Exclu Contre-Info : « Ni kebab, ni burger, vive le jambon beurre »

Paris- Salon de l’Agriculture – Samedi 6 Mars 2010 (Contre-info.com)

Ce matin vers 11h, une vingtaine de militants du Renouveau Français Paris ont déployé une banderole lors du passage de Nicolas Sarkozy au Salon de l’Agriculture : « Ni kebab, ni burger, vive le jambon beurre », tout en scandant ce slogan.

Par cette action symbolique, ces jeunes patriotes ont voulu sensibiliser la population sur le respect de nos traditions culinaires suite à l’affaire des burgers hallals chez Quick.

Ils ont été interviewés par les nombreux médias présents.

Immigration + Justice républicaine =

Après un délibéré de quatre heures, la cour d’assise de la Haute-Loire vient de condamner Salih Tekbicak à 30 ans de réclusion criminelle, avec une peine de sûreté des deux-tiers.

Salih Tekbicak comparaissait, depuis lundi, pour avoir tiré un coup de fusil sur un homme de trente-trois ans domicilié à Brives-Charensac, le touchant mortellement en pleine tête. Le crime commis sur un terrain, au Monteil, le 13 novembre 2007, la dépouille de Jean-François Madeuf avait été ensuite chargée dans un fourgon, puis dissimulée derrière des fourrés en contrebas de la RN 88.

Le comble, dans cette affaire, c’est que cet immigré avait déjà été condamné dans l’Ain, en 1992, à sept ans de prison pour le viol d’une auto-stoppeuse de quinze ans, puis à dix-huit ans de réclusion criminelle pour un assassinat en 1999. 

Que faisait-il en liberté ?! Que faisait-il en France ?!

Source

Vent de rébellion nationale aux Etats-Unis ?

Le Southern Poverty Law Center, une association américaine présentée comme « antiraciste » comme nous en avons en France, qui surveille « l’extrême-droite » et plus largement les mouvements patriotiques, aurait dénombré l’an dernier 512 groupuscules actifs, contre 149 en 2008. Sur ce total, 127 seraient de véritables milices paramilitaires, contre 42 un an plus tôt. Le nombre de groupes d’autodéfense anti-immigrés (« nativistes ») serait passé de 173 à 309.

Des chiffres à prendre avec des pincettes bien sûr, mais qui peuvent traduire une tendance au réveil des Blancs face au Système.

« Nous avons constaté une explosion du nombre de milices et du mouvement patriote antigouvernemental en général », a expliqué Mark Potok, qui dirige le Southern Poverty Law Center. « Il s’agit d’un mouvement qui voit dans l’Etat l’ennemi public numéro un et qui se laisse entièrement dévorer par tout un tas de théories sur des complots présumés », a-t-il ajouté. « Pour eux, l’Etat fait partie d’une conspiration malfaisante qui a décidé d’éliminer les Américains. »
Source

Le plus ancien musée de France en péril

Le Cabinet des Médailles et Antiques à Paris est un musée de premier plan qui abrite des trésors nationaux (trésor de Childéric, trône de Dagobert, échecs « de Charlemagne », etc.) et s’est enrichi jusqu’à nos jours de nombreux dons. Il constitue une des plus importantes collections au monde de vases grecs, pierres fines et monnaies, mais aussi marbres, bronzes, ivoires…

Intégré au sein de la Bibliothèque nationale de France sous le nom de Département des monnaies, médailles et antiques, le musée est malheureusement mis en sourdine depuis plusieurs années : sa superficie réduite (540 m2) ne lui permet d’exposer qu’une part très restreinte de ses collections, ses moyens matériels sont indigents, et aucune publicité ne lui est faite, y compris lors des expositions temporaires qui y ont été organisées. Peut-être même n’en aviez-vous jamais entendu parler ?

Le sort même du Cabinet des médailles et antiques suscite aujourd’hui les plus vives inquiétudes. Le projet de rénovation de la Bibliothèque nationale de France dans le quadrilatère  Richelieu à Paris prévoit en effet la disparition du Musée. L’Association pour la sauvegarde du Musée des médailles et antiques a donc été créée en janvier 2010 pour assurer sa défense et permettre sa remise en valeur.

Ubu, roi de la modernité.

Un couple sud-coréen trop occupé par un jeu sur Internet consistant à s’occuper d’un enfant virtuel, a laissé mourir de faim son propre bébé de trois mois. L’homme âgé de 41 ans et sa compagne de 25 ans ont été arrêtés hier, cinq mois après avoir déclaré le décès de leur bébé. Depuis le décès, le couple était en fuite.

Le bébé né prématurément avait été découvert mort le 24 septembre et une autopsie avait révélé qu’il était mort de malnutrition. Le couple sans emploi nourrissait le bébé seulement une fois par jour. L’homme et la femme qui s’étaient rencontrés sur Internet occupaient leurs journées à élever un enfant virtuel, dans le cadre d’un jeu de rôle en ligne.
« Le couple semble avoir perdu le sens des réalités car il était sans emploi et avait donné naissance à un enfant prématuré », a déclaré Chung Jin-won, officier de police.

D’autres cas de décès liés à l’excès d’utilisation de l’internet ont été rapportés récemment en Corée du Sud. Le mois dernier, la presse a évoqué le cas d’un homme de 32 ans mort après avoir joué sur l’internet sans presque s’arrêter cinq jours durant.

Source

Le « président européen » humilié pour sa première apparition au parlement.

Nigel Farage, chef souverainiste britannique, a créé le scandale au Parlement européen en disant ses quatre vérités au « président » visible de la dictature européenne Herman Van Rompuy, à l’occasion de sa première apparition devant les eurodéputés. « Je ne veux pas être impoli, mais vraiment, vous avez le charisme d’une serpillière humide et l’apparence d’un petit employé de banque », s’est écrié M. Farage, sous les huées de ses pairs, lors d’une session à Bruxelles.  (Source)
Il poursuivit : « Qui êtes-vous ? Je n’avais jamais entendu parler de vous, personne en Europe n’avait jamais entendu parler de vous », « je sens que vous êtes compétent, et capable et dangereux », et, entre autres, évoqua la Grèce « réduite à guère plus qu’un protectorat depuis que vous avez pris le pouvoir ».

Comment fonctionne l’islamisation

Anne-Marie Delcambre, islamologue et professeur d’arabe, parle (pendant quelques minutes et sans souci du politiquement correct) de la conquête islamique et de la véritable mentalité islamique.

Kadhafi et la Suisse

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi appelle à mener le « djihad par tous les moyens », la « lutte armée » contre la Suisse en affirmant qu’il s’agit d’un Etat infidèle qui détruit les mosquées.
Tout musulman n’importe où dans le monde qui travaille avec la Suisse est un apostat, est contre (le Prophète) Mahomet, Dieu et le Coran, a par ailleurs affirmé le colonel Kadhafi à Benghazi.
Les relations entre la Libye et la Suisse se sont détériorées en 2008 lorsqu’un fils de Kadhafi et l’épouse de ce dernier ont été arrêtés dans un hôtel de Genève et accusés d’avoir maltraité leurs domestiques.
Le couple avait été rapidement relâché et la justice suisse avait renoncé à ses poursuites lorsque les deux domestiques ont retiré leur plainte après être parvenus à une transaction avec leurs employeurs.
Kadhafi a accusé la Suisse d’être « un pays infidèle, obscène qui détruit les mosquées », faisant allusion au résultat d’un référendum interdisant la construction de minarets. (Source)
Le tyran libyen semble ignorer qu’aucune mosquée n’a été et ne va être détruite chez les Helvètes.
Déjà en 2008, il avait appelé au démembrement de la Suisse qu’il faut selon lui partager entre la France, l’Allemagne et l’Italie.

Exclusivité : vandalisme sur St Nicolas du Chardonnet (comme ailleurs)

2 mars 2010 – Paris (Contre-info.com) –
L’église St Nicolas du Chardonnet (Paris 5ème) a été à nouveau vandalisée, dans la soirée du 1er mars.
Autocollants et même affiche du Front de Gauche et du PC«F» ont été  collés sur la façade et le portail de l’église-phare du catholicisme traditionnel. Plus tôt dans la soirée, se tenait dans la toute proche salle de la Mutualité un meeting dudit Front de Gauche, coalition regroupant communistes et socialistes. On imagine mal les vandales faire la même chose sur une synagogue ou une mosquée.

Par ailleurs, les dégradations et profanations d’églises se multiplient toujours dans le silence assourdissant des médias et « élites » politiques.
2 sanctuaires catholiques ainsi profanés à Nantes en une semaine, l’église  de Morangis (91) vandalisée et son saint Sacrement profané le 12 février (Mgr Dubost, évêque du lieu, réagissant d’ailleurs dans un communiqué au ton excédé), etc. Quand les catholiques feront-ils entendre leur colère ?

Changement à la direction de Rivarol

Camille-Marie Galic, directrice du fameux hebdomadaire Rivarol depuis 1983, tire sa révérence. Le nouveau responsable de la plus ancienne publication de la résistance nationale (1952) est Jérôme Bourbon.
Le mot d’adieu de Mme Galic :

Tirer sa révérence…

 70 ans d’âge, 48 années de présence ininterrompue à RIVAROL dont 27 en tant que directeur et rédacteur en chef. Près de trois décennies qui comptent double en raison des responsabilités écrasantes induites par de telles fonctions, des soucis sans nombre, et pas seulement judiciaires, qui m’ont accablée : problèmes incessants dans notre gutenbergeoise imprimerie des Marais, aussi bien avec les machines hors d’âge qu’avec les camarades syndiqués du Livre, bons professionnels mais fichus caractères, passage brutal du “plomb” à l’informatique dernier cri, attentats, incendie, déménagements… Et surtout, pendant la dernière décennie, disparition de collaborateurs et amis très chers — Edith Delamare, Jean-François Chiappe, Charles Filippi, Michel Peltier, A.D.G., Noëlle Saclet…

Après le décès de mon prédécesseur et mentor Maurice Gaït, mort à la tâche un matin de novembre 1983 après avoir mis la dernière touche à son ultime éditorial, Maurice Bardèche, intime de Gaït depuis l’Ecole normale supérieure, l’avait comparé au « légionnaire avançant dans la tranchée, ployé sous le poids de son barda ». L’image m’avait alors frappée par son caractère si sombre. A mon tour dans la tranchée, chargée du barda, j’en ai vite reconnu la justesse.
Continuer la lecture de « Changement à la direction de Rivarol »

Restriction de la liberté d’expression en Hongrie

La négation de la Shoah est désormais illégale et passible de trois ans de prison en Hongrie, après le vote, lundi 22 février 2010, d’un amendement au Parlement modifiant le Code pénal. La motion, présentée par les socialistes au pouvoir, a été adopté par 197 voix pour, 1 contre et 144 abstentions.

La loi punit la négation publique de la Shoah, ou sa présentation comme un événement sans importance. Jusque là,  la liberté d’expression ne faisait pas tomber de telles déclarations sous le coup de la loi.

Le plus grand parti de l’opposition de droite, le Fidesz, avait voulu faire adopter un amendement pour punir d’une façon identique la négation des crimes commis par les dictatures communistes, mais les députés socialistes ont rejetés cette proposition. Une fois de plus, les « démocrates » appliquent le deux poids, deux mesures.

Le pays abrite encore l’une des plus grande communauté juive d’Europe, comprenant entre 60.000 et 100.000 personnes.

Source

Le Système européen se renforce

L’organisation internationale et antinationale nommée « Union Européenne » va renforcer son pouvoir de surveillance, franchissant une nouvelle étape vers l’Etat européen.

« Un service de renseignement sera créé auprès du Service européen pour l’action extérieure (SEAE), dénommé « ministère des Affaires étrangères de l’UE », annonce lundi le site EUobserver.com.
On ignore pour le moment où sera le siège du service de renseignement et qui le dirigera. L’un des candidats à ce poste est William Shapcott, directeur du Centre de situation conjoint de l’Union européenne (SITCEN).
La Belgique et l’Autriche sont les initiateurs de la création du service de renseignement de l’UE, mais jusqu’à présent aucune décision définitive à ce sujet n’a été prise. » Source

La suite logique de ce projet sera la création d’un autre service de renseignement, tourné cette fois vers l’intérieur de l’UE, afin de mieux surveiller et contrôler les citoyens, en particulier les opposants à l’européisme.

Nouveau site de géopolitique

Aymeric Chauprade, grand spécialiste français de géopolitique, s’était fait jeter de façon choquante de l’Ecole de guerre où il enseignait, par le ministre de la défense Hervé Morin. Son tort ? N’être pas assez aligné sur la vision des choses de ce dernier, le ministre étant englué dans une idéologie atlanto-sioniste.

Chauprade est lui un vrai professionnel, qui s’attache avant tout à connaître la réalité.

Il revient aujourd’hui sur le devant de la scène, en tant que directeur d’un nouveau site consacré à la géopolitique et regroupant divers spécialistes : www.realpolitik.tv

(Exposition) Le créateur de l’architecture à la française ?

« C’est l’architecture qui exprime d’abord une civilisation »  Jacques Ferron.

Dans « architecture », il y a « art ». Enfin, l’art de construire est mis à l’honneur (quand il n’est pas le théâtre de l’anti-art comme nous avons pu le voir par exemple à Versailles avec Koons).

La cité de l’architecture et du patrimoine (Paris-Trocadéro) expose le travail de Jacques Androuet Du Cerceau – architecte et ornemaniste sans limite du XVIème siècle français – jusqu’au 10 mai 2010.

Qui peut mieux représenter l’art et l’esprit français que cet illustre inconnu ? A se demander s’il ne les a pas inventés… A travers ses estampes et grâce à son ouvrage « Les plus excellents bastiments de France » – première anthologie architecturale – le génie, l’imagination et le style français à l’état pur renaissent le temps de l’exposition avant de se retrouver en face à face avec « la grande pute des bords de Seine » (la fameuse tour Eiffel), que la Terre loue étrangement…

Christine Dol

« Dans le secret des commandos français »

En cliquant sur l’image, un reportage pas mal sur le stage commando pour rentrer dans les forces spéciales françaises.

« Ils devront nager dans l’eau glacée, en uniforme, affronter les meilleurs combattants en combat singulier, résister au froid et aux nuits sans sommeil… Pendant neuf mois, 62 jeunes soldats de l’Armée de Terre vont se soumettre aux épreuves d’un stage commando réputé parmi les plus durs au monde. Leur rêve : entrer dans le cercle très fermé des régiments des Forces Spéciales. Mais, pour gagner le droit de porter le mythique béret rouge des unités de commandos parachutistes, ils devront puiser au plus profond d’eux-mêmes. »