Rouen : Mohamed B. viole un enfant alors qu’il était censé… être en prison pour viol

Le prévenu, au « lourd casier judiciaire », déjà condamné à 10 ans de prison pour viol, était en train de « purger sa peine de détention » dans un foyer. « Ses obligations : y dormir tous les soirs et séjourner un week-end par mois à la maison d’arrêt. »

La justice rouge ainsi que les politiciens sont corresponsables de ce viol d’enfant.

« L’affaire semble cocasse, elle pourrait être dramatique. Mohamed B., 35 ans, le cheveu court et le regard intense, a été condamné pour une bizarre évasion constatée le 9 octobre dernier […]. Mais juste avant son évasion, il est soupçonné d’avoir commis un viol sur mineur de moins de quinze ans. Le crime aurait eu lieu alors même qu’il bénéficiait d’un régime de détention aménagé avec un placement extérieur dans un foyer de Rouen.

Continuer la lecture de « Rouen : Mohamed B. viole un enfant alors qu’il était censé… être en prison pour viol »

Montpellier : l’ex-fugitif franco-algérien Saïd Nadi, coupable d’avoir poignardé à mort l’étudiant Pierre Hibon, est remis en liberté

Seulement 8-9 ans pour le meurtre d’un jeune Français et une tentative de meurtre, et le voici qui revient…

 

« La cour d’appel de Montpellier a tranché ce vendredi 21 février dans l’imbroglio judiciaire qui a conduit Saïd Nadi en prison, en France, alors qu’il a déjà été condamné en Algérie.

(…) Ce franco-algérien âgé de 25 ans avait été arrêté mi-novembre à Montpellier, à l’aéroport, à son arrivée d’Algérie, car il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international.

Continuer la lecture de « Montpellier : l’ex-fugitif franco-algérien Saïd Nadi, coupable d’avoir poignardé à mort l’étudiant Pierre Hibon, est remis en liberté »

Le président de SOS-Racisme fait des vannes racistes sur Twitter

L’« humoriste » islamiste (et proche de Macron) Yacine Bellatar s’en prend au cadre du RN Jean Messiha (d’origine égyptienne), en le comparant à un chameau.
Messiha reprend son tweet en en appelant malicieusement à SOS-Racisme et la LICRA :

Image

Réponse du président de SOS-Racisme, Dominique Sopo, qui montre bien l’escroquerie qu’est cette officine qui traque les Français (avec leurs impôts) :

Pour rappel, en 97, Jean-Marie Le Pen avait été condamné pour avoir qualifié le président de SOS Racisme de « gros zébu fou ».

« La hausse de l’or ou le signe avant-coureur de la bourrasque qui se profile »

d’Olivier Piacentini (livres ici) :

« Depuis des mois, le cours de l’or augmente, à un rythme régulier et continu. Il vient à nouveau de battre un record, à 1.600 dollars l’once, du jamais-vu depuis 2013, comme le souligne RTL, ce 20 février. 2013, vous vous rappelez ? La crise des dettes souveraines, la Grèce en faillite, l’Italie, le Portugal et l’Espagne dans la tourmente.
Continuer la lecture de « « La hausse de l’or ou le signe avant-coureur de la bourrasque qui se profile » »

Diversité à Nantes : un *client* gifle une serveuse et lui jette le café brûlant au visage car elle l’a servi de la main gauche

« Une serveuse a été victime d’une agression en plein service jeudi matin à Nantes, allée Cassard. Un client lui a jeté un café brûlant au visage. Il l’a ensuite giflée. Placé en garde à vue, il a dit aux policiers qu’elle aurait dû le lui servir de la main droite.

Âgé de 25 ans, il est déjà connu de la justice pour des affaires de violences volontaires. » (source France bleu)

France bleu oublie de préciser que dans l’islam, la main gauche est généralement considérée comme « réservée à l’accomplissement des tâches basses et impures »…

C’était un 22 février…

1916 : mort, pendant la bataille de Verdun, de l’héroïque lieutenant-colonel Emile Driant, à la tête des 56e et 59e bataillons de chasseurs.
Officier saint-cyrien brillant, il fut à plusieurs reprises sanctionné pour des articles publiés sans autorisation dans lesquels il défend la mémoire de son beau-père (le général Boulanger), ou bien dénonce vigoureusement l’affaire des fiches (fichage des officiers catholiques sur ordre du ministre franc-maçon, le général André).
En 1905, sa carrière étant définitivement compromise, il se lance en politique avec l’appui de Déroulède et Barrès et est élu député à Nancy (1910-1916).
En 1907, il signa une Protestation contre la présence des francs-maçons aux fêtes de Jeanne d’Arc.
Il avait écrit sous le pseudonyme de Capitaine Danrit des romans militaires d’anticipation souvent prophétiques (La guerre de demain, L’invasion noire, L’invasion jaune) qui connurent un grand succès.
Militant antimaçon, il fonda également la Ligue antimaçonnique pour les hommes et la Ligue Jeanne d’Arc pour les femmes.

1945 : près du lac de Constance, en Allemagne, deux avions attaquent en rase-mottes une Mercedes portant un drapeau tricolore peint à l’arrière. Jacques Doriot est tué sur le coup, et son chauffeur grièvement blessé.
Continuer la lecture de « C’était un 22 février… »

Dédicace-rencontre : « Pétain – De Gaulle, une autre vision de l’histoire » avec le colonel Le Pargneux

Pour rappel, il s’agit d’un ouvrage important, une excellente synthèse, sous la plume du colonel Michel Le Pargneux (93 ans!).
« Sur les actions comparées de Philippe Pétain et de Charles De Gaulle, il règne – du moins dans les mondes médiatique et scolaire – une pensée unique aussi rigide que fragile.
Continuer la lecture de « Dédicace-rencontre : « Pétain – De Gaulle, une autre vision de l’histoire » avec le colonel Le Pargneux »

C’était un 21 février…

1916 : presque un an après les terribles combats des Éparges et de Woëvre, début, avec l’attaque allemande, de la bataille de Verdun.

L’idée maîtresse du général Falkenhayn est d’attirer l’armée française dans une sorte de gigantesque abattoir, afin de la « saigner à blanc ».
A 7h15, un millier de bouches à feu commencent leur tir. Alors que la disproportion des forces est énorme, d’autant que la préparation d’artillerie a mis hors de combat la moitié des défenseurs, les Allemands rencontrent une résistance aussi héroïque qu’inattendue.

1919 : l’agitateur Kurt Eisner, chef de la République soviétique de Munich depuis le 8 novembre 1918 (il avait renversé la dynastie des Wittelsbach), est assassiné par un jeune monarchiste, le comte Arco-Valley.

Continuer la lecture de « C’était un 21 février… »

Agnès Buzyn démarre sa campagne pour Paris sous une photo blasphématoire

Suite à la chute de Benjamin Griveaux, baron de la macronie, c’est la sorcière Agnès Buzyn, la piqueuse des nourrissons ayant survécu aux avortements qu’elle chérit, celle pour qui « un père, ça peut être une femme, évidemment », celle qui veut éliminer les véhicules diesel de nos routes, qui prend la relève pour LREM dans la course à la mairie de Paris.
Elle lâche son ministère de la « Santé » (sic) en pleines crises du Coronavirus et des hôpitaux (environ 800 médecins-chefs de service ont démissionné de leurs fonctions administratives depuis trois semaines en guise de contestation).

Deux jours avant de se déclarer candidate, alors que l’affaire Griveaux avait démarré, elle expliquait d’ailleurs elle-même :
« Je ne pourrai pas être candidate aux municipales : j’avais déjà un agenda très chargé, j’ai beaucoup de réformes dans le ministère, et s’est rajouté un surcroît de travail avec la crise du Coronavirus, qui aujourd’hui m’occupe énormément. J’avais dit à Benjamin Griveaux malgré mon soutien que je ne pourrais pas m’engager auprès de lui »…

Mais bon, nous savons tous ce que vaut la parole d’un politicien en démocratie, non ?

Communautariste juive, Agnès Buzyn a démarré fort sa campagne, en réunissant avant-hier « dans un restaurant de la capitale une partie de son équipe de campagne pour un long déjeuner de travail. Deux photos différentes de l’AFP ont été diffusées dans la presse (Le Monde et Libération). Évidemment le photographe de l’agence de presse – financée indirectement par l’État (40 % de ses recettes proviennent des services publics) – fut le seul à être convoqué pour fixer sur la pellicule ces agapes… Ce qui est troublant, c’est le tableau apposé sur le mur de cette partie du restaurant ou le déjeuner s’est déroulé. On y voit, en effet, une curieuse peinture (ou reproduction de peinture) d’une Vierge à l’Enfant dont l’Enfant est représenté par… une boîte de tomates en conserve. Je suppose que les photographies diffusées pour la presse l’ont été après les vérifications d’usage de l’équipe de campagne de la candidate, qui n’a rien vu à y redire. J’observe encore que le cadrage de ces photos met en évidence cette image blasphématoire alors qu’un autre cadrage plus serré sur les convives, aurait pu être réalisé » dixit Daniel Hamiche.

Nicolas Sarkozy veut « saigner » les Britanniques pour le Brexit

Cet homme a déjà « saigné » la Libye pour les raisons qu’on sait…

Quand on pense qu’il y a des patriotes qui ont été séduits par Sarközy

Voici ce qu’explique – lors d’un déjeuner politico-étatique il y a quelques jours – ce super-mondialiste, rendu furieux comme les autres par le Brexit :
« Pour l’ancien président de la République, un Royaume-Uni se sortant bien du divorce avec l’Union européenne ne serait rien de moins qu’une incitation pour d’autres pays à faire de même. »
Il souhaite donc que cela se passe très mal pour la Grande-Bretagne, et qu’elle soit économiquement « saignée ».
Cela dit, il ne fait qu’exprimer tout haut ce que les autres membres de la Caste pensent tout bas.

 

« L’Opinion » ne prend même plus la peine de faire du journalisme

L’Opinion ne prend même plus la peine de faire du journalisme

Lu chez l’OJIM :

« Au lendemain du débat entre Éric Zemmour et Marlène Schiappa, dans l’émission Face à l’info de CNews, le quotidien libéral L’Opinion, tout en souhaitant en parler, ne juge pas utile de proposer un véritable article à ses lecteurs. Décryptage.

Le débat du lundi 10 février 2020 dans l’émission phare de CNews, « Face à l’info », entre Zemmour et Schiappa, sur le thème des discriminations, contre lesquelles la secrétaire d’État est censée lutter mais auxquelles Zemmour ne croit guère, avait tout pour attirer les téléspectateurs. Ce fut d’ailleurs le cas : l’événement médiatique a battu le record d’audience de CNews, avec plus de 390 000 téléspectateurs (1,9 % des parts d’audience). 75 000 personnes de plus que lors du précédent record.

Continuer la lecture de « « L’Opinion » ne prend même plus la peine de faire du journalisme »

Vers la seconde mort de Vincent Lambert

A gauche, Vincent Lambert. A droite, son bourreau, le « docteur » Vincent Sanchez

« Le tribunal correctionnel de Reims a relaxé le docteur Vincent Sanchez le 28 janvier 2020. Ce dernier comparaissait pour « non-assistance à personne en danger », après avoir ordonné l’arrêt des soins ayant causé le décès de Vincent Lambert, le 11 juillet 2019.

Selon le tribunal rémois, le praticien a « parfaitement respecté les décisions judiciaires », et les faits qui lui sont reprochés « excluent toute intention de porter atteinte à Vincent Lambert » (sic). Comme si priver un malade gravement handicapé de toute nourriture et de toute hydratation n’allait pas porter atteinte à sa vie ?

Continuer la lecture de « Vers la seconde mort de Vincent Lambert »

L’étrange photo dans le bureau de Juan Branco

L’avocat rouge (mais issu de la bourgeoisie fortunée) Juan Branco – qui s’était illustré en tentant de récupérer le sain mécontentement des Gilets jaune – fait à présent beaucoup parler de lui dans « l’affaire Griveaux ».
Au détour d’une interview par l’AFP dans les bureaux du militant, un élément du sobre décor mérite d’être signalé :

Même si c’est une photo de famille, un peu de pudeur !

Il a bien encadré une photo d’un singe copulant avec un chien !
Ces gens-là ont vraiment des problèmes…

Cela nous rappelle les références très bizarres de son site internet.

Pour ceux qui ont des doutes :
Continuer la lecture de « L’étrange photo dans le bureau de Juan Branco »