratiques homosexuelles ?

    Un couple artificiel et stérile serait naturel ? On ne peut que rire en constatant que les « écologistes », attachés à protéger la procréation des oiseaux, ne pensent jamais à protéger la procréation de l’homme. Ils vont défendre l’existence de couples artificels qui ne peuvent procréer, et pendent ce temps trouvent que l’avortement est un acte non condamnable (on milite en faveur de l’avortement et de l’euthanasie, mais on fera tout pour sauver un chien de la mort ! Quand contradiction et débilité s’en mêlent…)

    OU EST LA FAUTE ?

    Alors évidemment se pose la question : un homosexuel est-il condamnable en raison de ce qu’il est ? Non. La réponse est claire : c’est non, trois fois non !

    Seuls les actes sont des fautes, non pas les états. Homosexuel, c’est un état, ce n’est pas condamnable. Les pratiques homosexuelles sont des actes, elles sont condamnables.

    ET LA LIBERTE ?

    Elle reste totale ! Chacun est libre de croire ou de ne pas croire ; chacun est même fondamentalement libre de faire soit le mal soit le bien. L’Eglise se contente simplement de prévenir des conséquences selon le cas. Mais qu’on ne demande pas à l’Eglise de renier l’exemple donné par Dieu aux hommes. L’Eglise continuera à dire ce qu’elle dit, car elle ne peut qu’être d’accord avec ce qui est son fondement. L’Eglise ne peut donc que dire sa désaprobation totale devant le mariage civil homosexuel, qui est déjà contre nature.

    DES HOMOSEXUELS TRICHEURS ET ANTI-DEMOCRATES

    On ne peut pas non plus accepter ce militantisme qui tient à placer les homosexuels comme un troisième sexe (les allemands disent « genre », tour de passe-passe d’incultes), et qui amène beaucoup d’entre eux à devenir tellement pro-homos, qu’ils en deviennent anti-hétéros. On a même vu un certain abruti reprocher au Président d’Act-Up de ne pas être malade du sida (oui, vous avez bien lu !). Voilà où on en arrive.

    Ainsi, il existe toute une frange d’homosexuels, ceux qui vocifèrent, qui promeuvent la gay-pride, qui se déguisent en religieuses lubriques (si ce n’est pas de l’incitation à la haine religieuse, qu’est-ce c’est ???), qui exigent que les valeurs classiques soient écrasées. Pendant ce temps, la majorité des hétéros, plus nombreux il me semble, tiennent à conserver les valeurs classiques. Mais la minorité homosexuelle veut imposer son point de vue de… minorité. Les mêmes vont aussi se prétendre démocrates. Contradiction, quand tu nous tiens !

    ILLOGIQUE ET INCONSEQUENCE

    Et qu’est-ce que c’est que que ces réformateurs de société qui se disent contre les valeurs classiques, mais qui les réclament pour eux ? Le mariage, institution ringarde, devait être concurrencée par le pacs. Le pacs a été obtenu, jettant ainsi un pavé dans la mare des affreux conservateurs. Les promoteurs du pacs avaient remporté une grande victoire, disaient-ils. Eh bien non, en fait ! Une fois le pacs obtenu, ils se sont aperçu que le mariage c’était mieux ! Ô triste déconvenue ! Alors maintenant ils veulent le mariage, cette institution arriérée qu’ils avaient auparavant tant voulu démoder. Il faudrait savoir !!!

    Bon, qu’ils se rassurent. Les promoteurs du mariage gay n’ont finalement rien gagné. Il leur manque encore le mariage à l’église, le bouquet de la mariée à la Sainte Vierge, la robe blanche et les enfants d’honneur, bref, ce qui annonce le passage d’une vie familiale ordonnée à une autre vie familiale ordonnée. Ceci leur est inaccessible car ils luttent contre cette culture. Leur combat n’est pas fini, surtout contre le ridicule.

  9. bien répondu Tchetnik

    Faire des sacrifices humains avec les sacrificateurs d’humains…

    hélas c’est chaque jour

    l’avortement est un sacrifice humain

    une couple humain ne peut faire d’autre que un autre être humain que l’on sacrifie

  10. Sauf que ce ne sont pas les occidentaux, avec le plus faible taux de natalité mondial qui menacent la Terre de surpopulation!

    L’acte sexuel est un acte reproducteur. Après, qu’il est été détourné par l’humain à des fins purement hédoniste est autre chose…
    Les progressistes ont en commun qu’ils haïssent la Nature et ses lois immanentes, hélas pour eux, la Nature a toujours raison! La Nature est parfaite, elle seule ne trompe jamais!

  11. 1-les « droits des homosexuels » …. ???? à part le droit qu’on leur foute la paix et réciproquement, je n’en vois pas d’autres… le Pacs est du domaine du droit civil ouvert à n’importe quels couples, homo ou pas.

    2-La surpopulation planétaire ne vient pas du monde « blanc » qui ne représentera que 8% de « l’humanité » (?) vers 2040. Est-ce une raison pour devenir tous pédés ou gougnottes? 😀

    3-On va pas faire Pâques là-dessus!

  12. Plusieurs réponses :

    @ Bertrand : le mariage homosexuel est d’après vous une attaque contre les chrétiens. Dans ce cas, tout autre mariage autre que religieux, hétérosexuel ou homosexuel, est une attaque contre les chrétiens. Auquel cas je suis d’accord avec vous et suivant votre raisonnement, je suis également contre le mariage hétérosexuel et il serait nécessaire d’autoriser les mariages religieux sans mariage civil.

    @Techtnik : vous avez un raisonnement abusif, en comparant les homosexuels aux nazis, aux bocheviques et j’en passe. Les homosexuel(le)s ne s’attaquent aucunement à la dignité humaine.

    @Jacques : là dessus, les opinions des personnes homosexuelles divergent, ce qui est logique. Personnellement, je ne vois pas pourquoi une inégalité (dans le droit) existerait sur la base de l’orientation sexuelle. Donc on devrait autoriser le mariage (civil). A l’argument « on ne peut pas faire de droit spécifique pour les personnes homosexuelles » je réponds que dans ce cas là, pourquoi faire un droit (à savoir celui de se marier) spécifique aux hétérosexuel(le)s ? Soit le mariage est possible pour tous soit il ne l’est pas. Ensuite, créer une union civile, proche du mariage dans les droits conférés est une bonne idée, mais symboliquement relègue de fait les homosexuel(le)s au statut de citoyens de seconde zone. Un équivalent pourrait être : le mariage civil n’est que pour les personnes athées, les catholiques auront une union civile : des droits identiques mais pas le même symbole.

    @mathieu : je suis gêné par l’usage du terme « normal » pour désigner les homosexuel(le)s qui ne se promènent pas dénudés sur des chars. En quoi est ce anormal de participer à la gay pride ?

  13. La Famille est à l’origine de toutes sociétés, et elle se crée par l’union de deux êtres qui s’aiment, un homme et une femme qui donneront la vie par la suite … C’est simple et basique, je ne crois pas que les homosexuels sachent ce qu’est l’Amour car la perversité réside dans le fait de changer contre sa nature, la nature du genre masculin est d’être protecteur, et par conséquent ils ne peut pas y avoir de Famille; le problème c’est que les gens ne réfléchissent pas sur eux-même, et ils sont trop influencés par les époques et nous pouvons déceler toute l’hypocrysie ainsi que l’ambiance malsaine que nous vivons depuis un certains temps déja . Mais ils sont loin d’être les seuls à avoir tort, la plupart des gens ignorent le lien qui unit une Famille, ne nous étonnons pas du nombre croissant des divorces sans parler des couples qui ne sont pas mariés et qui ne durent pas plus de 2 ans.
    Quoiqu’il en soit si des homosexuels assument cela, j’entends par là qu’ils reconnaissent où ils en sont, la Famille n’est pas obligatoire et n’est pas fait pour tout le monde bien qu’ils y perdent beaucoup et qu’ils se dirigent vers une voie de solitude et plus que sulfureuse, libre à eux de continuer, ils ont le choix comme tout les êtres humains donc je ne pense pas que c’est condamnable, mais ce qui l’est en revanche c’est la revendication acharnée de certains en s’exhibant et tombant dans le vulgaire et cela peut porter atteinte à des personnes n’ayant rien demandé, ainsi que de corompre les enfants qui encore innocents on besoin de stabilité, de morale et d’une éducation leur permettant de surmonter ce qu’est la vie et de ne pas céder devant les vices et autres pièges les dirigeant droit vers le Mal.

  14. @matthieu.

    Un peuple ne se perpétue que s’il fait des enfants. Les enfants, c’est l’espoir et l’avenir d’un peuple, d’une patrie. C’est aussi ce qui fait une des forces d’un peuple. Il y a donc par obligation un devoir moral et même patriotique de faire des enfants car on en fait pas uniquement pour son bon plaisir et pour soi-même, on en fait aussi pour sa famille, son pays, son ethnie.

    Aujourd’hui, il n’y a jamais été plus urgent de faire des enfants quand on voit que les étrangers extra-européens et musulmans en vont un grand nombre. Les chiffres pour les prochaines décennies sont dans le rouge dans le sens où notre éternité biologique sur notre propre sol est en danger si l’on ne réagit pas de façon personnelle et responsable. Je dis de façon personnelle car je ne compte guère sur une vraie politique de natalité de la part de l’Etat soi-disant Français, préférant laisser entrer des centaines de milliers de métèques et les entretenant généreusement à coups de milliards.

    Politique totalement mortifère et suicidaire de notre époque malade : avortement légal et même encouragé chez les Françaises ainsi que le métissage, politique de natalité inexistante pour nos compatriotes et leurs familles, islamisation par l’entrée massive d’allogènes mais aussi par un fort taux de natalité de leur part. homosexualité rendue visible et politisé par le débat sur le mariage et l’adoption d’enfants dans le seul but électoral (mais aussi pour détruire un peu plus le schéma familial), féminisation de notre société, modèle de femme stupidement consommatrice et salarié au service du patronat et de l’économie de marché au lieu de suivre sa vraie vocation qui est d’être épouse et mère. Tout cela ne peut que mal finir pour les Européens que nous sommes. De toute façon, on voit déjà les résultats et ils sont catastrophiques. Ajoutons à cela, la déchristianisation qui n’arrange rien, l’absence de transcendance.

    Le pape pour moi a dit des choses si logiques que c’en est ennuyeux mais pour les gens à l’esprit empoisonné par toutes idéologies malsaines, déconnectés de toute sagesse et de tout bon sens on dirait que c’est scandaleux.

    Pour finir, la photo illustrant l’article n’a rien de malhonnête selon moi. Les homos aiment la gay-pride et les tenus vestimentaires les plus indécentes, ils en sont fiers nan ? Alors ce serait pas plutôt ceux qui contestent la photo qui seraient malhonnêtes ?

  15. @oremus
    Vous dites que les homos aiment la gay pride? A ce que j’en sais cela est faut, il ne sagit que d’une catédorie et non de tous, ne faites pas une généralité.

    @Charlemagne
    « L’homosexualité est une perversion de la nature » seriez vous en train de dire que la Nature est perverse??? Que les rapports purement charnel entre Hommes de même sexe dénué de tout sentiment je veux bien, mais cela au même titre que la consommation de sexe entre sexes opposés. Que l’amour franc, celui qui vous pousse à vous sacrifier pour l’autre, celui qui vous dicte vaux actes et qui vous libères de votre propre égoïsme, que celui là vous pousse a aimer un être qui est du même sexe que vous, c’est cela pour vous une perversion?? l’Amour serai donc pervers?? l’amour n’est pas qu’une attirance entre deux sexe mais aussi il me semble l’attirance entre deux personnalité, deux Âmes.

  16. @Antoine

    Aucun abus. Simplement la constatation que l’argument de certains selon lequel « il faudrait vivre avec son temps » ne tient pas, tout simplement.

    Comme Le Huron l’a bien résumé, que les homos réclament le droit de vivre en paix, soit, qu’ils réclament la parodie et la prise d’otage d’institutions qu’ils n’ont pas construites n’est pas admissible, point barre.

  17. mathieu

    L’homosexualité n’existe pas, ce mot a été inventé pour justifier l’injustifiable, un sphincter anal n’est pas un sexe, ou alors la médecine a changé les pièces de place.
    D’autre part, vilain païen, si Dieu a demandé aux hommes de croître et de se multiplier, et même de pulluler, vous pensez qu’Il n’est pas assez puissant pour assumer le nombre ? Pourtant avec quelques pains et poissons, le Christ a nourri la foule et il en restait encore 12 corbeilles.
    Les enfants ne viennent pas en ce bas monde pour lui-même, mais pour la Vie Eternelle, alors de croyez pas que les autres sont de trop, ils penseront la même chose de vous.
    Des statistiques anciennes, démontraient que la Terre peut nourrir 30 milliards d’habitants en les gavant, ou 40 milliards en les nourrissant sobrement à la Japonaise.

  18. @ mathieu
    Seulement le problème est que l’Amour dont vous nous parlez n’en est pas, vous vous faites des illusions . A notre époque les gens sont facilement dénaturés, l’influence néfaste qu’on subi à l’adolescence est considérable (je suis bien placé pour le savoir) et à défaut d’une éducation reçue par les parents, c’est cette influence malsaine par la pornographie, ceux qui promeuvent les vices et contre-valeurs, le relativisme, le fait de ne plus croire en rien (en particulier au Bien et au Mal) etc…
    L’attirance sexuel envers une personne de même sexe et due a cette influence. Si vous réfléchissez sérieusement sur vous-même et ce que vous êtes, pensez vous vraiment que cette attirance arriverait normalement et se developperait naturelement ? Non car ça n’est pas une évidence pour ceux qui ressentent ceci, ils sont très indécis et instables, voire suicidaire parfois, bref ils ne se sentent pas bien et pour cause ça ne les mènera pas loin, les gens ne savent plus qui ils sont, et donc ce qui leur est important, bien plus que tout autres choses .
    Alors vous pouvez me dire que vous avez de l’amour pourtant, mais un amour dérivé d’une attirance dénaturée car influencée, il ne peut qu’être illusion et un jour ou l’autre ça nous retombe dessus, et une fois brisé on est mal…

  19. A Antoine.
    Ce que vous dites est aberrant.
    On ne peut pas mettre sur le même plan le mariage hétérosexuel et ce qui serait une union homo. Tout simplement parce qu’il ne s’agit pas de la même réalité.(!) Le mariage est justement l’union d’un homme et d’une femme en vue de la procréation. (de manière simpliste). C’est ce qui fonde la famille, comme le rappelle StLucas.

    Puisqu’il ne s’agit pas de la même réalité, pourquoi vouloir l’appeler de la même façon? Cela revient à enlever tout leur sens aux mots. On veut aujourd’hui faire croire qu’une union homo et hétéro s’équivaudraient, en donnant aux unions homos les mêmes statuts, et les mêmes droits. Or toutes les définitions du mariage, qu’elles soient religieuses ou non, se rejoignent sur un point : il s’agit de l’union d’un homme et d’une femme. Il est donc fondé sur cette altérité. Alors, pour faire passer la pillule, on prend le problème plus en amont et on remet en cause la définition de l’homme et de la femme. On change son sens, en définissant l’homme et la femme par l’orientation sexuelle. C’est ainsi que les lobbies gays, petit à petit, avancent dans leur combat, car finalement, si l’homme et la femme ne sont plus des réalités objectives, on peut bien marier n’importe quoi!
    Ce que Benoît XVI rappelle, et ce n’est pas le seul, c’est le danger que présentent de telles idéologies pour la societé dans son ensemble.

    Soit, il existe et il a toujours existé des homosexuels. Pour autant, ils n’ont aucune légitimité pour demander la reconnaissance de leur union personnelle comme un « mariage », tout simplement parce que le mariage est par nature hétérosexuel.

    A Matthieu
    Aussi francs et sincères que puissent être des sentiments entre deux personnes du même sexe, ils n’auront jamais la fécondité de l’amour entre un homme et une femme. C’est triste, mais la nature est faite ainsi, et elle n’est pas perverse. Pervertie, oui certainement.

  20. Mathieu dit: « l’amour n’est pas qu’une attirance entre deux sexe mais aussi il me semble l’attirance entre deux personnalité, deux Âmes. »

    Et il confond amitié et sexualité.

  21. Chers Sieurs, Bernard et autres commentateurs,

    Le plaquage contre-nature de deux personnes du même sexe (encore qu’il existe une différence fondamentale entre le plaquage de deux dits Hommes, et le plaquage de deux femmes !, très peu savent ce que c’est que l’onanisme (A)), n’attaque pas les chrétiens seulement, mais tous les humains, pourquoi ?, parce qu’il est essentiellement contre-nature, Luciférien ; il, ce plaquage et non ce mariage, attaque l’Œuvre divine en son fondement, il est un des ‛Non Serviam’ de l’humain :

    Saint Paul dit :
    Ainsi, en disant qu’ils étaient sages, ils sont devenus fous, et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible contre une image représentant l’homme corruptible, et les oiseaux, et les quadrupèdes, et les reptiles.
    C’est pourquoi Dieu les a livrés aux désirs de leur cœur, à l’impureté, en sorte qu’ils ont déshonoré eux-mêmes leurs propres corps : eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni dans tous les siècles. Amen.
    C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions honteuses ; car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre la nature.
    De même aussi les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont embrasés dans leurs désirs les uns pour les autres, les hommes commettant l’infamie avec les hommes, et recevant en eux-mêmes le salaire dû à leur égarement.

    Voyez : DP-08, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (II)… ; point 8B2e, Un Époux qui ne corrige pas Son épouse est contre-nature !
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/11/restaurer-la-dignit-de-la-femme-par-sa.html

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    L’Homme (et non l’humain), comme vous vous êtes essayé à comprendre la Genèse et nous vous citons, Sieur Bernard : « Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa », l’Homme est complet (Mâle et femelle, ce qui permit à l’Accoucheur divin d’extraire la femme (Ève ensuite, cf notre étude), et sans aucunement le diminuer, d’Adam !
    Adam fut créé par Dieu, et il reçu un souffle de vie ; tandis que la femme fut engendrée par Adam aidé par Dieu-Accoucheur (C), et ne reçut ni souffle de Vie, ni rien du tout de Dieu, elle reçut tout d’Adam, et ce que très proportionnellement à sa petite mission !

    Voyez DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3A3, Adam est engendré, formé par Le Seigneur Dieu.
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/04/le-mariage-son-origine-sa-mission.html

    Ainsi Adam est bien singulier, et bien réellement il fut créé Homme et femme !
    Ce qui du reste aide à comprendre aussi l’endroit où il est dit que le femme n’est pas du tout l’Image de Dieu, ainsi :
    – L’homme est l’image et la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l’homme.
    – L’homme n’a pas été tiré de la femme, mais bien la femme de l’homme.
    – L’homme n’a pas été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme (I Cor., XI, 7-9).
    – Car c’est pour la consolation de l’homme que la femme a été formée1… (Homélies sur la Genèse de Saint Jean Chrysostome.)

    Voyez DP-08, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (II)… ; point 8F1, Mensonge, que la ‘galanterie’ !
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/11/restaurer-la-dignit-de-la-femme-par-sa.html

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    Ici, nous manquons, ou du moins nous voulons nous restreindre, de place, et tout a été écrit principalement en ces deux pages :
    – DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/04/le-mariage-son-origine-sa-mission.html
    – DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/05/le-mariage-dfinition-clbration-rgles-et.html

    Le reste, et ce que dit ce pervers en chef, ce B16, cloaque d’impureté parmi les cloaques d’impureté (Cf ND de La Salette (B)), cet apostat, n’est que masquage, tromperies, divagations, emberlificotages !

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    PS. Nous sommes à votre disposition, ici préféremment, mais ce en nous en avertissant pour que nous pussions vous répondre ; ou, sur notre site !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~~~

    A) Onanisme : recherchez en cette page DP-03, Le Mariage, son origine, sa Mission divine ; point 3B4c, Mais, revenons à la semence qui tomba…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/04/le-mariage-son-origine-sa-mission.html

    B) recherchez en nos pages ‛La Salette’

    C) Idem ci-dessus pour ‛ Accoucheur’

  22. « seriez vous en train de dire que la Nature est perverse??? Que les rapports purement charnel entre Hommes »

    Non, je dis exactement le contraire; que l’homosexualité est une perversion de la nature humaine.
    C’est une perversion parce-que l’homosexualité travesti la nature de l’union en couple et de l’amour en les détournant de leur fin; la reproduction.

    En réponse à votre commentaire concernant l’amour, je me dois de préciser que celui-là n’est pas un « sentiment » mais bien un acte de raison qui nous fait aimer particulièrement une personne, indépendament du fait qu’elle nous plaise physiquement ou pas.
    En effet, ce n’est pas parce qu’une femme est très jolie, que vous en êtes amoureux. Donc l’amour (le vrai) n’est pas un sentiment, mais un acte de raison qui fait que deux êtres qui se plaisent et s’entendent spirituellement et physiquement, choisissent de s’unir et de s’entraider dans le but de fonder un foyer et de transmettre ce qu’il sont de meilleur dans leur descendance.
    L’amour n’est pas l’instinct de se reproduire, mais l’instinct reproducteur (quand il n’est pas travesti pour un plaisir égoïste et stérile) pousse à chercher l’amour pour se reproduire.
    Les hommes contairement au bêtes, sont capables de vivre en fonction de leur esprit et de leur instinct. Et donc d’avoir une vie conforme à leur deux natures, spirituelle et physique. Même si malheureusement, le Démon tente de les dénaturer par tous les moyens.

    Instinct=Sensibilité=Plaisir de l’apparence et du corps
    Conscience=Spiritualité=Plaisir de la pensée et de l’âme
    dans le cadre d’un couple
    Instinct + Conscience = Amour (union de deux êtres qui se plaisent physiquement et intellectuellement).

  23. antoine2 dit :

    @ Bertrand : le mariage homosexuel est d’après vous une attaque contre les chrétiens.

    Alors comment se fait -il que vous y aller à chaque fois à Notre Dame de Paris singer le mariage chrétien
    L’Eglise ne condamne pas à mort les homos mais l’islam

    et Jamais devant une Mosquée encore moins dedans des grandes gueulles contre l’Eglise mais face à des musulmans vous êtes des fiotes

    j’attend pour voir ça

    http://streaming-divx.dyndns.tv/streaming_divx/affiches/LAUREL_HARDY_IMAGE_ANIMER.gif

  24. @ Antoine :
    1) Vous dites à Bertrand : « Le mariage homosexuel est d’après vous une attaque contre les chrétiens »
    Réponse : Vous avez mal compris. D’abord, le « mariage homosexuel » n’existe pas. C’est une contradiction dans les termes. Le mariage c’est, par définition, l’union stable d’un homme et d’une femme dans une situation leur permettant d’avoir des enfants et de les éduquer.
    Conséquence logique : il n’y a pas de mariage homosexuel, mais seulement une PARODIE de mariage. Et c’est en tant que parodie de l’ordre voulu par Dieu (ordre naturel) que c’est une attaque contre les chrétiens.
    Vous continuez : « Dans ce cas, tout autre mariage autre que religieux, est une attaque contre les chrétiens.  »
    Réponse : non, vous avez encore mal compris. Les chrétiens reconnaissent que l’union stable de deux athées ou deux païens puissent être un mariage valide. Ils déploreront bien sûr que ces gens ne soient pas chrétiens (ce qui les empêche de bénéficier du SACREMENT de mariage qui a une valeur surnaturelle), mais ils ne contesteront pas la valeur NATURELLE de leur mariage.
    Vous concluez : « Il serait nécessaire d’autoriser les mariages religieux sans mariage civil. » Vous avez raison, mais c’est un autre débat.

    2) Vous répondez à Techtnik : « Vous avez un raisonnement abusif, en comparant les homosexuels aux nazis, aux bocheviques et j’en passe. Les homosexuel(le)s ne s’attaquent aucunement à la dignité humaine. »
    Réponse : une fois de plus, vous n’avez pas saisi le noeud du raisonnement. Il s’agissait de répondre à l’argument selon lequel « il faut vivre avec son temps ». Argument absurde, car en ce cas, il faut être bolchevique avec les bolcheviques, etc. Telle était la portée de l’argument, et vous n’y répondez pas.

    3) Vous dites à Jacques : « Je ne vois pas pourquoi une inégalité (dans le droit) existerait sur la base de l’orientation sexuelle ».
    Réponse : cette inégalité n’existe pas. Personne ne vous demande votre « orientation sexuelle » avant de vous marier. Un homme homosexuel a tout à fait le droit, si ça lui chante, de contracter mariage avec une femme, et une lesbienne avec un homme (de même qu’un aveugle a tout à fait le droit, si ça lui chante, d’acheter un appareil-photo).

    4) Vous demandez à Mathieu : « En quoi est ce anormal de participer à la gay pride ? » Mais alors, pourquoi reprochez-vous à ce site de publier une photo de la « gay-pride » pour illustrer un article sur l’homosexualité ? Faudrait être un peu logique, quand même ! Soit cette manifestation est choquante, soit elle ne l’est pas. Si vous trouvez ça très bien, alors, assumez !

  25. @ Mathieu

    Vous écrivez : « l’amour n’est pas qu’une attirance entre deux sexes mais aussi il me semble l’attirance entre deux personnalité, deux âmes. »

    Réponse : sans doute, mais il existe diverses sortes d’amour (amitié, amour filial, amour conjugal, amour paternel, etc.)
    Personne ne conteste à un homme le droit d’avoir de l’amitié pour un autre homme.
    Le problème, c’est de vouloir transformer cette amitié en union conjugale (qui est une forme d’amitié tout à fait spéciale, puisqu’elle vise à avoir des enfants et les éduquer – ce qui n’est possible qu’à deux personne de sexe opposé, s’unissant de façon stable pour cette œuvre commune).

  26. @Jak : La définition que vous donnez du mariage est « intéressante » et c’est de cette définition que vient notre désaccord (par ailleurs, le terme de procréation n’entre pas dans la définition du mariage civil, ni l’éducation des enfants). Selon moi, le mariage (civil, je ne parle pas du religieux) a été créé pour symboliser l’union d’un Homme et d’une Femme mais il n’a jamais été question d’une loi immuable (sauf si le fondement du droit est la religion, immuable par essence) donc je ne vois pas le problème d’une union entre deux personnes du même sexe.

    « Il faut vivre avec son temps » : ce n’est pas adhérer sans réserve aux opinions de son époque, je suis d’accord. De là à prendre des exemples aberrants il n’ y a qu’un pas qui a été franchi.

    Il y a bien une inégalité fondé sur l’orientation sexuelle puisque vous ne pouvez pas vous marier avec qui vous le souhaitez (une personne majeure et consentante bien entendu, donc halte à l’argument « se marier avec un chien). Et comparer, dans votre raisonnement, l’homosexualité avec un handicap (cf l’aveugle) reste un argument très léger.

    Au final, concernant votre dernier point, vous avez mal compris. Je voulais juste signaler que d’après moi il ne faut pas faire une dichotomie entre homosexuels normaux et anormaux : il y’ a juste des homosexuel(le)s et c’est tout. Après ça ne m’empêche pas de dire que cette image de la gay pride est caricaturale, mais ça ne fait pas d’eux des personnes anormales.

  27. Que pensez vous de ce qui ce mari mais qui plus tard aurons des relation homosexuelle?? Je suis daccor avec l’ importance de la procreation, moi meme et mon amie parlon de notre future et premier enfant, mais si les rapport homosexuelle de par leur sterilite et malgres l amour son blasfematoir car non procreatif alros les rapport avec contraception ou la fellation sont aussi condanable?

  28. @Le Huron

    C’était prévisible.

    C’est en général ce qui arrive. Dès que le sujet est mis tout nu sur le tapis de Samarkand, des nouvelles têtes rappliquent comme des mouches sur du miel.

  29. J’invite gentiment ceux qui pensent que l’homosexualité est contre-nature à lire les travaux de Bruce Bagemihl sur l’homosexualité et bisexualité animales.
    Quant à ceux qui pensent que le mariage a pour but la procréation, je suppose qu’ils sont aussi contre le mariage de personnes stériles, les mariages sans enfant ou l’adoption.
    J’ai tendance à penser que pour mieux « combattre un problème » (en l’espèce, s’opposer au mariage homosexuel), il est bon d’accepter la complexité et diversité du « problème » au lieu de chercher absolument à le parquer dans certaines définitions fermées et fatalement insuffisantes.

  30. @ Antoine.

    Tout d’abord, je vous remercie pour votre réponse.

    Vous dites:
    « Personnellement, je ne vois pas pourquoi une inégalité (dans le droit) existerait sur la base de l’orientation sexuelle.  »

    Je comprends très bien vos lignes.

    Je dirais simplement que l’inégalité tout comme la loi elle-même ne sont basées que sur la tradition, et sur la culture (incluant tout ce que cette notion peut englober) . Il est vrai que l’une comme l’autre ne peuvent souvent être estimée sur une injustice comme vous le signifiez. Mais sans ces deux éléments, alors, ce seraient toutes les valeurs qui se seraient à revoir. Et vous savez très bien qu’une société sans ses propres valeurs, c’est toute notre civilisation dont se base notre société qui serait à revoir. C’est surtout là que les Patriotes et Nationalistes ne peuvent pas partager tous les droits des homosexuels, je pense. Et cela allant même jusqu’à notre propre existence…

    Vous noterez aussi que ceux qui veulent donner des droits aux homosexuels s’inscrivent dans un total laxisme, et sont ceux qui ne voient pas la raison pour laquelle la France ne devrait pas « disparaître ».

    Comme vous le comprendrez dans mes lignes je ne m’inscris pas la pensée des homophobes, j’ai même défendu les homosexuel-le-s au sein même de ma famille (ce qui n’a pas toujours été facile…), je ne suis pas totalement même, non plus, contre (toutes) les gay-prides (je pense qu’elles peuvent aider de jeunes homosexuels à s’en sortir au lieu d’être constamment confrontés à une certaine réalité, vous aurez compris laquelle). Mais ne pensez-vous aussi qu’à force d’être confrontés au sujet de luttes contre notre société et ses racines, les homosexuels ne devraient pas aussi se limiter dans ce qui devraient être leurs droits ? Pour ma part, je le pense.

  31. Étrange que ces questions de soi-disante « homosexualité animale » n’aient jamais été constatées avant certains « travaux » de gens qui sont aussi souvent les mêmes à fantasmer sur « l’inceste »et « le ça, le moi et le surmoi »…

  32. je me suis toujours demandé pourquoi tant de haine sur les forums? Ne pouvons nous pas débattre de nos points de vue avec sérénité en adulte responsable! Pour ma part je pense qu’il ne faut pas condamner la personne mais blâmer l’erreur. L’acte homosexuel est contre nature mais rien n’oblige l’homme ou la femme à succomber à leur pulsion ! Le mariage est un sacrement institué par notre Seigneur Jésus Christ afin que l’homme et la femme dans un acte d’Amour libre, donnent la vie!
    Merci

  33. @ Mouse

    Encore un qui n’a rien compris !

    Les HomosEnculus ont s’en contre tape. C’est à l’idéologie HomosEnculus qu’on s’oppose. Cette idéologie dicatatoriale fondée seulement sur le facteur de leur libido.

    Depuis quand un dérèglement de la nature peut-il devenir sujet d’une norme de droit ? Tu peux naître avec 12 doigts de pieds, cela ne veut pas dire que c’est la norme.

    Compris maintenant ?

  34. @Kris

    Absolument.

    Il n’est pas question d’ailleurs de condamner des personnes ou de leur souhaiter le moindre mal. Simplement ne pas souscrire à des revendications de « droit » qui n’ont pas leur place dans une société qui n’a jamais été construite sur aucune base homosexuelle dans quelque domaine que ce soit.

  35. Le mariage est une union féconde, entre un homme et une femme, il a pour but la procréation. Je ne vois pas bien en quoi cela concerne les homo, qui sont inféconds de par leurs unions.
    Accepter sa propre condition est plus adulte et plus sage que de vouloir foutre en l’air la vie d’un gamin pour satisfaire ses petites pulsions égoïstes en singeant la Famille dont la base est l’Homme et la Femme, le couple.

    Les Homos se suicident 13 fois plus que les hétéros, 86% des pédophiles se disent homosexuels, un taux de contamination VIH record, la première commauté ayant des pratiques déviantes (backroom quand tu nous tiens), un environnement pervers et étriqué, une petite mafia…de la folie pure.

  36. à Kris et à Jo la frite:

    Juste une question:
    Que faisons-nous alors des couples totalement hétéros et mariés et qui ne peuvent, pourtant, pas avoir d’enfants sans adoption ? On les fait divorcer ?

  37. Personne n’empêche les « homos » de vivre leur sexualité en couple, à quatre à huit, en file indienne, en brouette et broute minou, on n’en a foutrement rien à cirer comme disait la belle Edith Cresson en son temps! pour avoir connu (et connaître) quelques « homo » pur-et-dur ou voile-et-vapeur, aucun n’avait l’idée saugrenue de vouloir faire bénir son union (ni son oignon) par Mr le Curé ou n’importe quel officiant laïc. Ils trouvaient la parodie de « mariage » totalement ridicule. Et je crois que le « PACS » répond assez bien à l’attente (sans jeu de mot) de ceux/celles qui veulent régler les question civiles relatives à une vie « à deux ». Même si le « pacs » peut être amélioré.

    Ce cher Pascal Sevran -et avant lui Pierre Gripari- jugeaient grotesque ce simulacre de cérémonie. On est dans la farce du mariage de Thierry Le Luron et Coluche. 😀

    Chers zomos on vous zaime bien quand même, mais vos pleureuses nous zemmerdent! alors zut et ze suis poli! 😀

  38. Pour le mariage, il est exact que, selon les Pères de l’Église et en particulier Saint Jean Chrysostome, son premier but était non pas de procréer, mais d’être une voie de sagesse et de sanctification mutuelle. A ce sujet, il mentionne d’ailleurs le cas des couples qui ne peuvent avoir d’enfants et dont l’union est cependant bénie par l’Église.

    Cependant, il est vrai que la procréation, quand elle est physiquement possible, vient d’elle même par surabondance d’amour.

    Malgré cette nuance, le fait que le mariage est une communauté de vie entre un homme et une femme est accepté de manière universelle non seulement par le Christianisme, mais par toutes les civilisations.

  39. @Mathieu
    Vous écrivez :
    « Si les rapport homosexuels de par leur stérilité son blasphématoire car non procreatifs alors les rapport avec contraception ou la fellation sont aussi condamnables ? »
    Réponse : je ne dirais pas « blasphématoires » mais « peccamineux » (car contre-nature).
    Mais, sur le fond, oui, la morale chrétienne condamne également les pratiques que vous évoquez.
    (Cela dit, quand un homme et une femme se présentent devant le maire, celui-ci n’est pas censé savoir comment ils vont pratiquer leur vie conjugale. Tandis que quand deux hommes se présentent pour demander le « mariage », il est absolument évident qu’ils ne pourront pas accomplir ensemble les actes permettant de transmettre la vie…)

  40. @ Antoine

    1) « Le terme de procréation n’entre pas dans la définition du mariage civil, ni l’éducation des enfants »

    Réponse :
    Peu importe : je me réfère au simple bon sens. Le mariage, cela a toujours et partout été cela.
    Pourquoi voulez-vous appeler « mariage » quelque chose qui ne correspond aucunement à ce qu’a TOUJOURS été le mariage ???

    2)
    « Il n’a jamais été question d’une loi immuable (sauf si le fondement du droit est la religion, immuable par essence) donc je ne vois pas le problème d’une union entre deux personnes du même sexe. »

    Réponse :
    Désolé, mais même si vous refusez la religion (et c’est dommage pour vous), la nature humaine reste quand même immuable (et la loi naturelle aussi, par conséquent).
    Tant que les hommes seront de sexe masculin et les femmes de sexe féminin je ne vois pas comment on peut concevoir un mariage autrement qu’entre un homme et une femme.
    Tout ce que peuvent avoir les homosexuels, c’est une PARODIE de mariage.
    Qui leur apportera quoi, d’ailleurs ? L’illusion d’être un couple fécond ? Je ne comprends pas bien.

    3) Il y a bien une inégalité fondé sur l’orientation sexuelle puisque vous ne pouvez pas vous marier avec qui vous le souhaitez.

    Réponse :
    Non, encore une fois ! Personne ne vous demande, avant de vous marier, quelle est votre « orientation sexuelle » ! Si vous n’êtes pas attiré par les femmes, c’est votre affaire, c’est VOUS qui vous abstenez d’utiliser le droit que vous avez, comme tout autre citoyen, à en épouser une. Personne ne vous prive de ce droit, que vous avez, comme chacun. Donc il n’y a aucune discrimination.

    4) Comparer, dans votre raisonnement, l’homosexualité avec un handicap (cf l’aveugle) reste un argument très léger.

    Réponse :
    Ce n’est pas l’essentiel de mon argument, mais seulement une illustration accessoire.
    Que vous le vouliez ou non, l’homme a besoin de la femme pour avoir des enfants, et vice-versa. Ce n’est pas une discrimination établie par le droit français, mais une discrimination établie par la nature. Si vous voulez que le droit contredise la nature, et qu’on appelle « mariage » ce qui n’est nullement un mariage, c’est votre affaire, mais vous n’aurez fait que subvertir le sens des mots. Vous n’aurez rien changé à la réalité. Qui est plus tenace que le droit démocratique…

  41. « Que faisons-nous alors des couples totalement hétéros et mariés et qui ne peuvent, pourtant, pas avoir d’enfants sans adoption ? On les fait divorcer ? »
    Le fait de ne pas avoir d’enfants ne remet pas en cause le mariage, tout simplement parce que le mariage n’est pas fondé sur le fait d’avoir des enfants . Il est fondé sur un amour et un engagement mutuel, notamment à aimer et élever ensemble les enfants qui leur seront donnés. C’est le fruit naturel de l’amour. Si la Nature (ou le Bon Dieu) ne leur en donne pas, je pense que l’adoption peut être une très bonne et belle chose. Ces couples là pourront être féconds. Par contre, ce n’est pas le cas pour les couples homos qui naturellement ne sont pas ordonnés à la génération (puisqu’union contre-nature) Il ne peuvent pas offrir le cadre nécessaire à un enfant pour son épanouissement. Mais ça parait tellement évident!

  42. @ Cst

    C’est vrai que nous, patriotes – nationalistes, nous sommes parfois comiques. Et pourtant, il ne viendrait strictement à l’idée de personne de dire que nous le faisons exprès. 😉

  43. On ne pourra s’entendre deux morales que tout séparent

    même à la façon boire le champagne on reconnaît un homo

    il le boit cul sec

    dsl j’ai envie de mettre un peu d’humour

  44. QJSI etc…
    Vous êtes un horrible macho!!! Je vous signale, en passant; que ce sont les hommes qui font les plus vilaines choses et les plus terribles,(vous devriez être corrigés!) vous me direz que ce n’est pas le sujet mais ça me démangeait; et je pense que tout a été dit: Dieu créa l’homme et la femme qui sont complémentaires et justement différents. L’amour entre deux hommes (ou deux femmes) est un non-sens , c’est incontestable mais il y a des erreurs dans la nature, ce n’est pas pour autant que l’on doive faire d’une erreur une généralité- C’est vrai que les couples normaux ne se marient plus (ou presque!) bientôt ne serons mariés que les couples gays!!!

  45. Ne mélangez pas tout,c’est un article qui dénonce les mariages homos et non pas les « personnes stériles » dans un couple.

    Mais pour ceux qui ne peuvent pas avoir d’enfant,je suis favorable qu’ils puissent adopter,à condition que le gamin soit de souche Francaise,blanc et chrétien,et non pas importé de Haiti ou du tiers-monde.

    Oui pour l’adoption !!!

    Non à l’importation !!!

    NUANCE !

  46. « Bonsoir, je rejoins la position d’antoine, il est vrais que tous les homosexuelles ne sont pas des obsédés sexuelle, des folles ou bien d’autres choses. Bon nombres d’entre eux, ceux en effet que l’on ne remarque pas le plus, sont ni plus, ni moin des gens normaux qui n’ont que la faute d’aimer quelqu’un du même sexe qu’eux. Le Saint Père parle de « menace pour l’avenir même de l’humanité », mais aujourd’hui, dans un monde où la population mondiale a dépassé les 7 milliard, doit t’on gardé la même politique de procréation que celles des siècle passé??? »

    Si c’était des gens normaux, ils seraient hétéros ou, tout du moins, se comporteraient comme tels !

  47. J’en aurais eu l’idée si j’avais mieux lu les commentaires précédant votre question. 😉 Mais quoi qu’il en soit, rhétorique ou humoristique, cette question méritait bien d’être posée, pour ne pas se tromper dans notre argumentaire. ça fait toujours avancer, notamment celui qui répond!

  48. Sieurs kris 33 & Jak, et aussi Admid4,

    Nous désirons relever une erreur bien commune, mais bien pernicieuse, et répétée à s’en tordre l’Esprit comme le faisait Admid4 (qui ne voulu point convenir de son erreur…) qui disait : « Notez qu’il existe aussi un mariage, réel, qui n’est pas un sacrement. C’est le « mariage naturel », valide sous condition pour les non catholiques. » (page : Nouvelle provocation homosexualiste, lien : http://www.contre-info.com/nouvelle-provocation-homosexualiste-2 )

    Lisez bien nos deux commentaires de cette page !

    Sieur Jak,
    Vous dites : « Ils déploreront bien sûr que ces gens ne soient pas chrétiens (ce qui les empêche de bénéficier du SACREMENT de mariage qui a une valeur surnaturelle) »
    Ce qui est particulièrement faux !

    Sieur Kris 33,
    Vous dites : « Le mariage est un sacrement institué par notre Seigneur Jésus Christ »
    Ce qui est particulièrement faux !

    Comme vous le verrez à la lecture de notre étude, et comme le confirme bien Léon XIII : le sacrement du mariage existe parmi les fidèles et parmi les infidèles. (voir ensuite)

    Nous défions quiconque de nous démontrer que NSJC a institué le Sacrement de Mariage !, ne vous pointez surtout pas très bêtement avec les noces de Cana !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Voici ce que nous disions en son temps à Admid4 :
    – Début de l’extrait :

    Lisez particulièrement ceci :
    Le Pape Léon XIII, dans sa lettre encyclique Arcanum Divinae Sapientiae du 10 février 1880, dit :
    [11] … En effet, puisque Dieu lui-même a institué le mariage, et puisque le mariage a été dès le principe comme une image de l’Incarnation du Verbe, il s’ensuit qu’il y a dans le mariage quelque chose de sacré et de religieux, non point surajouté, mais inné, qui ne lui vient pas des hommes, mais de la nature elle-même. C’est pour cela qu’Innocent III (c. 8 de divort.) et Honorius III (c. 11 de transact.), Nos Prédécesseurs, ont pu affirmer sans témérité et avec raison que le sacrement du mariage existe parmi les fidèles et parmi les infidèles.

    Pour la source : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4K3, Léon XIII : Mariage naturel ou religieux, même Sacrement !
    Que vous trouverez à l’adresse :
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/03/leglise-catholique-principal-ennemi-du.html

    – Fin de l’extrait
    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Et en un autre commentaire de la même page :
    – Début de l’extrait :

    Montrez-nous rien qu’un seul endroit où l’on (non pas dit car il il est en effet de la faculté du premier venu de répéter l’erreur d’un prédécesseur, mais) démontre, montre que le Christ a élevé le Mariage au niveau de Sacrement !, bon courage !

    [Afin de ne point encombrer ici, veuillez lire la suite du commentaire (le n° 2 de QJSIOJC) en la page précitée : Nouvelle provocation homosexualiste!]

    – Fin de l’extrait
    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Ayant voulu vous aider, tous deux, vous détromper certes énergiquement, mais toutefois charitablement, veuillez agréer notre amitié en NSJC et ND !

    Nous sommes, nous restons entièrement à votre disposition pour tout complément ! ; aussi, faites nous connaître vos demandes par l’adresse déjà mentionnée : QJSIOJC@gmail.com

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    P.S. Dans notre message précédent en cette même page nous répondions à Bernard, or, nous avons fait erreur, il s’agissait de Bertrand…

  49. « Que faisons-nous alors des couples totalement hétéros et mariés et qui ne peuvent, pourtant, pas avoir d’enfants sans adoption ? On les fait divorcer ? »

    1. Le couples ne peuvent généralement pas savoir que l’un ou l’autre est stérile étant donné qu’ils n’ont pas eu de relations sexuelles avant d’être mariés.
    2. La stérilité peut être invoquée en tant que dol, et annuler un mariage si la personne se savait stérile et qu’elle n’a rien dit.
    3. Le mariage est la sanction divine à une loi naturelle de l’union charnelle et spirituelle entre un homme et une femme. Le but du mariage est la procréation, le prêtre qui marie un couple DOIT d’ailleurs s’assurer que cela soit bien compris des époux sous peine de refus de les marier.

  50. 4. Non, un couple qui ne se savait pas stérile, reste un couple stérile et ne peut pas annuler l’union éternelle qu’ils ont faite devant Dieu.
    5. Le divorce n’existe pas pour les Chrétiens. Une tolérance, appelée « répudiation » fut accordée à nos pères qui vivaient encore sous l’ancienne alliance, et en cas de situation très spécifique (ex: adultère, qui était d’ailleurs puni de mort du temps du Juste Moïse).
    6. Une séparation de corps peut être demandée auprès de l’Eglise mais dans des cas exeptionnels (ex: violence conjugale physique).

  51. Il n’y a pas longtemp je suis tombée sur une émission de radio consacré au mariage homo.L’animateur recevait un représentation d’une association. A un moment l’animateur sort un sondage réalisé par Têtu qui nous apprenait que pour la majorité des homo la fidélité était facultative. Ou aussi que financièrement, ils préféraient faire compte à part, car ils sont plus méfiants. On les comprend vu le résultat du premier sondage.

    En ce qui me concerne le mariage et la fidélité sont indissociables, parce que justement il est question d’amour. Puis ça aide à instaurer un climat de confiance, ça fait des couples forts, unis face aux aléas de la vie, qui se séparent pas aux premiers coup de vent. Dans ces conditions ils peuvent accueillir un enfant, et lui apporter la stabilité dont il a besoin. Quand un enfant arrive, les premiers temps c’est un véritable tsunami qui débarque dans la maison, et si le couple n’est pas fondé sur des bases saines et solide ça ne marche pas.

    On voit ça souvent chez les héteros, ils se mettent ensemble, parfois se marient, font un gosse et 2 ans après se séparent. C’est déjà assez inquiétant comme tendance. Est ce qu’avec une tel conception de la vie de couple, les homo ont ils intérêt à se lancer là dedans.

    Parce qu’on sait très bien que le mariage n’est qu’une étape avant de demander le droit d’adoption, il serait préférable de mettre certaine chose à plat. Le problème c’est que dans le cas d’une demande d’adoption, il faut remplir certaines conditions, et que se passera t il dans le cas d’un refus, je vous le donne en mille : une plainte sera déposée pour discrimination et homophobie soutenu par des associations. Par peur d’un procès, les services sociaux vont accepter des demandes même lorsque les personnes seront inaptes. C’est très grave, un enfant innocent n’a pas à être l’instrument d’un caprice ou d’un lobby qui ne pense qu’à ses intérêts.

  52. Sieur Charlemagne,

    Vous dites, ci-dessus :

    1) le prêtre qui marie un couple
    Ceci est absolument faux !
    Voici notre réfutation :

    Le prêtre, comme quiconque, rabbin, imam, maire, ou perroquet de la Famille, ne marie pas !

    Ce sont les Époux, comme le confirment les textes mêmes de l’Église catholique ! ; de fait, plus exactement, c’est L’Époux qui propose le Sacrement et l’épouse qui le valide par son ‛oui’, ou l’invalide par son silence, son ‛non’ ou sa fuite !

    Ne voulant point encombrer ici, veuillez lire :
    DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/05/le-mariage-dfinition-clbration-rgles-et.html

    Particulièrement les points :

    4.B – Le Mariage naturel, définition et caractéristiques. 135
    4.B.1 – Définition de l’expression ‘Mariage naturel’. 135
    4.B.1.a – Le Mariage naturel est le Mariage religieux à part entière. 135
    4.B.1.b – Constitution du Mariage, naturelle ou religieux. 136
    4.B.2 – Avant la donation du Sacrement de Mariage, les Fiançailles. 137
    …/…
    4.B.3 – Le ministre du Sacrement de Mariage est l’Homme, non le prêtre ! 146
    4.B.3.a – Et là est le viol du Sacrement : la demande du prêtre ! 147
    4.B.3.b – C’est absolument faux !, le prêtre n’existe pas du tout dans ce Sacrement. 148
    4.B.3.c – Vérifions ceci avec les autres Sacrements : 148
    4.B.3.d – Et pour le Mariage, il n’y aurait pas deux mais trois intervenants ! ? 149
    4.B.3.e – Or, pour le Sacrement de Mariage, il ne faut être que deux ! 150
    4.B.3.f – L’Homme est l’officiant, forcément unique, du Sacrement de Mariage. 151
    4.B.4 – Revenons maintenant à la vraie conclusion de cette transaction. 151
    …/…

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    2) Une séparation de corps peut être demandée auprès de l’Eglise [réfuté en A] mais dans des cas exeptionnels (ex: violence conjugale physique [réfuté en B]).

    A) violence conjugale physique. [morale, psychologique, chantage, privation de liberté, apostasie, etc., etc., etc. !]

    Ceci est absolument faux !

    Et même une superbe escroquerie : la femme battue !, fable luciférienne destructrice par excellence de la Famille !

    Recherchez donc le démontage de cette escroquerie Luciférienne en suivant le terme « femme battue » (entre guillemets), ou « escroquerie », dans le moteur de recherche de notre site (Recherches en ce site).

    Lisez particulièrement ces pages (la première est lue bien deux fois n’importe quelle autre page de notre site) :

    → CN-2008-16, Valérie Létard veut susciter une réaction ?, la voici !
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/10/valrie-ltard-veut-susciter-une-raction_06.html

    → CN-2009-10, Valérie Létard veut briser le silence ?, alors secourons cette insondable insensée !
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2009/04/valerie-letard-veut-briser-le-silence.html

    → CN-2009-14, Valérie Létard, l’insensée renverseuse en chef, empêtrée dans la burqa, lance ses deux dernières sapes.
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2009/06/valerie-letard-linsensee-renverseuse-en_24.html

    B) Une séparation de corps peut être demandée auprès de l’Eglise
    Ceci est absolument faux !

    Notre Seigneur Jésus-Christ a dit du reste :
    « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point. »

    Cette permission ne peut et ne pouvait, et ne pourra, et ce en aucun cas être accordée !, sinon, ceci voudrait dire que l’Église désobéit (désobéissait) à Son Chef !, NSJC !

    Veuillez bien en lire le développement en ces pages :

    → CN-2011-02, Site ‘Réponses catholiques’ – Vous avez dit réponses catholiques !?, vérifions cela ensemble…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/01/cn-2011-02-site-reponses-catholiques.html

    → puis l’estocade là : CN-2011-05, Site ‘Réponses catholiques’ – Vous persistez à vous prétendre catholiques !, alors poursuivons…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/02/cn-2011-05-site-reponses-catholiques.html

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

  53. @QJSIOJC
    Pourriez-vous cesser de proférer vos hérésies, s’il vous plait ?
    Les 7 sacrements ont été institués par NSJC, c’est un dogme.

    Évidemment, le mariage existait déjà, mais comme une institution NATURELLE et non comme un sacrement. (Il avait une valeur religieuse, comme le dit Léon XIII, mais liée à la religion NATURELLE. Il n’était pas un sacrement. Au moins au sens où l’on emploie ce mot dans la religion catholique.)

    Nier que les 7 sacrements (y compris le mariage) aient été instaurés par Jésus-Christ, c’est être hérétique.

  54. Merci Jak.
    Le blog restaurationdelafamille professe de graves erreurs. Ainsi « 1. le prêtre n’existe pas, ni de près ni de loin et à quelque titre que ce soit, dans la réalisation du Sacrement de Mariage. »
    C’est faux et archi faux.
    Oui l’homme est ministre du sacrement, et l’église reconnait l’indissolubilité de tout mariage réalisé aux conditions que vous décrivez au point 132. Il s’agit du mariage « naturel ».
    Mais pour qu’un mariage ait valeur sacramentelle, il doit être validé par l’église (notamment par la bénédiction du prêtre et l’inscription dans les registres de l’Eglise). Les deux personnes doivent être baptisées catholiques.
    Ainsi par exemple, un catholique qui souhaiterait épouser quelqu’un qui ne l’est pas, le peut, à certaines conditions. (laisser éduquer ses enfants dans la foi, etc.) L’Eglise reconnait la valeur indissoluble de ce mariage. Simplement, il n’a pas valeur sacramentelle. Qu’apporte le sacrement au mariage naturel ? > les grâces du mariage.

    Je ne suis pas spécilaiste de la question mais c’est, je crois, ce que dit l’eglise à ce sujet.

    Qui plus est, si l’on suit votre raisonnement (QJSIOJC), le mariage à la mairie aurait une valeur sacramentelle? Quel besoin alors de se marier à l’eglise, devant un prêtre qui « n’existe pas, ni de près ni de loin et à quelque titre que ce soit, dans la réalisation du Sacrement de Mariage. »

    Les choses ont changé depuis Adam et Eve… il serait peut être temps de se réveiller…

  55. Sieurs Jak & Cst,

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Le Sacrement de Mariage dit catholique fut incorporé, reconnu, codifié que très tardivement*, vers le XIIème ou XIIème siècle ! Lisez donc, mais lisez !

    Nous prenons même comme ex. le Mariage de Clothilde* à Clovis* où l’Église était ô combien actrice !, n’est-ce pas ?, et vous verrez qu’il n’y eu point de cérémonie dite catholique, bien qu’il y ai eu Sacrement de Mariage, et tout ceci validé par les Évêques du lieu et de l’époque !

    Nous disons que le Sacrement de Mariage a été institué par Dieu le Père en l’Éden, et incorporé que très tardivement par l’Église, et que Celui-ci existe tant chez les fidèles que chez les infidèles comme le confirme Léon XIII qui selon vous enseignerait ici une hérésie dont vous nous affublé la tare.

    Léon XIII ne parle pas de ‛valeur religieuse’, mais de Sacrement !, Il, derrière Innocent III (c. 8 de divort.) et Honorius III (c. 11 de transact.) : a pu affirmer sans témérité et avec raison que le sacrement du mariage existe PARMI LES FIDÈLES et PARMI LES INFIDÈLES.

    La messe a été instituée par NSJC où nous voyons Saint Matthieu, ch. 26 nous relater :
    26. Or, pendant qu’ils soupaient, Jésus prit du pain, le bénit, le rompit, et le donna à Ses disciples, en disant : Prenez et mangez ; ceci est Mon corps.
    27. Et, prenant le calice, il rendit grâces, et le leur donna, en disant : Buvez-en tous ;
    28. car ceci est Mon sang, le sang de la nouvelle alliance, qui sera répandu pour beaucoup, pour la rémission des péchés.

    Montrez-nous où NSJC aurait institué le Sacrement de Mariage. Bon courage !, et où l’Église affirme une telle hérésie (textes à l’appuie, svp) !

    Il est, NSJC, venu nous réconcilier avec notre Père, Il vint du reste par obéissance à Celui-ci, et pour ce, Il institua son Église, mais le Sacrement de Mariage est antérieur et ô combien !, et c’est pour remettre les choses en ordre dans l’utilisation des biens du Sacrement du Mariage qu’Il dit notamment : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare point. »

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Bizarrement, du reste, vous avez escamoté le sujet de la séparation dite permise par l’Église !
    Vous ne lisez pas, de peur de voir !, il n’y a pas pire aveugle que celui qui refuse de voir !

    Saint Curé d’Ars : Hélas ! que peut faire la parole de Dieu dans des cœurs si mal disposés, sinon les endurcir davantage ? Mon Dieu, que votre sainte parole, qui ne nous est donnée que pour nous aider à nous sauver, précipite d’âmes dans les enfers ! Je vous ai bien dit, en commençant, que la parole de Dieu porte toujours du fruit bon ou mauvais, selon nos dispositions.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Au sujet de notredit blasphème !

    Voici ce que dit le Saint Curé d’Ars (A) : … Saint Augustin nous dit : « Nous blasphémons lorsque nous attribuons au bon Dieu quelque chose qu’il n’a pas ou qui ne lui convient pas, ou bien qu’on lui ôte ce qui lui convient, ou enfin, quand on s’attribue, à soi-même ce qui convient à Dieu, et qui n’est dû qu’à lui seul. »

    C’est vous qui blasphémez en attribuant à l’Église, donc à NSJC son Époux, la possibilité de séparer ce que Dieu a uni !, et qu’Il ne peut ni séparer, ni permettre de (se) séparer !

    C’est vous qui blasphémez aussi en attribuant à NSJC l’invention (institution) du Sacrement de Mariage, alors que celle-ci fut faite par le Seigneur Dieu en l’Éden pour consacrer l’union de la femme (avant de réagir impulsivement lisez !, c’est la Bible qui dit la femme, et non Ève qui ne fut nommée qu’ensuite ainsi par Adam!) à Adam !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Remarquez comme vous tortillez afin d’accroire ce que vous voulez vous faire croire, vous dites : « mais liée à la religion NATURELLE. Il n’était pas un sacrement. Au moins au sens où l’on emploie ce mot dans la religion catholique.) »

    Religion naturelle !?, pouvez-vous la définir, l’énoncer !?, bon courage !

    Et selon vous, Léon XIII blasphème, Lui aussi, et ce derrière Innocent III et Honorius III, en disant que le Sacrement existe IDENTIQUEMENT chez les infidèles comme chez le fidèles !

    Avec votre histoire de maire qui marie, vous confirmez ainsi que vous refusez de lire nos documents, car ce sujet est empalement démonté en nos documents !

    Vous dites vraiment n’importe quoi !, voici : « Les deux personnes doivent être baptisées catholiques. »

    Faux, et que faites vous alors des dispenses (alors qu’Elle légifère en ce qui ne Lui appartient pas!) qu’Elle se donne le droit de distribue dans de tels cas de figures ? Lisez le Droit canon !

    Voyez-vous, vous ne faites qu’étaler vos démangeaisons :
    3. Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront plus la saine doctrine ; mais ils amasseront autour d’eux des docteurs selon leurs désirs ; et éprouvant aux oreilles une vive démangeaison, 4. ils détourneront l’ouïe de la vérité, et ils la tourneront vers des fables. (B)

    Et vous insistez en disant : « L’Eglise reconnait la valeur indissoluble de ce mariage. Simplement, il n’a pas valeur sacramentelle. »

    Vous délirez, c’est bien vous le blasphémateur !, Il y a Sacrement de Mariage, renseignez-vous !
    Évidemment, lorsque vous l’aurez fait, si tenté que vous le fassiez, vous vous empresserez de ne point le reconnaître ici en un commentaire !, et vous passerez à votre pulsion suivante, votre autre démangeaison !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Sieur CST,
    Vous dites « Le blog restaurationdelafamille professe de graves erreurs. Ainsi « 1. le prêtre n’existe pas, ni de près ni de loin et à quelque titre que ce soit, dans la réalisation du Sacrement de Mariage. » C’est faux et archi faux. »

    Mon pauvre ami, la bénédiction nuptiale n’est pas le Sacrement !, Celui-ci existe sans cette bénédiction !

    En effet, le prêtre n’est que témoin, il n’est, et ce ni de près et ni de loin, acteur du sacrement !, lisez donc nos renvois du message précédent pour connaître les textes de l’Église catholique qui le disent !, le confirme.

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    En effet, comme vous nous dites de cesser, nous allons mettre un terme à cet échange ; sauf, que vous changeriez de ton, et ce après que vous ayez lu nos documents qui n’attendent qu’une réfutation de vous, celle-ci non basée sur des pulsions, des opinions, des répétitions stupides de perroquets, mais sur des textes de l’Église !

    Nous avons dit la Vérité, ceci en notre témoignage (vous serez mes témoins), et nous y sommes obligés.
    De dire, est notre devoir ; d’entendre, est le vôtre !

    J’ai annoncé ta justice dans la grande assemblée ; Seigneur, je n’ai pas fermé mes lèvres, tu le sais • Je n’ai pas caché ta justice au fond de mon cœur ; ta fidélité, ton salut, je les ai proclamés. (Graduel, St Pie X)
    ~
    S’il en est quelques-uns qui, pour l’amour de la loi chrétienne, osent résister en face aux impies, non seulement ils ne trouvent pas d’appui chez leurs frères, mais on les taxe d’imprudence et d’indiscrétion, on les traite de fous. (Pape Grégoire VII)
    ~
    Dieu qui montrez aux égarés la lumière de votre vérité pour qu’ils puissent rentrer dans la voie de la justice, accordez à tous ceux qui professent d’être chrétiens de repousser ce qui s’oppose à ce nom et de s’attacher à ce qui lui convient. (Collecte, 3ème dimanche après Pâques.)

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    A) Sermon du Saint Curé d’Ars, TII, 5ème dimanche après la Pentecôte, sur le deuxième Commandement de Dieu.
    Que vous trouverez ici : Livres & sources, http://restaurationdelafamille.blogspot.com/p/livres-sources-utilisees-aidez-nous_18.html

    *) recherchez ces termes en nos documents.

    B) Deuxième épître de saint Paul à Timothée ~ Chapitre 4 – Nouveau Testament que vous trouverez en notre page Livres & sources.

  56. J’ai lu ce à quoi vous renvoyiez dans l’un de vos commentaires précédents. Effectivement je n’ai pas lu l’ensemble de vos écrits sur le sujet, qui sont nombreux, sur ce fameux site.
    Veuillez m’excuser si j’ai répondu un peu ironiquement. Ne voyez aucune animosité dans mes paroles.

    Je voudrais simplement expliciter l’une de mes phrases que vous citez. « Les deux personnes doivent être baptisées catholiques ».

    Je voulais dire « en principe ». C’est bien pourquoi il faut une dispense, sinon le mariage serait illicite. (n’est-ce d’ailleurs pas le principe de la dispense que de s’appliquer à une situation « anormale »?)

    Je redis que je ne suis pas spécialiste en Droit Canon, donc je peux me tromper.
    M’étant un peu interessée au sujet, je vous livre ce que l’on m’en a appris, ou ce que j’ai pu lire, notamment dans le catéchisme de l’Eglise catholique. (sachant bien qu’il n’a pas la même valeur pour tous, mais c’est un autre problème…)

    Pardonnez-moi si je retranscris « mal », avec mes propres mots, ce que j’en ai compris.
    Le mariage, en tant que réalité humaine,union d’amour d’un homme et d’une femme), a été instauré par Dieu au jardin d’Eden. Il était donc prévu dans l’ordre de la création. Cependant, après la chute, l’homme porte le poids du péché et ce n’est que par l’Incarnation et la Passion de NSJC que l’homme peut être sauvé. C’est par la suite par ‘institution de l’Eglise et de ses sacrements que Dieu permet notre sanctification. Il a ainsi, dans l’ordre de la Rédemption, élevé au rang de SACREMENT la réalité du mariage, en en faisant un moyen efficace de sanctification. Comme les autres sacrements, il est accompagné de grâces spécifiques. NSJC a par ailleurs donné un sens nouveau au mariage : Il signifie et représente l’Alliance du Christ et de son Eglise. C’est pourquoi on demande à ce que le mariage soit contracté devant l’Eglise. « Selon la tradition latine ce sont les époux qui, ministres de la grâce du Christ, se confèrent mutuellement le sacrement du Mariage en exprimant devant l’Eglise leur consentement. Dans la tradition des Eglises orientales, les prêtres ou évêques qui officient sont les témoins du consentement mutuel échangé par les époux, mais leur bénédiction est nécessaire aussi à la validité du sacrement » . Catéchisme de l’Eglise Catholique, 1623.
    En ce qui concerne la bénédiction, j’avais donc confondu avec les eglises orientales… 😉
    Et le catéchisme de continuer :  » Les diverses liturgies sont riches en prières de bénédiction et d’épiclèse demandant à Dieu sa grâce et la bénédiction sur le nouveau couple, spécialement sur l’épouse. Dans l’épiclèse de ce sacrement, les époux reçoivent le Saint-Esprit comme communion d’amour du Christ et de l’Eglise. C’est Lui le sceau de leur alliance, la source toujours offerte de leur amour, la force où se renouvellera leur fidélité. » (1624)

    Le Christ a laissé l’Eglise pour communiquer son œuvre rédemptrice, c’est par son Eglise que Dieu donne ses grâces. Cela montre bien la nécessité de contracter le mariage devant l’Eglise, même si (personne ne le remet en question), les ministres du sacrement sont les époux.
    Mais le mariage n’a pas valeur sacramentelle hors de l’Eglise.
    D’ailleurs, vous n’avez pas répondu à ma question sur la valeur du mariage devant la mairie.
    J’ai conscience que mon propos est un peu « fouillis » et aurait mérité d’être synthétisé. J’espère que vous aurez compris quand même.

  57. Ce que j’ai expliqué fut ce que l’Eglise a pratiqué et dit jusqu’au Concile Vatican II. Cela me fut confirmé par le prêtre de la FSSPX qui est chargé de mon éducation doctrinale.

    Vous dites que le mariage fut codifié tardivement, c’est absolument faux, le sacrement du mariage a toujours été observé de la même manière qu’aujourd’hui donc avec la sanction du Christ->le prêtre.

  58. Sieur Cst,

    Nous sommes réellement touché par votre changement de ton, par votre humilité, que le Bon Dieu nous donne d’agir comme vous !

    Aussi, nous voulons très charitablement poursuivre avec vous, revoyons certains points de votre message, vous dites :

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    1- Je voulais dire « en principe ». C’est bien pourquoi il faut une dispense, sinon le mariage serait illicite.

    Ce n’est pas pour fuir, mais nous risquons de nous disperser, voulez-vous avancer avec nous progressivement ?, aussi laissons cela pour l’instant sous le coude !, de fait la réfutation de votre affirmations est en nos textes !, pour cela lisez, lisez s’il vous plait !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    2- Il a ainsi, dans l’ordre de la Rédemption, élevé au rang de SACREMENT la réalité du mariage.

    Faux !, ce Sacrement est Sacrement depuis l’Éden, Il est Sacrement de Dieu le Père, (Seigneur Dieu comme le décrit la Bible), et NSJC est venu renouveler* ce Sacrement !

    Ce Sacrement qui ne fut aucunement modifié, complété, sanctifié ni par NSJC ni par l’Église.

    Pourquoi fallait-il que l’Église fasse accroire, ce que très tardivement, que ce Sacrement venait de NSJC, pour pouvoir mettre la main sur Lui, pour court-circuiter l’Époux-Père, pour manipuler l’épouse, et ainsi avoir par elle une action incapacitante sur L’Époux : cherchez Église féminisée*, féminisé*.

    La femme n’est nullement inféodée au prêtre, mais qu’à son Époux, alors, pour ces pervers de prêtres, il fallut faire croire qu’il devait y avoir trois acteurs dans le Mariage afin que l’épouse aille ensuite chercher un contre-pouvoir, un appui contre son Époux, poser la question unetelle (A) non à son Époux, mais au prêtre !, vous n’avez, mais semble-t-il vous approchez, aucune, mais alors aucune idée de la turpitude de ces pervers de prêtres, inconscients que très rarement, conscient très souvent !

    Revoyez DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4K, L’Église catholique, principal ennemi du Sacrement de Mariage ?!
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/05/le-mariage-dfinition-clbration-rgles-et.html

    L’épouse est inféodée à son Époux, qu’à son Époux, entièrement, en toutes chose dit Saint Paul ; et non à l’Église hiérarchique, à l’Église enseignante, non à l’Église tout court !

    Voyez notamment CN-2009-04, La petite Sainte Thérèse, une femme !, docteur de l’Église…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2009/01/la-petite-sainte-thrse-une-femme.html

    Pourquoi selon vous la Très-Sainte Vierge Marie (TSVM) a dit à La Salette, apparition reconnue :
    les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux prêtres et aux personnes consacrées à Dieu lesquelles par leurs infidélités et leur mauvaise vie crucifient de nouveau mon Fils !

    Voyez :
    – CN-2010-14, Hommes, ils Vous ont rééduqués afin de Vous dépouiller entièrement !
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/09/hommes-ils-vous-ont-reeduques-afin-de.html

    Et plus particulièrement :
    – CN-2010-15, Hommes, ils Vous ont rééduqués afin de Vous dépouiller entièrement ! II
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2010/10/hommes-ils-vous-ont-reeduques-afin-de.html

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    3- ce sont les époux qui, ministres de la grâce du Christ, se confèrent mutuellement le sacrement du Mariage.

    Nous voyons avec satisfaction que vous reconnaissez maintenant que « ce sont les époux qui sont ministres de ce Sacrement », sauf que vous devez faire encore un progrès, car de fait seul L’Époux est ministre !

    Déjà communiqué, revoyez, et vous n’en reviendrez pas, DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ;
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/05/le-mariage-dfinition-clbration-rgles-et.html

    Les points :
    4.B.3.b – C’est absolument faux !, le prêtre n’existe pas du tout dans ce Sacrement. 148
    4.B.3.c – Vérifions ceci avec les autres Sacrements : 148
    4.B.3.d – Et pour le Mariage, il n’y aurait pas deux mais trois intervenants ! ? 149
    4.B.3.e – Or, pour le Sacrement de Mariage, il ne faut être que deux ! 150
    4.B.3.f – L’Homme est l’officiant, forcément unique, du Sacrement de Mariage. 151

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    4- Mais le mariage n’a pas valeur sacramentelle hors de l’Église.

    Là, mon ami (il n’y a aucune ironie) il va falloir accorder votre violon, voici que vous retombez !, relisez ce que nous avons démontré amplement en notre étude sans avoir besoin de Léon XIII, qui dit derrière Innocent III (c. 8 de divort.) et Honorius III (c. 11 de transact.) : a pu affirmer sans témérité et avec raison que le sacrement du mariage existe parmi les fidèles – ET – parmi les infidèles.

    L’horreur du ‛oui, mais non’ !
    Chez les infidèles selon vous il y aurait donc, maintenant, bien Sacrement, mais ce Sacrement n’aurait pas valeur de Sacrement !?

    Allons, allons !, il y a Sacrement et même très exactement même Sacrement, fidèle ou infidèle !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    5- D’ailleurs, vous n’avez pas répondu à ma question sur la valeur du mariage devant la mairie.

    Si, mon Ami !, en nos documents !, vous ne voyez pas tout le temps que nous passons, alors que tout est mis justement en notre étude, recherchez ‛maire’, ‛en l’Église’, ‛hors l’église’, svp.

    Pour les chrétiens, encore que nous démontrons que cette exigence est caduque, extrêmement tardive, qu’elle est une scandaleuse usurpation, un viol du Sacrement de Mariage et de l’Autorité intrinsèque de L’Époux ! Autorité tout aussi infrangible* qu’inaliénable*, inamissible* qu’inabdicable*, le Mariage doit être contracté devant l’Église, et non dans l’église bâtiment !

    Donc, un ou deux témoins baptisés, sont bien l’Église ! ; alors, L’Époux peut poser la question (proposition du Sacrement) et l’épouse qui répondra favorablement le cas échéant, même par un simple ‛oui’ (validation de sacrement) ; et ainsi le Sacrement a bien été donné devant l’Église !

    Pour le lieu, nous, nous disons : préféremment à la porte de L’Époux (c’est l’épouse qui vient à son avant) avec le maire comme témoin et le prêtre, ou rabbin, ou Imam comme témoin aussi, et ce, ces témoins la boucle*(nt) !, voici ce que nous écrivons :

    Le prêtre doit être présent comme témoin et, excuser le mot mais trop c’est de trop : il la boucle ! Et en sa présence le Mariage est réalisé par l’Homme qui propose le Sacrement et la demoiselle qui permet le Sacrement par son Oui !

    Revoyez DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point 4F1d, Pie XII dit exactement la même chose de ces ministres.
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2008/05/le-mariage-dfinition-clbration-rgles-et.html

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Cher Sieur Cst, bien fatigué, nous vous demandons, pour ce soir, de nous retirer.

    Il nous reste encore des prières à dire, sachez que nous avons plusieurs heures de prières chaque jours (rosaire, etc. ; en plus de toutes nos autres charges et épreuves qui sont bien lourdes), et que nous avons prié et prierons pour vous bien ardemment, pour les autres commentateurs et pour les responsables du site Contre-Info aussi…

    Nous sommes réellement heureux de la tournure que prend cet échange…

    Veuillez agréer notre amitié en NSJC et ND, que le Bon Dieu Vous bénisse, Vous et tous les Vôtres !

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

    *) recherchez ces termes en nos documents.

    A) recherchez ‛direction spirituelle’, voyez notamment DP-07, Restaurer la dignité de la femme, par sa soumission (I) ; point 7B3a, Où nous en revenons à parler de la direction spirituelle de la femme !

  59. @QJSIOJC
    « Si quelqu’un disait que les Sacrements de la Loi nouvelle n’étaient pas tous institués par Jésus Christ Notre Seigneur…Qu’il soit
    anathème  »

    Inutile d’essayer de « noyer le poisson » en me sortant toutes sortes de documents fumeux sur d’autres sujets que je n’ai jamais abordés, et que je n’ai pas l’intention de traiter avec vous.
    Je ne parle que d’un point, UN SEUL : votre hérésie selon laquelle un des sacrements (le mariage) n’aurait pas été institué par Jésus-Christ.

    Convertissez-vous, QJSIOJC !

  60. Sieur Charlemagne,

    Lorsqu’hier soir nous avons répondu à Jak, votre message n’était pas encore paru, nous le voyons maintenant, et vous répondons ainsi.

    Reprenons votre commentaire, vous dites :

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    1- Ce que j’ai expliqué fut ce que l’Eglise a pratiqué et dit jusqu’au Concile Vatican II. Cela me fut confirmé par le prêtre de la FSSPX qui est chargé de mon éducation doctrinale.
    Mon pauvre ami, vous ne pouviez d’une certaine façon avec meilleur déformateur, veuillez chercher ‛FSSPX’ en nos documents.

    Posez lui, à ce pervers, les questions suivantes :

    -1-a Monsieur l’abbé vous connaissez la parole de ND de La Salette !
    Pourquoi selon vous la Très-Sainte Vierge Marie (TSVM) a dit à La Salette, apparition reconnue :
    les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux prêtres et aux personnes consacrées à Dieu lesquelles par leurs infidélités et leur mauvaise vie crucifient de nouveau mon Fils !

    Vous verrez sa réponse alambiquée, fuyante, véritable ‛oui mais non’, et venez nous la rapporter très fidèlement ensuite, et nous en reparlerons !

    Pour vous préparer, lisez !, mais lisez donc, lisez cette page : CN-2011-06, L’incroyable hypocrisie de l’abbé Régis de Cacqueray, Supérieur du District de France de la FSSPX…, et de ses complices…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/05/cn-2011-06-lincroyable-hypocrisie-de.html

    Nous tenons à préciser :
    La Frat’, la FSSPX, et consœurs, nous connaissons bien, nous les connaissons même d’avant, nous connaissions les abbés Coache, Babarra, etc. leurs prédécesseurs.
    Un tas d’hypocrites, d’arrivistes, de despotes !, encore combien de larmes, de drames, avant que la Vérité éclate ?, Dieu le sait, nous ne le savons !

    -1-b-1 Monsieur l’abbé vous savez que l’Église autorise l’épouse à quitter son Époux en cas dedites violences quelconques (coups, contraintes diverses, tyrannie, viol !, apostasie, etc.), pouvez-vous me le confirmer ?
    -1-b-2 Savez-vous que la FSSPX a autorisé des épouses à quitter leurs Époux et a enclencher une procédure de séparation de corps en volant bien évidemment les enfants, et évidemment pour les protéger ?, pouvez-vous me le confirmer.
    -1-b-3 Connaissez-vous Matt. 19, 6 qui dit : « Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. » ; Marc 10, 9 qui dit : « Ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare donc pas. ». Comment donc la FSSPX peut-elle permettre de se séparer alors que NSJC dit que l’on ne peut pas !

    Rapportez-nous bien fidèlement ses réponses, et nous en reparlerons.

    Pour vous préparer, voyez :
    → CN-2011-02, Site ‘Réponses catholiques’ – Vous avez dit réponses catholiques !?, vérifions cela ensemble…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/01/cn-2011-02-site-reponses-catholiques.html

    → puis l’estocade là : CN-2011-05, Site ‘Réponses catholiques’ – Vous persistez à vous prétendre catholiques !, alors poursuivons…
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2011/02/cn-2011-05-site-reponses-catholiques.html

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    2- Vous dites que le mariage fut codifié tardivement, c’est absolument faux, le sacrement du mariage a toujours été observé de la même manière qu’aujourd’hui donc avec la sanction du Christ->le prêtre.

    Faux, mon Sieur Charlemagne !

    Et là, lisez nos documents qui en listent les textes de l’Église même l’attestant.
    Nous ne pouvons tout réécrire ici !

    ~~~~~~~~~~~~~~~~

    Nous sommes dans l’attente de votre commentaire rapportant les très intéressantes réponses que vous fera ce cloaque d’impureté qui vous déforma et déforme si malicieusement…

    Sieur Charlemagne, que le Bon Dieu vous bénisse et vous sauve !

    Que pensez-vous que le Bon Dieu au Jugement personnel et final vous dira si vous rétorquez à ses accusations : – Bah, mon Dieu, c’est le prêtre qui m’a formé qui me la dit !, il vous répondra : – Je t’ai donné des grâces, un esprit critique, d’analyse, qu’en as tu fais ?, alors maintenant, voulant suivre sans réfléchir le prêtre, continu a le suivre, ce prêtre de la FSSPX, là où il t’a précédé !

    Sachez que très peu d’Âmes se sauvent !, sachez que dans les Âmes damnées, le très grand plus grand nombre, comparativement aux ‛simples’ mortels, les prêtres sont considérablement plus nombreux !, et sachez qu’au milieu de ces prêtres, les évêques sont comparativement encore plus nombreux !

    Vous n’êtes pas un moutons, ne suivez pas bêtement les loups rapaces déguisés en brebis !, vue le nombre très considérable d’ecclésiastiques en enfer, l’on peut dire que le meilleur moyen d’y aller est de les suivre !, et donc inversement, le meilleur moyen pour aller au Ciel est de s’en méfier pour le moins comme de la peste !

    Tout cela, ce n’est pas nous qui le disons, mais NSJC, Saint Vincent de Paul, Sainte Catherine de Sienne (révélations reconnues de NSJC), Saint Jean Chrysostome, Saint Bernard de Clairvaux, etc.

    Voyez, pour vous bien préparer TOUT : DP-09, Les Prêtres de l’Église catholique.
    http://restaurationdelafamille.blogspot.com/2009/01/les-pretres-de-leglise-catholique.html

    Et aussi : DP-04, Le Mariage, définition, célébration, règles et usage… ; point DP-04, L’Église catholique, principal ennemi du Sacrement de Mariage ?!
    4.K.1.a – Préliminaire 215
    4.K.2 – Ce que nous allons voir en ce chapitre 215
    4.K.2.a – Pour commencer, rappelons que dans notre étude… 216
    4.K.2.b – L’Église catholique ne peut se tromper, mais qu’en son champ de compétence ! 216
    4.K.2.c – Si quiconque annonce un autre évangile qu’il soit anathème ! 217
    4.K.2.d – L’Église catholique ne peut toucher au Sacrement de Mariage ! 218
    4.K.3 – Léon XIII : Mariage naturel ou religieux, même Sacrement ! 219
    4.K.3.a – Relisons ensemble ce que nous dit Léon XIII 220
    4.K.3.b – Reconnaissance absolue du caractère sacramentel du Mariage naturel ! 222
    4.K.3.c – Volonté maladive de vouloir mettre la main sur le Sacrement de Mariage. 223
    4.K.4 – Certainement par l’éviction du Chef de Famille, l’Église a reculé partout ! 224
    4.K.4.a – La GFGM, avec plus d’acharnement, détruit malicieusement des Mariages ? 226
    4.K.4.b – Où l’on en vient à reparler d’un cloaque d’impureté, l’abbé Hervé Belmont 228
    4.K.4.c – Un exemple parmi tant d’autres 230
    4.K.4.d – L’abbé Hervé Belmont fait partie de l’immense cohorte de mauvais prêtres. 231

    Sieur Charlemagne, nous vous quittons maintenant, lorsque vous nous répondrez, comme nous ne pouvons suivre tous les commentaires de toutes les pages, veuillez nous en avertir à notre adresse : QJSIOJC@gmail.com.

    Dieu qui montrez aux égarés la lumière de votre vérité pour qu’ils puissent rentrer dans la voie de la justice, accordez à tous ceux qui professent d’être chrétiens de repousser ce qui s’oppose à ce nom et de s’attacher à ce qui lui convient. (Collecte, 3ème dimanche après Pâques.)

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

  61. QJSIOJC
    Je vous remercie de prier pour moi. Cependant, je ne suis toujours pas d’accord avec vous et je trouve votre position vis-à-vis de l’église et de ses prêtres (représentants et ministres du Christ sur la terre) extrêmement dangereuse.
    Vous proclamez détenir la Vérité et notre devoir de l’entendre.
    Nous cherchons tous la vérité et elle nous a été manifestée par Jésus-Christ. C’est donc là qu’il faut la chercher.
    Je pense qu’il est clair que notre point de désaccord porte fondamentalement à la place que vous accordez (ou n’accordez plus) à l’eglise et à ses prêtres.
    Vos paroles à leur sujet sont pleines de haine, et je me demande comment vous pouvez vivre de Jésus-Christ sans ses sacrements. > Qui sont dispensés au travers de son Eglise et par ses ministres, les prêtres.

    Par ailleurs vous ne lisez pas non plus ce que l’on écrit et vous contentez de mettre des liens qui ne répondent pas aux objections et aux questions que l’on vous pose. Il ne s’agit donc pas d’une réelle discussion.

    « vue le nombre très considérable d’ecclésiastiques en enfer, l’on peut dire que le meilleur moyen d’y aller est de les suivre !, et donc inversement, le meilleur moyen pour aller au Ciel est de s’en méfier pour le moins comme de la peste !  »

    > Vous avez visité l’enfer? Je trouve ces paroles extrêmement malsaines et c’est moi qui vais fuire cette discussion.

  62. Mais quand même. vous faites référence au message e ND de la Salette. ND dit aussi : « Heureuses les âmes humbles, conduites par l’Esprit Saint ! Je combattrai avec elles jusqu’à ce qu’elles arrivent à la plénitude de l’âge. »
    Il me parait plus « humble » de prier pour les prêtres et de ne pas les juger témérairement. Il y a des prêtres impurs; mais tous ne le sont pas. Il faut prier pour avoir de saints prêtres! c’est tout!

  63. Sieur Cst,

    Vous nous écrivez : « Vous avez visité l’enfer? Je trouve ces paroles extrêmement malsaines et c’est moi qui vais fuire cette discussion. »

    C’est entendu !, nos paroles sont malsaines !, malsaines tout comme celles de Notre-Seigneur Jésus-Christ, de la Très-Sainte Vierge Marie, de Saint Bernard, Saint Jean de Chrysostome, de Sainte Catherine de Sienne, de Saint Vincent de Paul ?, etc. ; que nous citons et sur lesquelles nous ne faisons que nous appuyer !

    Et vous, avez-vous visité l’enfer pour avoir l’air de nous contredire ?, non !, pas plus que nous !, pour contredire toutes personnes précités juste avant ?

    Vous dites : « Vos paroles à leur sujet sont pleines de haine »

    Vous dites donc, ne tournez pas autour du pot, que les paroles de la TSVM sont pleines de haine, Elle qui a dit : les prêtres sont devenus des cloaques d’impureté. Oui, les prêtres demandent vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux prêtres et aux personnes consacrées à Dieu lesquelles par leurs infidélités et leur mauvaise vie crucifient de nouveau mon Fils !

    Où avez-vous vu que nous prétendrions détenir la Vérité ?, nous ne la détenons point !, nous voulons de toute notre Âme et Charité y adhérer, nous voulons témoigner pour Elle, d’où toutes nos sources qui sont toutes des textes d’Église, de Saints, etc.

    Le plus grand exploit de Lucifer, c’est de faire croire que beaucoup se sauvent, et particulièrement les prêtres, d’où l’absence de ce sujet dans les sermons de ces cloaques d’impureté ! (Veuillez noter que ce n’est pas nous qui ‛méprisons’ les prêtres, mais la Très Sainte Vierge Marie, reine des Anges, Reine du Sacerdoce !)

    Nous n’aurions point répondu à vos attentes, dites-vous, ne trouvez-vous pas que vous ne voulez tout simplement ne pas voir, pourquoi devrions-nous réécrire ici ce qui est développé en les liens que nous avons donné.

    Vous ne voulez pas lire, ce qui vous fit du reste que vous dûtes dire dans un précédent commentaire : « J’ai lu ce à quoi vous renvoyiez dans l’un de vos commentaires précédents. Effectivement je n’ai pas lu l’ensemble de vos écrits sur le sujet, qui sont nombreux, sur ce fameux site. »

    Oui, sauf que vous insisteriez, non allons mettre un terme à ce dialogue stérile !, en effet vous avez peur de voir !
    Marc, 8, 18. Ayant des yeux, ne voyez-vous pas ? et ayant des oreilles, n’entendez-vous pas ? et n’avez-vous pas de mémoire ?

    Nous reviendrons sur cette page que si nous en sommes expressément sollicité par le biais de notre adresse précitée !, par vous ou un autre commentateur.

    Pour la Vérité,
    QJSIOJC

  64. Je ne sais pas, mais je pense qu’il faut faire attention à ne pas déformer les messages.
    La Sainte Vierge n’a jamais dit « vu le nombre très considérable d’ecclésiastiques en enfer, l’on peut dire que le meilleur moyen d’y aller est de les suivre ! »
    ça, c’est de interprétation et une déduction purement humaine.

    Désolée d’avoir fait dévier le sujet.

  65. QJSIOJC
    pouvez vous me dire (en peu de lignes) pour qui ou pour quelle église vous roulez, je vais vous lire attentivement mais reconnaissez qu’il faut un certain temps… je vous vois haïssant le concile, idem la tradition, vous citez dans vos ennemis le père Barbara qui finit sédévac… alors où vous situez-vous?

  66. Je réalise seulement que je n’ai pas répondu à votre question:

    « 4- Mais le mariage n’a pas valeur sacramentelle hors de l’Église.
    Chez les infidèles selon vous il y aurait donc, maintenant, bien Sacrement, mais ce Sacrement n’aurait pas valeur de Sacrement !?
    Allons, allons !, il y a Sacrement et même très exactement même Sacrement, fidèle ou infidèle ! »

    —–> Non, il n’y aurait pas sacrement du tout. Il y aurait mariage, au sens naturel du terme (union indissoluble d’un homme et d’une femme), mais pas sacrement, qui confèrerait les grâces du mariage.

    Ainsi : les mariages civils, les mariages célébrés hors de l’Eglise catholique (autres religions, etc. ) ….

  67. En lisant votre blog

    QJSIOJC
    En parcourant votre blog je me suis aperçue à quel point vous pouvez être taré, cette violence qui vous sert de religion est trés proche de celle des musulmans et votre considération sur les femmes de même, pour vous une femme est égale au bourricot que l’on bat s’il n’avance pas, ni plus ni moins, vous pouvez même battre votre femme sur la place publique ! vous êtes fou à lier!!!L’époux est naturellement le chef de la famille, l’épouse n’est ni son égale, ni son inférieure, elle est complémentaire, chacun a des droits et des devoirs, il en va d’une harmonie au sein du couple, d’une bonne entente pour l’éducation des enfants. Vous mettez l’épouse au niveau de l’animal, je n’ai jamais battu mon chien! A vous lire nous préférons le célibat ou le couvent si nous avons une vocation, au mariage avec un personnage dans votre genre- Vous avez donné, par vos divagations, des armes à la franc-maçonnerie pour manipuler les masses et fonder le féminisme, je ne serais pas FSSPX que je tomberais dans le panneau! grâce à Dieu j’ai des prêtres qui ont du bon sens et qui ont reçu une solide instruction afin de pouvoir servir Notre Seigneur et amener les âmes dans la voie droite.

  68. Le Sexe et la violence

    La Religion du 3ème millénaire et de la déchéance
    de la race blanche !

    L’humanité durant son parcours sur terre, Malkouth des Elohim nos Créateurs, s’est curieusement toujours caractérisée par la violence, une violence aveugle orientée toujours vers et contre elle-même. En effet, c’est cette violence, cette haine, cette méchanceté de l’homme terrien vis à vis de lui même qui avais même occasionné la venue du Christ sur la terre des Hommes. De même, dans les temps anciens les plus mémoriaux, c’est cette même violence humaine qui avais causé la fin du monde, Genèse 6 verset 5-8. « Le Seigneur vit que les hommes étaient de plus en plus malfaisant dans le monde, et que les penchants de leur cœur les portaient de façon constante et radicale vers le mal. Il en fût attristé et regretta d’avoir fait des hommes sur la terre ». Il se dit : « Il faut que je balaie de la terre les Hommes que j’ai créé, et même les animaux, grands et petits, les oiseaux du ciel, car je me repens de les avoir fais ». Ainsi durant toute son histoire terrestre, l’Homme ne s’est toujours caractérisé que par la méchanceté, cette violence que le Créateur l’a souvent reproché depuis ses ancêtres. Tellement attristé qu’un jour qu’il décida d’en finir avec la création, son œuvre très noble : c’était le déluge à l’époque de Noé. Genèse 6, V.13 : « Dieu dit à Noé : Pour moi la fin de toute chair est arrivée ! Car à cause des hommes la terre est remplie de violence, et je vais les détruire avec la terre ».
    Mais malgré cette épreuve que connue l’humanité, cette barbarie qui a été toujours la caractéristique de l’homme terrien, de l’espèce humanoïde terrestre, est restée sa seule logique de violence aveugle. La violence a toujours été la seule façon d’expression de l‘Homme terrien, une mentalité qui s’est transmise d’âge en âges et cela jusqu’à nos jours. Les préceptes divins ou moraux ont toujours été une contrainte pour l’Homme terrien et qu’il a toujours cherché à s’en débarrasser.
    En effet la religion, la morale religieuse et autres préceptes divins, ont été toujours pour l’Homme terrien un fardeau qu’il faudra à tout prix s’en débarrasser. L’Homme s’est toujours senti embrigader par la morale religieuse, il a toujours cherché à être libre et à ne dépendre d’aucune présence, d’aucune force, d’aucun Dieu et surtout d’aucune loi en dehors de celles qu’il invente lui-même. A chaque fois où, l’Homme terrien pouvait démontrer ses capacités de créer, d’innover, de développer des théories philosophiques, scientifiques et technologiques, l’occasion était donc venue pour lui de démontrer sa liberté, son orgueil, son arrogance et surtout son auto-suffisance, malheureusement cela toujours vis-à-vis de son Créateur, comme par défi. C’est pourquoi la première réaction de l’homme est toujours de démontrer l’inexistence d’un Dieu qui aurait créé notre monde, un manque de reconnaissance caractéristique de l’être humain.
    Ainsi, l’Homme injectait dans la mémoire collective humaine, l’athéisme, une simple façon de démontrer son inappartenance à un quelconque Dieu, à une quelconque race d’humanoïdes de qu’il dépendrait, une malhonnêteté sans précédent pour la race humaine devant son Dieu. Alors il se forge une façon nouvelle de la conception du monde sur la base de sa science, qui a produit sa technologie. Il se crée une nouvelle croyance, une nouvelle vision qu’il se nomme : évolution de mentalité. C’est sous ce labelle d’évolution de mentalité, que l’Homme terrien, par l’Homme blanc justifie sa dépravation.
    En effet pour avoir méconnu l’action d’une force créatrice, d’une science d’un Dieu, qu’une race d’espèce humanoïde a été à l’origine de notre monde, l’Esprit directeur qui guide en réalité les Hommes terriens, a quitté la planète Malkouth et notamment la race blanche, la laissant sans guide. Alors se sont installées dans la pensée humaine collective : la dépravation et la perversion humaines, bien-sûr par l’homme blanc. L’Homme blanc qui pourtant, était l’étalon de la race humaine et de son l’évolution, au bon vouloir des Créateurs les Elohim, est devenu la cause de la dépravation des mœurs humains, dictés depuis la création par les Créateurs : l’opprobre de l’humanité devant les Créateurs.
    En effet, sous ce prétexte d’évolution de mentalité, l’Homme terrien par l’Homme blanc, a démontré qu’il n’a jamais supporté la tutelle d’une certaine force extérieure à lui, d’une certaine volonté non propre à lui et qui lui dicterait sa conduite sur terre, car il s’est toujours considéré comme créature d’une nature qui n’aurait aucun lien avec un quelconque Dieu : d’où la théorie du big-bang et celle de Darwin qui expliquent la vie, comme étant une simple évolution des espèces. Mais à la question de savoir, d’où et de qui sont partis les premiers singes qui ont fait l’Homme, l’Homo-sapiens par exemple ?, la réponse est plus qu’évasive. Une attitude qui démontre la mauvaise foi dont fait montre toujours l’Homme au lendemain de sa création, et cela par la femme sa compagne : la pierre d’achoppement de l’Homme. Certes qu’il existe le libre arbitre, mais un libre arbitre conditionné, ce que l’Homme terrien n’a jamais voulu apprendre pour le comprendre.
    En effet, à la seconde tentative de destruction de la création, après l’époque précisément de Noé, il fût interdit aux Elohim de détruire ce qu’ils avaient déjà créé, car la création qui est une œuvre scientifique, n’est autre que le seul moyen de pérenniser l’existence de l’espèce humanoïde à travers les âges dans l’Univers. Ainsi Dieu-Iyahvé se résigna à ne plus détruire le monde tant qu’il y existera : Bible, Genèse 8 aux versets 21-22, « Le Seigneur respira l’odeur apaisante de ce sacrifice et il se dit : Désormais je renonce à maudire le sol à cause de l’homme. C’est vrai, dès sa jeunesse l’homme n’a au cœur que de mauvais penchants. Mais je renonce désormais à détruire tout ce qui vit comme je viens de le faire. Tant que la terre durera, semailles et moissons, chaleur et froidure, été et hiver, jour et nuit ne cesseront jamais ». Alors Dieu-Iyahvé décida, le libre arbitre sur terre après ce reproche à eux les Elohim par leurs Créateurs. Ainsi naissait la notion du libre arbitre sur terre, notion qui malheureusement fût très mal comprise par l’Homme terrien.
    En effet, la notion du libre arbitre sur terre, signifiait tout simplement que l’Homme terrien devrait décider désormais de son avenir, mais tout en respectant la ligne droitière ou le plan directeur de la création c’est-à-dire celle qui consiste à pérenniser l’espèce humanoïde d’âges en âges à travers l’Univers. Mais cette loi du libre arbitre sous-entend aussi, que les Créateurs doivent soutenir leurs créatures jusqu’à la perfection, comme but ultime du dessein de Dieu le Père sur la terre des hommes. Ainsi, malgré le libre arbitre dénommé sur Malkouth, le grand destin de l’humanité était donc scellé par les Elohim, par Dieu le Créateur d’où cette allégation biblique : « le but ultime de Dieu est de créer le paradis céleste sur terre », ce que l’Homme terrien, aveuglé par son orgueil primitif, sauvage et rétrograde n’a jamais compris ou plutôt n’a pas voulu comprendre. L’athéisme ainsi, n’est donc qu’une forme plus que malhonnête du manque de reconnaissance de l’Homme terrien devant son Créateur, afin d’éviter qu’il soit sous sa tutelle ou sous la dépendance d’une quelconque force supérieure à lui et surtout d’éviter sa reconnaissance, car il est dans son fond intérieur bien conscient, qu’il n’est point un hasard de la nature, mais plutôt le résultat d’une action scientifique d’un peuple venu d’ailleurs, puisqu’il reconnaît les limites de la science qui explique ses origines : c’est le témoignage de la mauvaise foi de l’Homme terrien. L’Homme terrien dans son orgueil est arrivé à un point de non retour devant son Créateur : La reconnaissance du nom de Dieu Créateur. Seul se dit-il, qu’il a été à l’origine de tout ce qui existe au monde et son origine est le résultat d’un big-bang, donc pas d’un quelconque Dieu. Voilà comment l’Homme du 3è millénaire raisonne et sans réfléchir, car parler d’un Dieu Créateur signifie l’obliger d’appartenir ou de dépendre de quelqu’un qui le guette toujours et donc peut le juger un jour de ses actes ignobles toujours. C’est cette soif d’être libre et de ne dépendre de personne et surtout de ne répondre un jour devant quelqu’un de sa vie, qui pousse l’homme de nos jours, par l’Homme blanc à ne plus croire en un Dieu-Créateur. Et c’est cette soif malhonnête de ne dépendre de personne, surtout pas d’un quelconque Dieu-Créateur, qui a fait partir l’Esprit Directeur qui a toujours assisté et dirigé l’Homme terrien de la race blanche.
    En effet, chaque peuple, chaque race élue en un moment donné de l’évolution de son histoire est obligatoirement assisté et dirigé par l’Esprit Directeur, bien-sûr sous la mouvance des Cieux (Elohim). C’est cette présence, cette aide permanente qui occasionne et justifie l’évolution scientifique, technologique, culturelle, politique etc.de ce peuple, de cette race. Par cet Esprit Directeur, les grands esprits de l’Univers viennent à l’évolution de la race humaine en s’incarnant dans le peuple ou la race choisie, donnant ainsi naissance à des doués, des savants, des philosophes, des religieux etc. dans la dite race. Alors, ce peuple, cette race devient la locomotive pour l’avancement scientifique, technologique, culturelle, politique etc., de la race humaine : c’est le cas de la race blanche de nos jours, depuis l’arrivée du Christ il y a deux milles de cela, lui le code 18 jamais révélé aux humains c’est-à-dire la 18è personne mandatée sur terre par les Cieux, pour rectifier le comportement de l’homme dans ses dérives.
    Lorsque, le peuple, la race choisie perd la confiance des Créateurs par son comportement immoral, par sa perversion qui en fin de comptes les décourage, automatiquement ceux-ci retirent le grand Esprit Directeur et conseiller du peuple ou de la race et celui-ci ou celle-ci tombe dans la débauche, l’immoralité, la perversion, la violence aveugle bref dans la déchéance totale : le cas de la race blanche en ce millénaire spécifique de l’histoire de l’humanité et du monde arabo-musulman qui sombre déjà dans une violence plus qu’aveugle à cause de son intégrisme religieux plus que grandissant. En effet, comment comprendre que cette violence aveugle qui est due à cet intégrisme religieux, soit le quotidien de certains musulmans ? Comment peut-on trouver son plaisir en détruisant de centaines de vies humaines de ces semblables pour mériter un prétendu ciel d’un Dieu invisible ?, n’est ce pas une forme de perversion de la pensée arabo-musulmane ?. Dans une telle proportion de dépravation totale de la mentalité humaine, que deviendra alors notre monde dans 50 ans au plus ? Comme à l’époque des gladiateurs où le peuple romain trouvait tout son plaisir devant la mort de multiples gladiateurs. La folie meurtrière humaine a en effet atteint son paroxysme et l’Homme devient loup de son prochain. Les attaques suicides des intégristes arabo-musulmans de nos jours démontrent, que l’Homme du 3è millénaire constitue un danger pour lui-même et pour les autres, donc un danger pour la survie et l’avenir de l’Humanité.
    Alors, le vide n’existant pas chez Dieu-Iyahvé, automatiquement une autre race terrestre est mise sous la sellette, pour prendre le relais, car n’oublions jamais que le but de Dieu le Père et en bon Père, est d’amener la créature créée à la perfection, ce qui n’est point un simple mythe, mais une réalité inéluctable et inévitable en ce millénaire, d’où celui-ci est appelé : « millénaire spécifique de l’histoire de l’humanité, caractérisé par la Renaissance de la Race Noire ».
    Ainsi, la race blanche qui depuis deux mille ans, avait les destinées de l’avenir de l’humanité dans ses mains, depuis l’arrivée de cet Avatar, de cet homme appelé : Jésus-Christ de Nazareth, comme la clé de la renaissance de la race blanche. Alors, la race blanche reçue l’ordre des Cieux, des Elohim de recevoir le grand Conseiller de la race humaine. C’est, cet Esprit Directeur qui amena inévitablement la réincarnation de nombreux esprits savants et doués dans la race blanche : d’où l’hégémonie de cette race sur le reste du monde. Le départ de l’Esprit Directeur d’un peuple ou d’une race, se manifeste par la désorientation ou la dépravation totale de la pensée collective et la perversion des mœurs du dit peuple ou de la dite race ; ce que vit actuellement la race blanche. En effet, les signes principaux de ce cataclysme mental, sont la perversion totale de la pensée collective du dit peuple, l’athéisme grandissant en elle et surtout l’idée de l’inexistence d’un quelconque Dieu, alors pourvoyeur de la vie humaine. Ceci se caractérise par un négationnisme sans précédent dans une allergie épidermique à toute croyance de divinité créatrice : seul l’Homme est maître de tout. Sans l’Esprit Directeur, la race ou le peuple choisi perd le discernement et plonge dans un orgueil aveugle exacerbé et dans une totale confusion de la réalité « réelle » du monde, ce qui exactement caractérise de nos jours, la race blanche.
    Ce jour en effet, la race blanche est belle et bien encrée dans cette logique aveugle et qui fait d’elle une race en pleine déchéance totale, car sans son Esprit Directeur, l’Homme blanc trouve son grand plaisir dans la violence et le sexe, une expression de sa pensée actuelle. En dépit de la violence qui devient le quotidien de la vie de l’Homme blanc, surtout dans les films, le sexe devient également son quotidien et celui-ci est toujours au centre de sa pensée. Pendant que l’Homme noir trouve le sexe encore tabou et se fait traité de primitif et de sauvage par l’Homme blanc qui, de nos jours vulgarise de plus en plus le sexe dans tous ses détails, jusqu’à le rendre comme l’élément primordial ou fondamental de la vie, bien au mépris de l’éducation de sa progéniture, donc de son avenir. Ainsi, dépourvu de son Esprit Directeur, l’Homme blanc trouve que l’homo-sexualité, le mariage homo-sexuel ou se trimbaler nu devant ses enfants ou ses proches parents dans les plages nudistes, sont donc une évolution de mentalité, textuellement le contraire de ce qu’il pensait exactement il y a une trentaine d’années. L’homme blanc devant l’homme noir, s’est toujours pris pour un être humain civilisé et que l’autre à ses yeux, un sauvage ou un animal évolué. Alors on se poserait la question de savoir ce jour: Entre l’homme blanc qui trouve une évolution de mentalité en se trimbalant sans honte nu dans la société devant sa propre famille, comme le chien du quartier qui n’a point honte de sa nudité, et oubliant que la nudité du corps constitue l’intérieur du corps physique et l’intérieur de l’être profond du corps en est une autre chose. Cet homme blanc qui s’accouple avec son semblable et même avec ses propres enfants, dans une pédophile satanique même chez des prétendus hommes de Dieu-Iyahvé, mettant ainsi en péril la survie de l’espèce humanoïde de notre planète et bien d’autres maux, peut-il se prétendre encore civilisé ?. Et l’homme noir qui fait de l’homo-sexualité, la sodomie un sacrilège, de l’inceste une abomination, de l’exhibition de sa nudité un tabou, alors qui des deux hommes est civilisé en réalité ?, ou encore qu’appelleront-on donc être civilisé ?. De nos jours au Congo Brazzaville par exemple, les chiens du quartier ne s’accouplent plus la journée comme hier quand ils étaient victimes de jets de pierres des badeaux du coin, eux au moins ils l’ont bien compris et le font maintenant la nuit. Pour ces animaux domestiques, on pourrait donc parler au moins d’élévation de mentalité par rapport à celle de l’homme blanc en pleine déchéance.
    En effet, il y a quelques années de cela, dans les facultés de médecine de l’Homme blanc, était enseigné que l’homo-sexualité, la pédophilie, l’inceste, la zoophilie, constituaient une défaillance mentale, une pathologie sexuelle et surtout l’homo-sexualité, une aberration, une dépravation totale de la mentalité humaine non envisageable. Alors comment expliquer de nos jours, que cette logique machiavélique d’hier, soit justement devenue de nos jours la caractéristique plus que totale de la pensée collective de la race blanche ?, un fait qui en réalité, ne peut s’expliquer que par la déchéance de cette race, sinon autre que par la perte de la notion de discernement dans la pensée collective de celle-ci, suite au départ de l’Esprit Directeur de cette race. Ce comportement collectif de tout un peuple, devient une sorte de religion pour celui-ci, donc pour la race blanche qui mordicus, défend bec et ongles la doctrine, d’où il a été énoncé ci-dessus : Le sexe et la violence constituent, la religion du 3è millénaire et de la déchéance de la race blanche, en ce millénaire spécifique de l’histoire de l’Humanité et caractérisé par la Renaissance de la Race Noire.
    En conclusion, nous pouvons donc dire : ce que l’Homme blanc appelle évolution de mentalité, n’est autre en réalité, qu’une forme de déchéance totale de sa pensée et cela parce que l’Esprit Directeur a quitté sa race et ce manque d’assistance se traduit par la dépravation, la perversion et la déchéance totales de la pensée collective de la race blanche. En effet, ce que hier qu’elle considérait comme tabou, devient simplement normal à ses yeux, ce qu’elle vénérait comme sacré devient plus que vulgaire, ce qu’elle trouvait hier comme abomination, devient évolution de mentalité, ce qui était mauvais devient bon, donc une confusion totale dans la pensée humaine et notamment dans celle et par l’Homme blanc. Et la conséquence immédiate en est, les dérives totales de la société de l’Homme blanc, parce que le discernement n’y est plus.
    Un tel homme, devient comparable à un animal dépourvu de toute forme de conscience, ce qui arrive donc à l’Homme blanc en ce millénaire nouveau. Il sied de noter que, dans ce comportement plus qu’immoral dont fait preuve l’homme blanc, l’instinct scientifique et technologique y sont et y resteront toujours, mais c’est plutôt l’instinct philosophique qui n’y est plus.
    A titre d’exemple, aujourd’hui le grand nombre de films joués par l’Homme blanc ne reflète que la violence aveugle chronique avec une sexualité à découvert et ce jour il est presque impossible de suivre un film avec les enfants à la télé, de peur d’être surpris par des séquences pornographiques. La pornographie est donc dévoilée aux petits enfants qui la découvrent à très bàs-âge, ce qui perturbe d’office leur petite mentalité, par conséquent leur scolarité. Cela est que dangereux surtout dans notre continent où la mentalité collective est encore complètement aliénée. Les meilleures émissions radio-télévisées, les meilleurs films et les plus aimés de tous en Afrique maintenant, sont ceux qui ne parlent que du sexe, de la violence, surtout de la danse où le sexe est bien mis en exergue et en exhibition. Le sexe est alors devenu tellement vulgaire que même les petits enfants en parlent facilement à quatre ans et jusqu’à en faire usage à leur manière de petits bricoleurs. Et ce jour la conséquence immédiate, en est le nombre plus que croissant de grossesses dans nos collèges et lycées à des petites filles parfois de moins de 15 ans. Et c’est çà que l’homme blanc appelle actuellement : évolution de mentalité, quelle déchéance.
    Dans sa dépravation de mentalité, l’Homme blanc dans une volonté plus que manifeste, entraîne l’humanité entière avec elle en contaminant d’autres continents, d’autres peuples de sa culture incivique et diabolique de déchéance de la pensée humaine. Voilà la mentalité de l’Homme blanc en ce millénaire où la morale et la spiritualité l’ont quitté. Dieu-Iyahvé dans son amour ineffable, ne peut donc abandonner son peuple terrien et devant cette déchéance humaine, il a choisi un autre peuple, une autre race d’où, la parole du Christ à cette race blanche devenue la honte de l’humanité sur terre et représentée par le peuple juif quand il disait : Bible : Mathieu 21, V.43 : « Le Royaume des Cieux vous sera ôté et sera remis à un autre peuple, qui lui en rendra les fruits », cela dans le seul but d’amener l’Homme terrien vers la perfection, qui est d’ailleurs de ce monde et comme seul ultime but de Dieu-Iyahvé sur la terre des Hommes : Malkouth.
    Ce peuple choisit, cette race élue en ce millénaire est la Race Noire, la Race la plus ignorante encore et la plus délaissée du globe terrestre. Or pour qu’une race élue advienne à être la locomotive du destin de la Race humaine, il faut à tout prix qu’elle passe par une Renaissance, comme le fût la race blanche à son époque, contrairement à ce qu’annonce le Président Sénégalais Maître WADE, quand il parle de la Renaissance africaine. En effet, on ne peut donc point parler de renaissance africaine en ces temps précis et spécifiques de l’histoire de l’humanité, mais plutôt de Renaissance de la Race Noire, car l’Afrique est composée des noirs et des blancs et aujourd’hui le problème repose sur l’homme noir, qui est encore en plein 3è millénaire, incapable d’entrer dans l’histoire, comme le martelait dans son discours au Sénégal, le dribbleur politique du vieux DSK : ce vieux loup de Sarkozy. Or toute renaissance, est fonction d’une élévation spirituelle par un envoyé spécial des Elohim, donc des Cieux dans la dite race, comme ce fût le cas pour la race blanche qui connue sa renaissance par et au nom du Christ : Jésus de Nazareth le code 18 non révélé aux terriens.
    En effet, c’est au Nom puissant de Jésus-Christ que la race blanche doit son hégémonie sur la planète terre. N’oublions pas que c’est l’Eglise qui a été le moteur de l’éclosion de la mentalité, donc de la pensée collective de l’Homme blanc, par la destruction des pesanteurs sociales de l’époque de la société de l’Homme blanc : la sorcellerie. L’Eglise ayant constaté que la sorcellerie était une chape de plomb, un obstacle quant à l’éclosion de la mentalité de la société de l’Homme blanc de l’époque, instaura ce qu’on appela à cette période, l’Inquisition. Et quand le pouvoir politique passa aux mains des laïcs bourgeois, donc à l’Etat proprement dit, le phénomène continua sous le nom de « chasse aux sorcières » et ce n’est qu’après la destruction par l’Eglise qui avait commencé le processus, donc de la sorcellerie qui constituait les grandes pesanteurs sociales et qui détruisait toutes formes d’évolution de mentalité, que la société de l’Homme blanc connue en réalité son siècle de lumière au 18è siècle et bien-sûr sa renaissance.
    En résumé nous pouvons dire que, la race blanche a connu son essor sur tous les domaines à cause d’un homme : Jésus-Christ, dont l’arrivée sur terre était le point de départ d’une nouvelle vie terrienne par une race choisie à l’époque : la race blanche, il y a deux mille ans de cela. En effet, le Seigneur Jésus-Christ en créant sa secte de douze apôtres, devenait la tête de file d’une longue histoire religieuse qui naîtra après lui : le Christianisme. Contrairement à ce que pensent et disent les hommes, par méconnaissance sûrement, la race blanche doit ce qu’elle est à ce jour, seulement et seulement au christianisme. En réalité le christianisme a été la Religion du 2è millénaire et de la Renaissance de la race blanche. En effet, par Jésus-Christ le nazaréen, le Christianisme a été la religion qui a forgé l’homme blanc et jusqu’à ce jour quoique l’on dise, et c’est par elle que la race blanche connue sa Renaissance après destruction des pesanteurs sociales et notamment de la sorcellerie et par la suite, l’éclosion de sa mentalité. D’où le siècle de lumière qui marqua l’hégémonie scientifique, technologique et autre de la race blanche sur les autres. Ceci pour dire que c’est la religion et la spiritualité qui font de l’Homme, l’homme-Homme.
    Voilà l’Homme terrien dans sa plénitude, il est plus que changeant à cause de sa pensée chroniquement instable. Aujourd’hui il est plus que facile de comprendre que, c’est cette déchéance de la pensée collective de la race blanche qui explique les multiples dérapages de sa société où on trouve des enfants qui se réveillent un bon matin pour massacrer les amis de classe, des adultes qui trouvent leurs plaisirs en violant et tuant des adolescents, des jeunes qui se mettent à brûler leur propre ville, etc. bref des comportements qui expliquent exactement le déclin de la race blanche. Pauvre société trop bien bâtie, pour être détruite dans les années avenirs et malheureusement déjà en début de péril, une œuvre de tant de jours qui s’effrite chaque jour.
    En guise de jugement dernier par les Cieux, en ce millénaire spécifique de l’histoire de l’humanité et caractérisé par l’Ere du Verseau ; la société de l’Homme blanc, d’ailleurs comme toutes les autres mais surtout elle, à cause de son orgueil scientifique et technologique, surtout vis-à-vis de son Créateur, connaîtra chroniquement des crises sociales, politiques, financières, économiques, culturelles et autres pendant longtemps, jusqu’à ce qu’elle renonce à ses vices qu’elle a plutôt transformé en moral social sous forme d’évolution de mentalité : quelle absurdité. La nature désormais, ne sera plus jamais généreuse avec elle, et cette société sera à jamais le théâtre de multiples catastrophes naturelles et surnaturelles. Ces événements connaîtront leur point maximal à partir de l’année 2012.
    Foi de Dieu-Iyahvé Le Père !
    Le Guide du GISE
    Le G.M.S, l’Ex-S
    Depuis la Nouvelle Ville Sainte
    Pointe-Noire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.