Pédophilie. L’abject Jack Lang déclare en être étranger

Les accusations contre Jack Lang en matière pédophilie sont nombreuses. Pourtant, cet homme abject dit être « étranger« , « être en dehors de tout ça » (sic) à ces « mondanités » (re-sic). (Il parle d’inceste et de pédophilie). Evidemment, comme les autres, il prétend être au courant de rien.

https://twitter.com/Europe1/status/1351069095115038720

Rappelons que Bernard Kouchner a justifié avoir signé la pétition pro-pédophilie en 1977 à la demande de Lang, qui, dans une chutzpah sans pareil dit être étranger de tout cela ! Ainsi, voilà comment Kouchner se défend, sans pourtant être remis en cause par Lang : « Sa pétition ? Mais la pétition de Matzneff, je ne l’ai même pas lue ! Daniel Cohn-Bendit et moi l’avons signée parce que Jack Lang nous l’avait demandé » Source

Par ailleurs, on écoutera ce que disait le regretté Roger Holeindre à ce sujet en 1998. Jamais Lang n’a jamais porté plainte contre Holeindre pour diffamation.

Le compagnon du préfet Fadela Benrabia interpellé ivre et drogué après un délit de fuite au volant d’une voiture de la préfecture

DR

Le « compagnon » de la « préfète » d’Eure et Loir, policier au renseignement lui-même (DGSI), est impliqué dans un accident ayant causé des blessés alors qu’il conduisait un véhicule… appartenant à la Préfecture.

Plutôt que de les secourir, il a pris la fuite, traversant plusieurs communes de la région parisienne avant d’être arrêté à Rueil-Malmaison.

Il est poursuivi « pour conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants, mise en danger par violation manifestement délibérée, et défaut de maîtrise ».  (Source)

Par ailleurs, pour rappel, en novembre dernier, Fadela Benrabia, qui est née en Algérie, avait nommé comme directeur de cabinet le plus jeune sous-préfet de France, un certain Yannis Bouzar… (Source)

PS : Fadela Benrabia n’est diplômée que d’une maîtrise de sociologie (l’un des diplômes les plus inutiles du monde). C’est donc la discrimination dite « positive » (c’est-à-dire antifrançaise) qui l’a amenée là, et peut-être d’autres qualités non connues de nous.

La commission pour lutter contre l’inceste sera présidée par Elisabeth Guigou, proche du pédophile Olivier Duhamel

Dans cette République, tout est à l’envers, y compris quand elle veut bien faire, à moins qu’elle ne veuille que faire semblant de bien faire…

Ainsi, une commission pour lutter contre l’inceste a été créée, et sur le papier, l’objectif est très louable car il s’agit de lutter contre ce fléau. Mais tout de suite, on reste interloqués quand on voit la composition de cette commission, à commencer par sa présidente, Elisabeth Guigou. Cette dernière a fait toute sa carrière dans la République et a atteint le Graal, devenant membre du Siècle en 1990. Parallèlement, puisque tout ce monde se côtoie, elle est devenue amie proche d’Olivier Duhamel, Président dudit Siècle, au point d’être invitée dans sa maison personnelle de Sanary-sur-Mer (Var). Or, ce dernier vient d’être violemment accusé de pédophilie, abusant de son beau fils. Dans une société saine, ces simples faits exigeraient que Guigou démissionne de ses fonctions (comment peut-elle être crédible ?). Mais non, c’est l’inverse qui se passe et elle s’accroche à sa commission, sans doute très lucrative, arguant qu’elle ne savait pas alors qu’elle s’est déjà rendue à titre privé dans la même maison où les méfaits ont eu lieu… D’ailleurs, une remarque : Il paraît très suspect qu’elle ne sût rien alors que manifestement tout le gratin était au courant des agissements du pédophile, y compris les parents de la victime, la mère (suicidée depuis), ainsi que le père, un certain Bernard Kouchner !

Elisabeth Guigou n’est du reste pas la seule dans ce cas, puisque le directeur de Sciences po, Frederic Mion, Continuer la lecture de « La commission pour lutter contre l’inceste sera présidée par Elisabeth Guigou, proche du pédophile Olivier Duhamel »

Paris. Un magistrat pro-migrant mis en examen pour proxénétisme

La réalité dépasse parfois la fiction.

Le Parisien nous informe qu’un magistrat de 58 ans « humaniste, (…) très soucieux des droits de l’homme – et notamment des étrangers – et peu friand de la détention provisoire systématique » est mis en examen pour proxénétisme et placé sous contrôle judiciaire. La pauvre femme, d’origine gabonnaise, qu’il aurait rendue à l’état d’esclave sexuelle est âgée de 35 ans de moins que lui. Le quotidien ne nous dit pas dans quelles conditions ils se sont rencontrés et qui elle est (serait-elle une sans papier dont il aurait profité de la vulnérabilité ?) Madame était hébergée chez lui depuis 2017, le revenu des passes était partagé entre les deux et c’est seulement en 2019, après qu’il l’eut virée de chez lui qu’elle a porté plainte. Officiellement, ils ont eu un enfant ensemble… ce qui reste à confirmer car comment connaître le père d’un enfant d’une prostituée ?

Le pire, dans cette histoire est la réaction de l’administration judiciaire qui n’a pas suspendu le juge qui continue donc à exercer. Certes, si tout le monde reste présumé innocent jusqu’à son procès, quelle est la crédibilité d’un magistrat à juger toute sorte de problèmes alors que lui-même est impliqué dans des affaires si sordides ?

Singapour : les données de l’appli anti-Covid accessibles à la police

Il y aurait comme un air de « Big Brother » à Singapour. Comme de nombreux autres pays dont la France, la cité-État a déployé une application de traçage des cas contacts face à l’épidémie de Covid-19. Officiellement, ses données ne devaient pas être utilisées avec un autre objectif que la lutte contre la propagation du coronavirus. Mais le ministre de l’Intérieur, Desmond Tan, a annoncé lundi au Parlement que les données seraient accessibles à la police.

Comment tracer sans fliquer la population était une question essentielle en France comme dans de nombreux pays. L’application promettait de ne pas utiliser les données collectées à d’autres fins que sanitaires. Mais cet engagement semble avoir volé en éclats. Lundi, Desmond Tan a annoncé que les informations pourraient être utilisées dans des affaires criminelles ou pour la « sécurité des citoyens » (sic). Concrètement, la « Singapour Police Force » a bien le droit d’accéder aux données, en vertu du Code de procédure pénale.

Si son usage se faisait en théorie sur la base du volontariat, son usage devrait bientôt être rendu obligatoire pour aller au supermarché ou au travail. C’est déjà indispensable pour se rendre dans certains lieux. La suppression de l’application peut donc considérablement compliquer la vie des habitants de Singapour.

Source : (…) Le Point

Président du Siècle, ancien député européen socialiste, Olivier Duhamel accusé de pédophilie

« Je ne pouvais plus me taire. » Camille Kouchner, avocate et maître de conférences en droit privé, affirme, dans un livre intitulé La Familia grande, que son frère jumeau a subi, à l’adolescence, des gestes incestueux de leur beau-père, le constitutionnaliste Olivier Duhamel. « Ce livre est né de cette nécessité : témoigner de l’inceste pour montrer que ça dure des années et que c’est très, très difficile de se défaire du silence. Je ne l’ai pas écrit au nom de mon frère, mais des sœurs, des nièces, de toutes les personnes touchées par l’inceste« , explique la juriste dans une interview accordée à L’Obs

Olivier Duhamel n’était pas seulement constitutionnaliste, il est également le président du cercle très fermé et très restreint qui est au coeur du pouvoir, regroupant tous les décideurs politiques/médiatiques/industriels/financiers de la France, le Siècle. Si les accusations sont confirmées, ce qui est fort probable car Duhamel a démissionné de ses fonctions, c’est un pédophile qui dirige cette institution, elle-même à la tête de l’Etat bien que dans l’ombre ! Avant d’atteindre ce sommet, Olivier Duhamel avait été occupé de nombreuses fonctions publiques et politiques, notamment comme conseiller du président du Conseil constitutionnel (1983-1995), membre des comités sur la révision de la Constitution présidés par Georges Vedel (1993) et Édouard Balladur (2007), député européen socialiste entre 1997 et 2004. Il avait également co-écrit (avec Martine Aubry, l’actuelle maire de Lille) un petit livre au titre sans ambiguïté « Petit dictionnaire pour lutter contre l’extrême-droite » qui montre bien ses obsessions en matière politique.

Du reste, on notera que la victime supposée est le fils de Bernard Kouchner, ancien ministre de tous les gouvernements socialistes de 1988 à 2001 et également ministre sous Sarkozy de 2007 à 2010. Pour rappel, Bernanrd Kouchner avait signé en 1977 une pétition promouvant la pédophilie qui avait été rédigée par Matzneff. Certes, il s’était rétracté quand Matzneff avait été inquiété par la justice, mais apparemment pas seulement pour ça, puisque le fléau de la pédophilie a touché un de ses enfants ! Il a déclaré, de façon assez sibylline « un lourd secret qui pesait sur nous depuis trop longtemps a été heureusement levé« , « J’admire le courage de ma fille Camille« . Etait-il au courant ? Car le plus abject reste la mère des victimes qui savait le comportement de Duhamel sur ses enfants et qui n’a rien fait !

C’était un 27 novembre : depuis Clermont, le Pape Urbain II appelle à la première Croisade

C’est le 27 novembre 1095, depuis Clermont (en Auvergne), donc au cœur de la France, que le pape Urbain II a appelé à la Première Croisade.

Il s’agissait, comme en atteste la reproduction de son discours ci-dessous, de venir en aide aux Chrétiens d’Orient, persécutés par les Mahométans conquérants.
C’était peut-être une autre époque lointaine, mais certains problèmes étaient similaires à ceux d’aujourd’hui…
Cependant Urbain, comme ses successeurs, serait outré par le comportement de François, et de voir  que les dirigeants de la France non seulement ne sont pas chrétiens, mais sont anti-chrétiens, et organisent la persécution physique des Chrétiens d’Orient.

Au XIe siècle, c’est de toute l’Europe que les Croisés vont affluer, et libérer Jérusalem.
Mais nos ancêtres y prirent une telle part que les Infidèles désignaient communément les Croisés comme « les Francs ».
Loin des mythes honteux que les républicains (en particulier les instituteurs – les « Hussards noirs de la République » dont est nostalgique une bonne part de la droite) colportèrent sur les Croisades, elles constituèrent l’un des épisodes les plus glorieux de notre histoire et l’une des plus hautes manifestations de la générosité et de la noblesse de notre peuple.

Certains hommes s’y illustrèrent particulièrement, tels Godefroy de Bouillon ou Baudouin IV, à la tête du Royaume franc de Jérusalem.

Pour lire d’honnêtes livres sur les Croisades, cliquez ici.

L’appel d’Urbain II, (version audio puis texte) rapporté par Foucher de Chartres, vraisemblablement témoin de l’homélie :

Continuer la lecture de « C’était un 27 novembre : depuis Clermont, le Pape Urbain II appelle à la première Croisade »

Paris. Pierre Aidenbaum, ex-adjoint d’Anne Hidalgo, ex-président de la LICRA, mis en examen pour «viol» et «agressions sexuelles»

Ex-adjoint d’Anne Hidalgo à Paris, Pierre Aidenbaum a été mis en examen pour « viol » par personne ayant autorité et « agressions sexuelles » nous apprend Le Figaro. C’est donc le deuxième ex-maire adjoint d’Anne Hidalgo mis en examen dans une affaire sordide.

Cette mairie, qui avait été qualifiée de « Pédoland » par des manifestants se contente de déclarer : « La Maire de Paris prend connaissance de cette mise en examen pour des faits extrêmement graves. Elle demande à l’intéressé de démissionner immédiatement de son mandat de conseiller de Paris », a indiqué la mairie à l’AFP. Consternant !

« Droit au blasphème » : l’écrivain dissident Hervé Ryssen emprisonné pour délit d’opinion !

Alors que se déroule le procès de l’attentat de Charlie Hebdo et que tout le monde n’a que les mots « liberté d’expression » à la bouche, nous apprenons que l’écrivain Hervé Ryssen vient d’être à la prison de Fleury-Mérogis, pour une peine de 17 mois, consécutive à des publications !

Il a été incarcéré vendredi 18 septembre « en exécution de trois condamnations à des peines de prison ferme pour des propos antisémites ou négationnistes », a indiqué le parquet de Paris.
Il avait été convoqué jeudi par la police judiciaire puis présenté à un magistrat qui a ordonné l’exécution de ces peines prononcées entre 2017 et 2020, pour un total restant de 17 mois d’emprisonnement, a précisé le parquet à l’AFP.
Il faut bien sûr le défendre et le soutenir – nous y reviendrons – et plus que jamais dénoncer l’hypocrisie de ce Système qui se targue de « liberté d’expression » – Macron plaidant encore il y a quelques jours pour le « droit au blasphème » – mais qui, en même temps, emprisonne les opposants, les dissidents, pour des publications.
Au pays des 100 000 peines d’emprisonnement non exécutées, alors même que l’on vide les prisons pour cause de Covid-19, on prend la décision – politique – d’enfermer un écrivain patriote.
Hervé Ryssen a étudié dans plusieurs livres le judaïsme politique – mais il est des sujets qui visiblement ne souffrent pas le « blasphème ». Il fut condamné essentiellement pour des tweets, des couvertures de livres, ses écrits (présentant de très nombreuses citations d’intellectuels juifs) étant inattaquables à quelques phrases près. Il n’a jamais eu d’écrits révisionnistes envers la version officielle de l’histoire de la 2e Guerre mondiale, mais il a simplement partagé sur facebook un dessin caricatural. Mais les gros médias qui évoquent dans un entrefilet son incarcération le présentent surtout comme un « négationniste ».

Cette République maçonnique, dominée par le CRIF, est odieuse non seulement car elle emprisonne pour délit d’opinion dans l’indifférence médiatique, mais encore plus par son hypocrisie.

Fraude à la Sécu : « 14 millions de centenaires selon l’Assurance maladie alors que l’Insee en comptabilise 21.000 »

Alors qu’ils sont soumis à un taux de prélèvement obligatoire parmi les plus élevés au monde, les Français ont parallèlement des services publics dégradés, et, dans le même temps, le déficit public est également parmi les plus élevés au monde. On se demande bien où passe l’argent. Parfois, la presse mainstream donne une explication… Ainsi, alors que l’INSEE compte 21.000 centenaires, la Sécu pour sa part en compte 14 millions, dont 3 millions (3.000.000) encore vivants et donc encore allocataires, sachant que l’essentiel de ces allocataires se trouve hors de France… Ne comptez surtout pas sur les politiques pour lutter contre ce scandale, ils préfèreront accroître encore les impôts…

Corruption : Le domicile du ministre Olivier Dussopt perquisitionné mardi

Dans son sens noble, la politique consiste à servir le pays, mais dans la République de 2020 c’est l’inverse, les politiques se servent du pays, au sens propre ! Ainsi, le domicile du ministre délégué chargé des comptes publics a été perquisitionné dans le cadre d’une enquête pour « corruption » et « prise illégale d’intérêts ». La raison ? Quand il était maire d’Annonay (Ardèche), Dussopt a reçu des cadeaux d’une entreprise (la Saur) alors que cette même entreprise obtenait un contrat de la part de la ville. Bref, l’entreprise remerciait l’un de ses bons clients (la ville d’Annonay) en faisant des cadeaux privés au maire.

Il est à noter que l’affaire est connue depuis longtemps (c’est seulement les perquisitions qui ont eu lieu aujourd’hui), mais ça n’a pas empêché Macron de reprendre Dussopt dans le gouvernement lors du dernier remaniement qui a eu lieu en juillet dernier, preuve que le Président n’est pas indigné par un tel comportement.

Cela est d’autant plus scandaleux que la défense de Dussopt est pathétique puisqu’il reconnaît les faits, minimisant la valeur des cadeaux : Il dit avoir évalué ceux-ci à moins de 150 euros (alors qu’ils en valaient des milliers)… Par ailleurs, il n’hésite pas à prendre les gens pour des imbéciles, disant que ce n’est pas lui qui traitait des marchés publics au sein de la ville (que faisait-il en tant que maire ?) et dit avoir rendu les cadeaux.

Bref, l’infraction est caractérisée et avouée et Macron estime qu’il a sa place en tant que ministre !

Source

Pédoland à la mairie de Paris : enquête ouverte contre Christophe Girard, ex adjoint à la culture, pour viol sur mineur

Christophe Girard à côté d’Anne Hidalgo, sorcière gauchiste pro-LGBT

Christophe Girard qui a été maire-adjoint à la culture jusqu’à juillet 2020, c’est-à-dire reconduit dans ses fonctions après les dernières élections municipales de juin, est accusé de viol sur mineur. Cela fait suite à la polémique concernant sa relation avec le pédomane Matzneff.

Rappelons brièvement les faits.
Fin 2019, l’écrivain Gabriel Matzneff a été convaincu publiquement de pédophilie à la suite du livre d’une de ses anciennes victimes. Le livre révélait ce que le tout Paris savait déjà, mais, cette fois-ci, l’opprobre  frappa l’écrivain (partiellement toutefois : insistant sur sa prédation envers les adolescentes et pré-adolescentes, mais pas sur ses crimes envers des garçonnets) et cela allait éclabousser six mois plus tard l’un de ses meilleurs amis, Christophe Girard, maire-adjoint d’Anne Hidalgo.
Girard, plutôt que d’assumer la réalité prétendit que Matzneff n’était pas son ami, qu’ils ne se connaissaient que très peu et cette version a été celle que Hidalgo retint puisqu’elle n’a pas hésité à reconduire Girard dans ses fonctions après les dernières municipales du printemps dernier.

Cependant, en juillet dernier, de nouvelles informations accablantes pour Girard ont été révélées.
Non seulement les liens qu’il entretenait avec Matzneff étaient étroits – Girard est donc un fieffé menteur -, mais de surcroît il a été prouvé que les deux compères mangeaient régulièrement au restaurant, et cerise sur le gâteau, la note était payée par la mairie de Paris.
Continuer la lecture de « Pédoland à la mairie de Paris : enquête ouverte contre Christophe Girard, ex adjoint à la culture, pour viol sur mineur »

Italie. Matteo Salvini va être jugé pour « séquestration de migrants »

La liberté recule partout en Europe et les procédures visant les opposants à la mondialisation s’accélèrent. En Italie, Matteo Salvini va être poursuivi pour « séquestration de migrants » (sic). Etant parlementaire, la procédure était entravée puisqu’il bénéficiait d’une immunité. Cette dernière a été levée par le parlement et Salvini va donc être livré aux juges !

Loin de se coucher, Salvini fait honneur à son peuple, lançant, juste après le vote : « Je suis fier d’avoir défendu l’Italie et je le referai ». En théorie, Salvini risque jusqu’à 15 (quinze !) ans de prison. Rappelons les faits : Matteo Salvini est accusé par le tribunal de Palerme, au main de juges crypto-marxistes, de séquestration de personnes pour avoir refusé, en août 2019, en qualité de ministre de l’Intérieur, d’autoriser le débarquement de plus de 80 migrants à bord du navire Open Arms, bloqué au large de la Sicile.

Outre l’aspect scandaleux de ces procédures, celles-ci sont de véritables appels pour les migrants du monde entier qui voient que dès qu’un dirigeant s’oppose à leur venue, il a des problèmes avec la justice de son pays. On comprend pourquoi l’Italie a reçu la semaine dernière, plus de 11.000 migrants venus avec des moyens de fortune !

Ensauvagement : L’exemple de la ville de Bordeaux

La délinquance et la criminalité ne cessent d’exploser, partout en France. Nous l’avons vu à Dijon où Tchétchènes et Algériens réglèrent leurs comptes il y a un mois, ou autre exemple, une ville réputée tranquille comme Besançon est aujourd’hui le théâtre de règlements de comptes entre dealers, etc. Une autre façon de s’en convaincre est de faire la recension des principaux actes criminels survenus ces derniers jours dans la ville de Bordeaux, ville également réputée tranquille il y a encore quelques années. Il s’agit d’une liste qui n’est pas exhaustive puisqu’elle ne comprend que les faits remontés par la presse !

—> Un jeune homme blessé d’un coup de couteau dans une rixe Source

—> Un homme d’une trentaine d’années attaqué à la gorge à la machette Source

—> Trois étudiants attaqués à coups de couteau, insultés et intimidés Source

—> Attaque à la machette sur un jeune homme de 17 ans lors d’une transaction entre particuliers Source

—> Coups de feu et main tranchée Source

D’une manière générale, depuis juin, la magazine Valeurs actuelles a recensé 47 blessés, dont 26 par arme blanche !, une carte en ayant même été réalisée !