Belfast renoue avec la violence

Belfast a été secouée par trois nuits de violence consécutives qui ont fait plus de 80 blessés, rappelant les pires heures du conflit entre indépendantistes et unionistes en Irlande du Nord. Dans la ­soirée de mardi, de jeunes manifestants catholiques ont lancé des briques et des cocktails Molotov sur les policiers, et plusieurs coups de feu ont été entendus à Belfast.

Une fois de plus, les affrontements ont été provoqués par les marches maçonniques orangistes. Chaque année, le 12 juillet, lors de l’anniversaire de la bataille de Boyne en 1690, pendant laquelle le roi protestant Guillaume d’Orange avait vaincu le roi catholique Jacques II, des manifestants protestants viennent défiler et provoquer les catholiques dans leurs quartiers.

Mais cette semaine, l’intensité et la violence des émeutes dans les rues de Belfast n’avaient rien à voir avec les quelques altercations occasionnelles recensées le 12 juillet depuis les accords de paix de 1998.

Source (merci à Sylvain)

1 commentaire concernant l'article “Belfast renoue avec la violence”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.