Christianophobie : Vandalisme à l’église de Maisons-Laffitte (78)

C’est dans un silence assourdissant que des actes répétés de christianophobie se commettent. Ainsi, des dégradations ont eu lieu à l’église Saint-Nicolas de Maisons-Laffitte : En fin d’après-midi, le tabernacle a été renversé, suscitant une vive émotion chez les paroissiens.

Il faut savoir que cela n’est en rien un acte isolé au point que même le réprésentant de l’Etat s’en émeuve : « Ce vandalisme s’inscrit dans un contexte sensible et affligeant puisque l’église Saint-Nicolas de Houilles a également subi des dégradations par trois fois la semaine dernière », a dénoncé Jean-Jacques Brot, le préfet des Yvelines.

Certes, ces actes ignobles ont entraîné une légère protestation du préfet, mais un mutisme total des grands media (à l’exception de l’édition 78 du Parisien). Qu’en aurait-il été si les mêmes faits n’avaient pas été commis dans une église mais dans une mosquée ou une synagogue ?

Source

Paris, Acte 13 des gilets jaunes : le bilan catastrophique de Castaner


Hier, a eu lieu l’acte XIII des gilets jaunes. Faisons-en le bilan, et notamment en ce qui concerne le maintien de l’ordre.

4.000 policiers mobilisés à Paris (Source : Castaner lui-même)
4.000 manifestants (source : Castaner lui-même)

Il y avait donc un policier par manifestant, autant dire une manif encadrée comme jamais. Et pourtant, des dégradations à n’en plus finir : voitures incendiées, vitrines de banques et d’agences immobilières saccagées, des millions d’euros de dégâts !
On pourrait croire que cela est dû à une retenue excessive des forces de l’ordre, mais c’est le contraire qui s’est passé et c’est sans doute le pire du bilan : une violence inouïe des policiers contre les manifestants avec, entre autres, utilisation très massive de gaz lacrymogènes dès le début de la manif, ainsi que de grenades de désencerclement dont l’une a grièvement blessé un manifestant en lui arrachant la main, et donc le mutilant à vie.

Tout ministre normal, prenant conscience d’un tel bilan devrait en tirer les conclusions qui s’imposent et démissionner en demandant pardon aux Français tant il est en dessous de tout.
Mais avec Castaner, on peut être sûr du contraire !

Complotisme : Macron voit la Russie derrière les gilets jaunes

Emmanuel Macron s’en est pris aux médias qu’il a appelés à « se ressaisir » et à attaquer la Russie qu’il accuse d’être derrière les gilets jaunes. Ainsi, il a déclaré :

« Les structures autoritaires nous regardent en se marrant. Il ne faut pas se tromper. On est d’une naïveté extraordinaire. Continuer la lecture de « Complotisme : Macron voit la Russie derrière les gilets jaunes »

Hervé Ryssen condamné pour un re-tweet

Alors que le Système ne cesse de nous appeler à « aller débattre » , la répression contre les mal-pensants ne faiblit pas. La semaine dernière, c’était Alain Soral qui était condamné à un an de prison, cette semaine c’est Hervé Ryssen qui a été victime de la justice politique :  celui-ci a été condamné à 120 jours-amende à 50 €, sans compter les dommages et intérêts dus à la Licra (7.000 € pour cette « ligue de vertu ») simplement pour avoir retweeté un photomontage qui n’était pas de lui. Voilà où en est la liberté d’expression.

Dans ces conditions, il faut vraiment être un gogo de la première heure pour participer à un débat dont même les sujets sont choisis par les autorités, celles-ci semblant craindre par dessus tout que certaines vérités soient dites.
Continuer la lecture de « Hervé Ryssen condamné pour un re-tweet »

Toulouse. Le scandale de la revente de l’aéroport par un groupe chinois qui empochera une plus-value de 192 millions d’euros

Il y a 4 ans et demi, le ministre de l’économie, un certain Emmanuel Macron, avait décidé de privatiser l’aéroport de Toulouse en vendant l’essentiel de ses parts (49,99 % du capital). Les réticences à l’époque furent nombreuses, mais le ministre, ancien banquier, n’y voyait officiellement que des avantages : entrée d’argent dans les caisses de l’État (celui-ci encaissait 308 millions d’euros dans l’affaire), et le repreneur s’engageait à investir 850 millions d’ici fin 2046, donc pérennité du site. Evidemment, le candide Macron, lors de la vente n’avait mis aucune clause et, au contraire, avait accepté toutes celles que les Chinois exigeaient. C’est ainsi que la vente fut faite.

Mais rapidement, une fois le contrat signé, les Chinois ont montré d’autres intentions et se sont intéressés à la trésorerie que l’aéroport avait amassée avant leur venue. Ils ont exigé le versement d’un dividende exceptionnel. Heureusement, ils ne contrôlaient que 49,99 % des parts et l’État, qui est toujours propriétaire de 10,01 % du capital, ne les a pas suivis (Emmanuel Macron n’était plus ministre de l’économie), même s’ils ont obtenu de juteux dividendes malgré tout. Dépités, les Chinois veulent maintenant revendre leurs 49,99 % de parts qu’ils détiennent et seraient en négociation avec un repreneur qui s’engagerait à les reprendre pour 500 millions d’euros.

La lâcheté, la naïveté et l’incompétence d’Emmanuel Macron leur permettent de réaliser une belle plus value que la France comblera en augmentant les taxes !

Décadence occidentale : voici le nouveau ministre de la culture suédoise

En France, nous qui avions eu Cécile Duflot, Nadjat Vallaud-Belkacem, Emmanuelle Cosse, et aujourd’hui Marlène Schiappa, nous pensions avoir eu le pire…
Il semble que non quand on voit le visage du nouveau ministre de la culture suédois… issu du parti des Verts (comme Duflot et Cosse…). Une véritable « punk à chien » !
Née d’une mère pharmacienne et d’un père pasteur protestant, on peut se poser la question de savoir quelles valeurs ce dernier lui a laissées…

Justice politique : un gilet jaune condamné à 30 mois de prison, dont un an ferme

La criminalisation par la justice des Gilets jaunes continue et cette fois c’est un manifestant de Toulouse, au casier judiciaire vierge, qui en a fait les frais. Celui-ci a été condamné à 30 mois de prison, dont douze ferme avec mandat de dépôt (ce qui exclut tout aménagement de peine comme le port d’un bracelet) pour avoir utilisé un pointeur laser afin d’aveugler le pilote d’hélicoptère de la gendarmerie. (source)

Continuer la lecture de « Justice politique : un gilet jaune condamné à 30 mois de prison, dont un an ferme »

La connivence police/justice pour accabler les gilets jaunes

Alors qu’en règle générale, police et justice semblent se regarder en chien de faïence (la police reprochant à la justice son laxisme, du reste non sans raison quand il s’agit de lutter contre la délinquance), dès lors qu’il s’agit de procéder contre les gilets jaunes les deux semblent agir de concert, la police politique étant encouragée par une magistrature politique.

On pourra constater cela par cet exemple ahurissant tiré de ce reportage réalisé lors de l’acte IX. A la minute 19, on y voit l’interpellation d’une femme absolument sans raison.

On pourrait penser à une erreur de la police et la libération rapide de cette femme qui participait à une manifestation légalement déclarée. Eh bien, ce n’est pas ce qui s’est passé et cette dame a été trainée jusque devant le tribunal correctionnel où elle a été condamnée. On lira ici le témoignage de son mari :

Condamnée pour « participation à une manifestation dans le but de créer des violences » (sic) (et ce alors que la manif était déclarée) avec pour objet un jet de bouteille (lequel ?! car quand on voit la vidéo, nul jet de bouteille n’apparaît !) Elle est condamnée à 5 ans de mise à l’épreuve avec 1.000 € d’amende et son casier judiciaire n’est donc plus vierge ! ! ! Du reste, les conditions de la GAV ont été indignes (cf. le témoignage de son mari), et on peut penser qu’un terroriste aurait mieux été traité dans la France de Macron que cette opposante politique.

« La légitimité à présider d’Emmanuel Macron est la même que celle de Bachar El Assad »

Tribune libre (commmentaires ouverts)

Résultat de recherche d'images pour "paris riots burning"

Depuis un peu moins d’un mois, la France est secouée par des manifestations quasi-insurrectionnelles qui continueront ce samedi. Cela n’est pas sans rappeler les premières manifestations qu’avait connues la Syrie en 2011.

A cette époque, des manifestations organisées par l’opposition avaient eu lieu dans ce pays mais étaient largement contenues par le régime en place. Pour précipiter le mouvement et le renversement de régime, des gouvernements étrangers, notamment occidentaux mais aussi arabes, avaient favorisé l’introduction de groupes terroristes étrangers islamistes dans ces manifestations, ce qui fit basculer le pays dans la guerre.
Continuer la lecture de « « La légitimité à présider d’Emmanuel Macron est la même que celle de Bachar El Assad » »

C’était un 27 novembre : depuis Clermont, le Pape Urbain II appelle à la première Croisade

C’est le 27 novembre 1095, depuis Clermont (en Auvergne), donc au cœur de la France, que le pape Urbain II a appelé à la Première Croisade.

Il s’agissait, comme en atteste la reproduction de son discours ci-dessous, de venir en aide aux Chrétiens d’Orient, persécutés par les Mahométans conquérants.
C’était peut-être une autre époque lointaine, mais certains problèmes étaient similaires à ceux d’aujourd’hui…
Cependant Urbain, comme ses successeurs, serait outré par le comportement de François, et de voir  que les dirigeants de la France non seulement ne sont pas chrétiens, mais sont anti-chrétiens, et organisent la persécution physique des Chrétiens d’Orient.

Au XIe siècle, c’est de toute l’Europe que les Croisés vont affluer, et libérer Jérusalem.
Mais nos ancêtres y prirent une telle part que les Infidèles désignaient communément les Croisés comme « les Francs ».
Loin des mythes honteux que les républicains (en particulier les instituteurs – les « Hussards noirs de la République » dont est nostalgique une bonne part de la droite) colportèrent sur les Croisades, elles constituèrent l’un des épisodes les plus glorieux de notre histoire et l’une des plus hautes manifestations de la générosité et de la noblesse de notre peuple.

Certains hommes s’y illustrèrent particulièrement, tels Godefroy de Bouillon ou Baudouin IV, à la tête du Royaume franc de Jérusalem.

Pour lire d’honnêtes livres sur les Croisades, cliquez ici.

L’appel d’Urbain II, rapporté par Foucher de Chartres, vraisemblablement témoin de l’homélie :

Continuer la lecture de « C’était un 27 novembre : depuis Clermont, le Pape Urbain II appelle à la première Croisade »

Qui était Clément Meric ?

Le procès suite au décès de Clément Meric s’est ouvert et durera une dizaine de jours. A cette occasion, beaucoup de portraits de ce dernier ont été dressés dans la presse, tous quasiment dithyrambiques. Pourtant la réalité semble beaucoup moins belle. Aussi, dans le seul but de recherche de la vérité, nous avons nous aussi dressé un portrait de ce dernier, mais sans aucun à priori, contrairement aux media. Pour ce faire, il nous a souvent fallu remonter aux articles de 2013. Voici les éléments que nous avons réunis.

L’adolescence de Clément Meric en Bretagne

⇒ Dans un article de Libération, nous apprenons que son engagement politique commence tôt, à Brest et est tout de suite très radical. Ainsi, écrit le quotidien : « Il se lève à 5 heures du matin pour aller bloquer un Carrefour avant le début des cours. Il commence à apprécier les actions coup de poing, parfois en marge de la légalité. »

⇒ Le même article nous dit que Clément Meric aimait la musique (il jouait de la guitare) et avait formé un groupe avec des amis qu’ils avait appelé Ze Ravacholians.

Continuer la lecture de « Qui était Clément Meric ? »

Subordination de l’Occident à Israël : Le tour d’Italie partira de Jérusalem !

L’occident n’en finit pas dans les reptations vis à vis de l’entité sioniste, y compris les plus symboliques. La dernière en date : Le tour d’Italie (le fameux giro) partira de Jérusalem ! On ne voit pas bien le lien entre l’Italie et Jérusalem, mais quand il s’agit de donner des gages et faire preuve de servilité vis à vis de cet Etat, pas besoin de lien, tout est bon !

D’autant qu’il ne s’agit pas seulement de faire de la publicité à la ville dont Israël voudrait que le monde entier la reconnaisse comme sa capitale, il s’agit véritablement d’une soumission totale. Ainsi, nous informe le parisien, les cyclistes respecteront le shabbat le samedi (le tour a été organisé en prenant en compte ce paramètre avec une heure de départ suffisamment tôt pour que la course soit finie quand le shabbat commencera). Evidemment, cela sera l’occasion d’un bourrage de crâne shoatique puisqu’un hommage sera rendu au cycliste italien Bartali, gagnant du giro en 1936, 1937 et 1946 et qui, paraît-il, a risqué sa vie pour sauver des Juifs en cachant des faux papiers dans le cadre de sa bicyclette.

Par contre, il ne sera pas question de parler des choses qui fâchent comme la partie arabe de Jérusalem, pas plus question de Tsahal, qui est la seule armée au monde à utiliser des armes militaires contre des manifestants non armés, tuant plusieurs dizaines d’entre eux dans le silence assourdissant des media serviles du monde occidental.

Corruption à la prison de Fresnes. Un directeur et un aumônier juif en garde à vue

Un des trois chefs de division de la prison de Fresnes et un surveillant « sont soupçonnés d’avoir touché de l’argent en échange d’un traitement de faveurs accordé à des détenus majoritairement membres de la communauté juive », indiquent des sources proches de l’enquête.

Ils auraient proposé des faveurs, allant du portable laissé en cellule à des interventions en cas d’incidents, ou pour accélérer une demande d’aménagement de peine. Le réseau aurait été monté avec au moins deux détenus et un aumônier de prison juif. Au total, sept personnes se trouvent en garde à vue.

Source : Le Parisien

Homosexualité : le parlement européen vote la fin des « thérapies de conversion »

Les libertés se restreignent de plus en plus en Europe.
Concernant la liberté d’expression, une simple phrase peut vous conduire en prison – la liste des condamnés ne cessant de s’allonger -, et les lobbies en demandent toujours plus…
Cette fois-ci, ce n’est pas à la liberté d’expression, mais aux « thérapies de conversion » auxquelles l’Union européenne s’est attaquée. Rappelons que celles-ci proposent aux invertis un accompagnement psychologique ou médical afin de les soigner et de leur procurer une vie plus normale.
Continuer la lecture de « Homosexualité : le parlement européen vote la fin des « thérapies de conversion » »

Manuel Valls se targue de ne pas avoir « une seule goutte de sang français »

On sait tous que celui qui nous a servi de premier ministre pendant deux ans était « éternellement attaché à Israël » ce qui n’est pas forcément une qualité pour diriger le gouvernement français. A Rome, devant des étudiants en politique, ce triste sire vient d’en rajouter une couche puisqu’il vient de se vanter de n’avoir « pas une goutte de sang français »… (sic). On comprend mieux pourquoi la France est devenue un naufrage après son passage…

Source