Rivarol et Minute tricards du congrès du FN !

« C’est l’AFP qui l’a annoncé ce soir : les journaux Minute et Rivarol se sont vu refuser leur acréditation au congrès du Front national. Jean-Marie Le Pen a justifié sa position par la volonté de ceux-ci « de nuire au parti« . « Il y a des hostilités qui sont légitimes« , a-t-il poursuivi, citant L’Humanité et Libération « mais quand il y a volonté de nuire, comme l’ont démontré Minute et Rivarol au cours de leurs derniers numéros… Leur hostilité n’est pas légitime« .

Contacté par Infos-Bordeaux, Bruno Larebière, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Minute, « déplore cette punition ». « Le Front national semble nous dénier le droit de faire notre travail. La ligne du journal a toujours été l’union des droites. Quand nous faisons des révélations sur un autre parti, il s’en réjouit, mais nous dénie le droit d’en faire sur lui« . En cause les révélations de Minute sur le fonctionnement du Front national avec la publication d’un projet d’organigramme du futur FN dirigé par Marine Le Pen. Au téléphone, le bordelais Bruno Larebière nous confie que la véritable cause de cette mise à l’écart est sa révélation sur « Cotelec ». « L’association de financement du Front national continuera a être dirigée par Jean-Marie Le Pen après le congrès« .
Continuer la lecture de « Rivarol et Minute tricards du congrès du FN ! »

Ces pèlerinages que veut Marine Le Pen

L’Express du 17 décembre consacre un dossier très complaisant à Marine Le Pen.
On y apprend que celle-ci cultive depuis des années des liens étroits avec des dirigeants du lobby juif. De même qu’« au conseil régional d’Ile-de-France, le groupe, qu’elle préside de 2004 à 2008, réclame qu’un élu FN puisse se joindre à la délégation de lycéens qui se rend chaque année à Auschwitz, comme les représentants des autres partis. »
Rappelons que des jeunes Français sont, de plus en plus massivement, emmenés vers Auschwitz pour y peaufiner le bourrage de crâne subit au cours de leur scolarité.

L’hebdomadaire explique encore qu’ « au Parlement européen, elle s’est inscrite à la délégation pour les relations avec Israël, qui projette un voyage au Proche-Orient. Michael Carlisle, patron de la LDJ [Ligue de défense juive, organisation extrémiste violente – NDCI], appelle alors la député pour savoir si elle compte visiter le mémorial de Yad Vashem à Jérusalem. « Oui, pourquoi pas ? » aurait-elle répondu, selon un proche. »

Le FAMAS de Sarközy le menteur

En visite, lundi, sur la base aérienne de Saint-Dizier, à l’occasion des voeux aux armées, le président de la République s’entretient avec des commandos de l’air. Ceux-ci sont équipés du Famas, le fusil d’assaut français. « Une très bonne arme ! » explique un militaire. Et Nicolas Sarkozy de répondre tout sourire : « Je l’avais au service militaire. » (On a pu voir l’échange au 20 Heures de sur le site de TF1 ).

Or, le FAMAS n’a commencé à arriver dans l’armée de l’air (où Sarközy a fait son service) que deux ans plus tard.
A l’époque, on y utilisait encore le PM MAT49 (photo).

Source : Marianne via le Forum nationaliste

FN : Mme Bourbon n’a pas le droit de voter !

Article du directeur de Rivarol, dans le numéro à paraître ce vendredi.

« Dans quelques jours la campagne officielle pour la succession de Jean-Marie Le Pen à la tête du FN va s’achever, les adhérents n’ayant plus que quelques jours pour voter par correspondance (les bulletins doivent être reçus au plus tard le 13janvier). Lorsqu’il était candidat à la présidentielle, le Menhir dénonçait avec raison le manque d’équité de la campagne, les autres prétendants à la magistrature suprême étant beaucoup mieux traités que lui et très avantagés. Il y avait en effet une disproportion des moyens très importante et une partialité militante de la part des media du Système qui l’invitaient moins que les autres, soit le boycottaient carrément.
Malheureusement force est de constater que cette campagne interne au FN n’a pas été plus équitable.
Continuer la lecture de « FN : Mme Bourbon n’a pas le droit de voter ! »

Le réveillon du nouvel an dans la « France d’après » sarkozyenne

Cette année, le pouvoir en place a décidé de cacher aux Français les chiffres de la criminalité du 31 décembre, et en particulier le nombre de voitures brûlées (environ 1150 chacune de ces deux dernières années).
Cependant, ça et là des faits ressortent, des nombres de véhicules incendiés sont révélés, et l’on comprend que – loin de la nuit « calme » qu’ont évoquée éhontément gouvernement et médias – le 1er janvier a eu un goût amer pour nombre de familles françaises abandonnées à la criminalité. Une voyoucratie dont on ne peut bien sûr évoquer les origines.

Quelques exemples de faits significatifs qui se sont déroulés dans la nuit du 31 au 1er :
– Au Blanc-Mesnil (93), l’animateur d’une soirée a été laissé pour mort après avoir été tabassé par une dizaine de personnes. Elles lui reprochaient d’avoir refoulé l’une d’entre elles. Le DJ est actuellement entre la vie et la mort. (source)
– A Paris, une jeune femme russe de 21 ans rentrant de soirée a été kidnappée, rouée de coups et violée à plusieurs reprises avant d’être relâchée au matin. (source)
– A Rennes, le pronostic vital d’un jeune homme est engagé après qu’il a été frappé d’un coup de couteau dans la région du coeur. Une altercation entre deux groupes de jeunes sur fonds d’injures envers jeunes filles est à l’origine du drame. (source)
– A Paris, dans le quartier immigré de Clichy, une mère de famille a été tuée et sa fille blessée par un chauffard. Cette famille danoise était venue passer le réveillon dans la capitale. (source)
– Au moins 16 membres des forces de l’ordre ont été blessées et 500 personnes interpellées, alors qu’un dispositif policier exceptionnel avait été déployé. (source)

C’est ça la fête, pour la « France d’en bas » dans la « France d’après » !

Attentat antichrétien en Egypte

Au moins 21 personnes sont mortes et de nombreuses autres ont été blessées dans un attentat ayant frappé une église copte (minorité chrétienne locale) d’Alexandrie, dans la nuit du 31 décembre.
Un « kamikaze » musulman serait à l’origine de l’attaque.
Des affrontements violents entre coptes et police s’en sont suivis.

Dessous des cartes en Côté d’Ivoire : une mondialiste au coeur du pouvoir

Peu évoquée dans les médias, la femme du futur président ivoirien Alassane Ouattara (surnommé ADO) a pourtant un rôle de premier plan dans la vie politique et économique de l’Etat africain, depuis longtemps.
Eclairages sur le parcours remarquable de cette intriguante mondialiste. Un article de Jean-Charles Fadinga.

« Tout s’explique! Dominique Ouattara, femme fatale à la Côte d’Ivoire. Les secrets de l’ascension des Ouattara enfin révélés !

Dominique Nouvian, d’origine juive sépharade, nait le 16 décembre 1953 à Constantine (Algérie), elle est de nationalité française et épouse, en 1973, un professeur au lycée technique d’Abidjan, très âgé, le Pr Folleroux.
Il est l’ami du ministre de l’enseignement professionnel et technique, Bamba Vamoussa (il a été ensuite ministre de l’éducation nationale de 1990 à 1993), avec lequel elle commence une relation forte, elle est son 2e bureau. Elle rentre alors en contact avec le gouverneur de la BCEAO, Abdoulaye Fadiga, dont elle est également le 2e bureau. Elle se partage simultanément entre les trois lits. Son ascension dans les circuits de pouvoir en est facilité et, dès 1979, elle crée AICI (société immobilière), structure qui gère le patrimoine présidentiel ivoirien, qu’elle détourne à son profit au fil des ans.
Continuer la lecture de « Dessous des cartes en Côté d’Ivoire : une mondialiste au coeur du pouvoir »

Bakchich dans les pas d’Hervé Ryssen !

Atroce… Nos ne trouvons pas les mots pour exprimer notre effroi face à cet article de Bakchich titré : « Israël, terre promise des mafieux ».

Traite des blanches, etc. Le chercheur Hervé Ryssen avait « soulevé l’émoi dans la communauté » pour un message du même tonneau (ici).

Pour le coup, le site d’info « satirique » s’émancipe du politiquement correct :
« Bakchich a déterré un câble diplomatique passé inaperçu sur le site WikiLeaks. Où l’on apprend que les bandits israéliens règnent désormais sur le crime organisé mondial. »
La suite ici.

Merci à Eris.

« Ils se battent pour rester chrétiens »

En cette période sainte, un intéressant article de Jean Sévilla pour le Figaro magazine.

« De l’Irak à la Chine et de l’Algérie au Pakistan, le christianisme est aujourd’hui, dans l’indifférence quasi générale, la religion la plus constamment et la plus violemment persécutée. Pourtant, partout dans le monde, il est des catholiques, des orthodoxes et des protestants qui ne capitulent pas devant le fondamentalisme musulman, l’hindouisme sectaire ou le marxisme militant. Les reporters et les correspondants du Figaro Magazine sont allés à la rencontre de ces héros silencieux qui luttent pour défendre leurs droits – et leur foi. »

Lire la suite

« Top 10 des antisémites 2010 »

Le Centre Simon Wiesenthal, surfant sur les modes et ne rechignant pas à dresser des listes, a créé un « top 10 des antisémites », en reprenant les propos les plus atroces proférés par des personnalités à travers la planète.

1) Helen Thomas, ancienne correspondante de l’United Press International à la Maison Blanche
– « Les Juifs devraient foutre le camp de la Palestine. Ils devraient rentrer chez eux en Pologne, en Allemagne, en Amérique et partout ailleurs. » (Mai 2010)
– « Le Congrès, la Maison Blanche, Hollywood et Wall Street sont aux mains des sionistes. Ils mettent leur argent là où est leur bouche. » (Décembre 2010)

2) Oliver Stone, réalisateur
– « Hitler est un bouc émissaire commode dans l’Histoire et on en a abusé à peu de frais. Il est le produit d’une série d’événements. Il est à la fois cause et effet. » (Janvier 2010)
– « Hitler a fait bien plus de mal aux Russes qu’au peuple juif », [il y a une plus grande attention sur la Shoah que sur la souffrance russe à cause de] « la domination juive des médias ». « Il y a un lobby prédominant aux Etats-Unis », « et ils travaillent dur. Ils sont au taquet pour le moindre commentaire, et sont le lobby le plus puissant à Washington. Israël a foutu en l’air la politique étrangère américaine pendant des années. » (Juillet 2010)

Continuer la lecture de « « Top 10 des antisémites 2010 » »

« Tout va mal en France… C’est la faute à Pétain ! »

Tel est le titre ironique du tout nouvel ouvrage de Roger Holeindre, vieux grognard de la droite nationale et témoin de l’histoire de la seconde moitié du XIXème siècle.

Après avoir publié des enquêtes implacables sur l’histoire du Parti communiste français (Trahisons sur commande) et sur De Gaulle (L’homme qui faisait se battre les Français entre eux), il clot sa trilogie avec un sujet historique d’actualité (cf les récentes polémiques).

Un travail de journaliste, au style très vivant.

L’ouvrage est d’ores et déjà disponible ici, sur le site de la Librairie française.