Johnny Hallyday a-t-il fait un « pacte avec le Diable »? Son nouvel album relance les soupçons

L’album posthume du célèbre crooner, mort en décembre 2017 à 74 ans, est sorti ce vendredi et connait déjà un succès exceptionnel. Certaines de ses chansons ont été mises sur internet par les producteurs.
L’une s’intitule « J’en parlerai au diable »…

L’artiste trouve malin d’y prononcer ces paroles – qui prennent un sens plus tragique encore maintenant qu’il est mort :

« Car le jour viendra de répondre de mes actes
Et je ne me cacherai pas
Oui le jour viendra de respecter le pacte
Et lui seul m’entendra

J’en parlerai au diable
Si l’heure vient à sonner
De m’asseoir à sa table
Et dire ma vérité
J’en parlerai au diable
Il saura m’écouter
L’innocent, le coupable
L’homme que j’ai été »

Il n’a pas dû bien écouter ses cours de catéchisme…
Le Diable n’est pas là pour nous « écouter » à notre mort, mais nous attend en enfer, si Dieu a jugé que notre comportement méritait ce terrible châtiment.

Ce n’est pas la première fois que Johnny Hallyday fait référence de façon très claire à Satan (mais il n’avait à notre connaissance pas évoqué de « pacte » jusque là).

Continuer la lecture de « Johnny Hallyday a-t-il fait un « pacte avec le Diable »? Son nouvel album relance les soupçons »

Manuel Valls d’un pays à l’autre

Il est très grave que quelqu’un qui a été il y a peu Ministre de l’Intérieur puis longtemps Premier ministre de la France – se permettant une attitude autoritaire et arbitraire (dissolution infondée de mouvements patriotes) – change si vite et si facilement de pays d’élection.
Le personnel politique et médiatique ne s’en offusque guère, se contentant de railler parfois les ambitions un peu irréalistes de Valls.
Pourtant, qu’un homme ayant occupé de si hautes fonctions, possédant des informations sensibles sur l’état et l’organisation de la nation, essaye de passer à une puissance étrangère est choquant et montre quel genre de citoyen français il était réellement.
Quand nous qualifiions Valls de « roquet catalan », le ramenant à son caractère étranger et lui refusant une réelle francité, ce n’était pas un excès rhétorique et xénophobe, c’était la réalité.
Comme le notait Maurras, La République en France est le règne de l’étranger.

Et une tribune de Caroline Artus :

« J’aime bien lire Paris Match. On y apprend, par exemple, que ça chauffe grave pour le binational Manuel Valls ! Entre son désir brûlant de se porter candidat à la mairie de Barcelone et sa rencontre amoureuse avec « une riche héritière » espagnole, le député apparenté LREM de la 6e circonscription de l’Essonne ne sait plus où donner de la tête.

Continuer la lecture de « Manuel Valls d’un pays à l’autre »

«Puy-de-Dôme : quand les nuages dessinent le visage d’un bébé »

France3 Régions rapporte qu’hier, « dans le ciel auvergnat, les nuages nous ont offert un spectacle extraordinaire : un bébé au-dessus de nos tête. La ressemblance est impressionnante. Flottant dans le ciel avec la même légèreté qu’un fœtus dans son liquide amniotique, ce nourrisson, la main sur son menton, semble nous observer avec curiosité. »

Il semble aussi attirer notre attention sur le sort tragique que connaissent de nombreux enfants dans le ventre de leur maman. Emouvant, non?

Cliché non retouché réalisé par Laury Moussière, photographe amateur

Massacre de Palestiniens : les réactions de Marine Le Pen, Louis Aliot, Jean-Marie Le Pen, Gilbert Collard

Marine Le Pen semble se réjouir que l’Etat israélien défende « sa » « frontière ».
Pourtant, la plupart des pays (et l’ONU), considèrent qu’il s’agit d’une « ligne de démarcation ».

« Le Hamas a poussé les masses palestiniennes à franchir la frontière et les Israéliens ont défendu la frontière », a affirmé pour sa part sur Sud Radio le député FN des Pyrénées-Orientales Louis Aliot.

Pour Gilbert Collard, député :

On mesure, à la réaction de Jean-Marie Le Pen sur ce même sujet, le virage qu’a pris le FN aussi sur les questions de politique internationale :

PS (vu sur twitter) :

Les Enfoirés « gardent l’argent non utilisé », selon Jean-Marie Bigard

Invité ce week-end de l’émis­sion « On refait la télé », sur RTL,Jean-Marie Bigard a accusé la troupe des Enfoirés de garder une partie de l’argent collecté. Alors que Coluche avait dit, selon lui, qu’il ne devait
rien rester et que tout l’argent ramassé devait être redistribué, Mimie Mathy et sa bande garderaient « une caisse de ravitaillement de secours » qui ne plaît guère à l’humoriste.

Continuer la lecture de « Les Enfoirés « gardent l’argent non utilisé », selon Jean-Marie Bigard »

Israël : la police recommande l’inculpation de Benjamin Netanyahou pour corruption

Dans le viseur de la justice, notamment pour des cadeaux de plusieurs
dizaines de milliers de dollars, le Premier ministre Benjamin Netanyahou
sera-t-il mis en examen pour corruption ? C’est en tout cas ce qu’a
recommandé la police.

Le 13 février, la police israélienne a recommandé l’inculpation du Premier
ministre Benjamin Netanyahou pour corruption dans deux affaires. Dans un
communiqué, elle a écrit qu’il existait «suffisamment de preuves contre le
Premier ministre pour l’inculper pour avoir accepté des pots-de-vin, pour
fraude et abus de confiance».

La décision de mettre officiellement en examen le Premier ministre dépend
désormais du procureur général. La ministre de la Justice Ayelet Shaked, a
affirmé qu’un Premier ministre inculpé officiellement n’était pas obligé de
démissionner.

Confirmant l’information dans une intervention à la télévision, le Premier
ministre israélien a affirmé ses intentions : «Je continuerai à diriger
Israël de manière responsable et fidèle.»

«Notre gouvernement terminera son mandat et je suis sûr qu’aux prochaines
élections [en novembre 2019] j’obtiendrai de nouveau votre confiance»,
a-t-il assuré, le visage tendu, avant d’affirmer : «Ces recommandations
n’ont aucune valeur juridique dans un pays démocratique.»

Nantes. Le tribunal administratif annule la subvention au centre LGBT

Une habitante de Nantes a déposé un recours contre une subvention de 22
000 € votée en 2016 par la ville de Nantes, qui fait appel de la décision.

Au conseil municipal de Nantes du 5 février 2016, le vote de la subvention
de 22 000 € au profit du centre lesbien, gay, bi et transidentitaire (LGBT)
avait déjà fait du bruit. À l’époque, les élus de droite avaient voté
contre ou s’étaient abstenus.

Par la suite, une habitante de Nantes a saisi le tribunal administratif aux
motifs, selon elle, que l’attribution de cette subvention* « ne répond pas
à un intérêt public local suffisant », *que *« l’attribution de cette
subvention à une association intervenant au profit d’une catégorie de
population seulement méconnaissait le principe d’égalité »* et que son
attribution n’est pas neutre car* « versée à une association menant des
actions à caractère politique et apportant son soutien à la gestation pour
autrui, pratique illicite pénalement sanctionnée ». *Ce dernier point
faisant référence à une réunion d’information, organisée en 2015, relative
à la GPA.
« Cette décision interroge les principes de liberté d’association »

Ce mercredi 7 février, le tribunal administratif de Nantes a donné raison à
cette plaignante et annulé la délibération du conseil municipal,
considérant notamment *« qu’eu égard à ces prises de position publiques
adoptées ou relayées par l’association centre LGBT de Nantes, notamment en
faveur de la GPA, contraire à l’ordre public français et pénalement
réprimée, l’attribution de la subvention litigieuse par la ville de Nantes
ne peut être regardée comme exempte de tout motif politique ».*

De son côté, la Ville a décidé ce jeudi 8 février de faire appel de cette
décision. *« La convention qui lie la Ville de Nantes et le centre LGBT a
pour vocation de soutenir l’ensemble des actions conduites par le centre en
faveur de la visibilité et de l’épanouissement des personnes homosexuelles,
bisexuelles et trans »,* réagit-elle. *« Au-delà du motif invoqué, c’est
l’ensemble des actions du centre qui se retrouvent mises en cause. Cette
décision interroge par ailleurs les principes de liberté d’association et
de liberté d’expression. »*

Hier, La Manif pour tous, collectif opposé au mariage homosexuel, a demandé
au tribunal administratif de Toulon d’annuler la subvention de 100 000 €
accordée par la ville de Marseille à l’association Lesbian and Gay Parade.

Aymeric Caron se lance en politique


Il a quitté les plateaux de télévision, mais Aymeric Caron ne veut pas disparaître du débat public. Si le chroniqueur de l’émission On n’est pas couché n’a jamais caché ses opinions politiques, il a maintenant décidé de les défendre. Dans une tribune au Monde jeudi 8 février, il annonce le lancement d’une nouvelle organisation politique, le Rassemblement des écologistes pour le vivant (REV), menée par un collectif.

Pour justifier ce nouveau parti, il estime une impasse autour de l’écologie. « Europe Écologie-Les Verts (EELV) a perdu aujourd’hui la crédibilité nécessaire pour porter le projet d’une société réinventée autour du respect de la planète et de tous ses habitants, humains comme non humains.

Continuer la lecture de « Aymeric Caron se lance en politique »

Israël menace le Liban d’une invasion terrestre avec sa «pleine puissance» en cas de conflit

Tel Aviv est prêt pour une invasion totale du Liban en cas de conflit militaire, a déclaré le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman.
Ses menaces sont proférées alors que les relations entre les deux pays voisins s’enveniment.

L’éventualité d’un conflit avec le Liban n’effraie pas Israël. Le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, se prépare même à une invasion totale.

«Nous devons nous préparer à des manœuvres sur le terrain », a déclaré le ministre, lors d’une conférence à l’Institut d’études de la sécurité nationale (INSS), le 31 janvier, à l’université de Tel Aviv.

Continuer la lecture de « Israël menace le Liban d’une invasion terrestre avec sa «pleine puissance» en cas de conflit »

Ne supportant plus d’entendre Eric Zemmour, le « chanteur » Cali quitte le plateau de CNews (VIDEO)

Invité sur CNews, Eric Zemmour a refusé de s’excuser auprès des rappeurs qu’il aurait «humiliés», ulcérant le chanteur Cali. Quand le polémiste a renchéri, qualifiant le rap de «sous-art», le chanteur a craqué et a fini par quitter le plateau.

Cali, chanteur engagé à gauche – il avait notamment soutenu Ségolène Royal pour la présidentielle de 2007 – a quitté le plateau de l’émission *L’heure des pros* le 25 janvier sur CNews, ne supportant plus d’entendre le point de vue du journaliste Eric Zemmour, diamétralement opposé au sien.
Continuer la lecture de « Ne supportant plus d’entendre Eric Zemmour, le « chanteur » Cali quitte le plateau de CNews (VIDEO) »

Yann Moix en roue libre!

Yann Moix, qu’on ne présente plus, serait-il déficient mental? C’est en
tout cas ce qu’on peut penser quand on le entend ses discours sur la jungle
de calais:

A force de nouer des liens d’amitiés avec Jacques Attali et BHL, le
chroniqueur de ONPC mélange fantasme personnel avec réalité universelle.
La seule possibilité pour cet individu est l’internement psychiatrique de
force.