Le BNP victime d’une taupe

Un ancien militaire et candidat d’un comté du nord de l’Angleterre pour le BNP en 2008, où il avait obtenu 40,1% des voix, à 16 voix de devenir membre du parlement, Simon Nicholson (photo ci-contre), a claqué la porte du British National Party tout en révélant à la presse un carnet de bord qu’il avait pris soin de tenir pour collecter des remarques « racistes » au sein de son parti.

À quelques jours des élections générales au Royaume-Uni pour renouveler le parlement, c’est le journal Mirror qui a publié ces notes, ayant passé un marché avec Nicholson trois mois auparavant, en vue de révélations pour discréditer le BNP.

La méthode n’est pas sans rappeler en France celle du tout récent reportage des Infiltrés, où les journalistes de France 2 ont vraisemblablement retourné un ancien militant du Front National qui a pu ainsi enregistrer des conversations tenues en privé par des militants de Dies Irae.

Parmi les propos rapportés par Nicholson figurent ceux de Nick Griffin, leader du BNP, comparant les femmes en burka à de « gros corbeaux noirs », déclarant que « les musulmans feront flotter le drapeau noir de l’islam sur Downing Street », un cadre du BNP dénonçant lui « un programme d’élevage » en parlant d’une école coranique en projet.

Toujours selon le Mirror, Nicholson aurait filmé en caméra cachée des cadres du parti admettant que Griffin aurait lui aussi abusé de larges subventions indues en tant qu’euro-député, faisant écho au scandale de corruption qui éclabousse le parti travailliste depuis plusieurs mois.

Le renégat termine son carnet par un billet du mercredi 28 avril : « Je regrette de les avoir rejoints. Je veux être candidat contre eux l’année prochaine parce que maintenant je sais combien ils sont mauvais pour la classe populaire. »

Sa démarche laisse pourtant bien l’impression de défendre d’autres intérêts que ceux de la classe populaire britannique…

« Et si la crise papale relevait de la géopolitique ? »

Une analyse géopolitique remarquablement intelligente de Roland Hureaux, énarque, essayiste et chroniqueur pour Marianne 2.

Extraits :

Le bruit médiatique considérable qui a touché l’Eglise catholique au cours des mois passés, a été l’occasion d’un reclassement, passé relativement inaperçu, dont les conséquences géopolitiques pourraient être considérables.

On se souvient que dans La guerre des civilisations (1996), Samuel Huntington opposait la civilisation dite « occidentale », Amérique du Nord et Europe de l’Ouest, tant catholique que protestante, à la civilisation « orthodoxe », Russie, Grèce, Serbie, etc., alors même que les différences théologiques entre catholiques et orthodoxes sont infiniment plus ténues que celles qui séparent Rome des différentes « dénominations » protestantes.

C’est cette césure qui pourrait aujourd’hui être remise en cause.

Le soutien de la Russie à l’église catholique
Qui n’a remarqué en effet, dans les tourmentes successives qui ont secoué la papauté : discours de Ratisbonne, levée de l’excommunication des lefévristes, prévention du SIDA en Afrique, mémoire de Pie XII, et qui ont culminé, ces dernières semaines, avec la question des abus sexuels de mineurs ( une expression que nous préférons à celle de « pédophilie », ce dont il s’agit étant à l’évidence de l’ordre de l’eros et non de la philia) imputés au clergé, l’appui sans faille de la Russie à la papauté ? Tant celui du patriarcat de Moscou que du gouvernement russe. […]

Le monde anglo-saxon , épicentre des attaques contre le pape
A l’inverse, qui n’a aperçu que les attaques les plus virulentes contre le pape sont parties du monde anglo-saxon ? Le New York Times s’est trouvé à cet égard particulièrement en flèche? Des scientifiques anglais et américains voudraient même déférer Benoît XVI devant la Cour pénale internationale ! Au cœur de l’affaire Williamson on trouvait déjà le Spiegel, reflet d’une Allemagne protestante qui, quoique sécularisée, demeure anticatholique. […]

Source

Merci à notre lecteur Jules Guerrin.

Affaire des prostituées de footballeux : un business hallal après tout !

Grandes étaient les craintes de voir nos chères Chances Pour le Football s’être fourvoyées dans une sombre affaire de mœurs, bien éloignée des valeurs modèles d’un Franck Ribéry bien sous tout rapport islamiquement parlant.

Il faut se rendre à l’évidence, les mauvaises langues se trompaient et nous trompaient !

Les lieux de la rencontre tout d’abord : il s’agirait du Zaman Café, fermé depuis la semaine dernière au pretexte fallacieux qu’il favoriserait la prostitution. Bon certes, on y servait aussi de l’alcool et les relations d’amitiés coûtaient environ 2000 euros au footballeur en manque d’amies, mais qui sommes-nous pour juger.

Quant aux demoiselles elles-mêmes, vous en jugerez par la photo ci-contre, celle de Zahia Dehar, l’une des 18 filles arrêtées, franco-marocaine, tout juste 18 ans aujourd’hui, celle justement qui était mineure au moment des faits : on ne peut décidément rien trouver de choquant à ce qu’un homme marié, converti à l’islam et affichant très publiquement sa foi, fréquente ce genre de fille…

Sur le coran, j’li jure…

Crédit photos : Dailymail

Les satellites bientôt à l’affut des automobilistes

Un nouvel outil pourrait bientôt s’ajouter à l’appareil répressif de Big Brother contre les automobilistes, rentrant toujours plus dans les détails de leur vie privée : des satellites pourraient bientôt balayer en permanence les voies de circulation, principalement en agglomération, pour traquer le moindre dépassement de vitesse.

Ce système, déjà en cours de test à Londres, combine un système de lecture des plaques d’immatriculation et le système de positionnement GPS. Le concepteur, une entreprise américaine, affirme que ce système peut fonctionner 24 heures sur 24, par toute condition météorologique, permettrait de surveiller les écoles et de faire disparaître les dos d’âne.

Bientôt chez nous ?

Source

Desproges : 22 ans

Vingt-deux ans que l’humoriste irrévérencieux nous a quitté.

Les médias et les bien-pensants retiennent de lui que l’ « on peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui », citation passe-partout qu’un cerveau de démocrate peut facilement rapprocher d’ un sectaire et très républicain « pas de liberté pour les ennemis de la liberté », de Saint-Just, l’un des bourreaux de la Terreur de 1793-94.

Ont-ils jamais osé reprendre et faire leurs d’autres de ses sarcasmes ou prises de position, qui tranchent très nettement avec la pensée unique ?

Que les lecteurs de Contre-Info en jugent par eux-mêmes.

« On ne dit plus un avortement mais une interruption volontaire de grossesse, ceci afin de ménager l’amour-propre du fœtus. »

« J’adhérerai à SOS-racisme quand ils mettront un S à racisme. Il y a des racistes noirs, arabes, juifs, chinois et même des ocre-crème et des anthracite-argenté. Mais à SOS-Machin, ils ne fustigent que le Berrichon de base ou le Parisien-baguette. »

« Peut-on appeler « écrire » n’importe quelle tentative de représentation d’une ébauche de pensée par le biais de symboles graphiques incohérents couchés dans le désordre au mépris total de la grammaire, de la syntaxe, de l’orthographe et du souvenir de mon aïeule Germaine Philippin, institutrice de l’époque missionnaire, qu’une cédille oubliée décourageait aux larmes. »

« Août est vulgaire. Transparents et mous, les méduses et les banlieusards échoués s’y racornissent sur le sable dans un brouhaha glapissant de congés payés agglutinés. Août pue la frite et l’aisselle grasses. En août, le pauvre en caleçon laid, mains sur les hanches face à la mer, l’œil vide et désemparé, n’ose pas penser qu’il s’emmerde. De peur que l’omniprésence de sa femelle indélébile, de sa bouée canard grotesque et de son chien approximatif ne lui fasse douter de l’opportunité du front populaire. »

Paroxysme du politiquement correct

Un technicien médical s’est suicidé en Angleterre après avoir proféré une blague « raciste ».

Ayant conseillé sur un ton badin à  un collègue noir de se cacher après avoir aperçu la police anti-immigration depuis leur clinique, cet homme de 61 ans, Roy Amor, s’est vu menacé d’être licencié par son entreprise, après une dénonciation de la part d’un témoin de la scène.

Recevant, après 5 jours de suspension par mesure disciplinaire, un email de sa hiérarchie lui demandant des explications, le sexagénaire, craignant pour son emploi, s’est donné la mort près de son domicile, à Bolton.

Source

Un sarközyste du CRIF pris au piège par Les Infiltrés

Parmi les 22 individus arrêtés suite à l’investigation menée par les journalistes de l’émission Les Infiltrés sur les réseaux pédophiles, figure un gros poisson.

L’une des « victimes » de ces journalistes, dont l’émission est présentée par David Pujadas sur France 2, est en effet un fer de lance du sionisme et du sarközysme.
Il s’appelle Maurice Gutman, est conseiller municipal UMP du Mesnil-Saint-Denis, chargé d’Internet, président du comité local de la Croix Rouge, membre éminent du consistoire (institution hébraïque) (source : Le Parisien), et en outre membre à part entière du CRIF (source : CRIF) et webmestre du « Comité Français pour Yad Vashem » (source)

Rappelons aussi au passage que le journaliste responsable de cette enquête de longue haleine, Laurent Richard, également rédacteur en chef de l’agence Capa, a éprouvé le besoin moral de dénoncer les actes de pédophilie dont il a été témoin – chose que l’on peut évidemment saluer – face à la décadence et au désordre moral que représente de plus en plus visiblement le sarközysme.