Audiences : Europe 1 avec Patrick Cohen et Nadia Daam dégringole, France Inter débarrassée de Patrick Cohen gagne de l’audience

Le très gauchiste et arrogant « journaliste » Patrick Cohen ne suscite-t-il pas l’adhésion populaire ?

« Enorme chute à l’arrière du peloton. On pensait qu’Europe 1 avait touché le fond de la piscine, mais la radio du groupe Lagardère, en difficulté depuis des années, continue de plonger. En novembre-décembre 2017, elle tombe à son plus bas niveau historique, avec une audience cumulée de 6,6%, d’après les résultats de Médiamétrie publiés ce jeudi. Soit un recul de 1,5 point sur un an. C’est gigantesque : en douze mois, elle a perdu 800 000 auditeurs quotidiens et n’en compte plus en moyenne que 3,5 millions.
Au classement, Europe 1 passe derrière France Bleu (3,8 millions d’auditeurs, 7 % d’audience cumulée) et ne reste devant Skyrock (3,5 millions d’auditeurs, 6,5%) que d’un cheveu.

«C’est notre plus mauvais résultat, mais tout ça n’est pas anormal, nous sommes dans une phase de reconstruction. L’état d’Europe 1 nécessitait une refonte de fond, avec le risque de perdre un peu avant de rebondir et de se redéployer. Il faut accepter de perdre avant de regagner», a réagi le patron de la station depuis l’été dernier, Frédéric Schlesinger, auprès de l’agence France-Presse. Selon une source proche de la direction, la radio a vécu une première quinzaine de novembre particulièrement désastreuse, qui pèse lourdement sur le score final.Audiences : Europe 1 dégringole, Radio France se consolideUne très grosse inquiétude doit néanmoins planer du côté de la rue François 1er, où est installée la radio. Car Europe 1 dégringole aussi par rapport à la période de la rentrée (septembre-octobre 2017), qu’elle avait bouclée sur une audience honorable de 7,2%. L’effet de curiosité, nourri notamment par l’arrivée de Patrick Cohen à la matinale (passée sous le million d’auditeurs), avait permis de sauver les apparences : ce score marquait une légère progression (+0,1 point) par rapport à avril-juin 2017. Frédéric Schlesinger s’était alors réjoui – sans triomphalisme excessif – d’avoir «stoppé l’hémorragie» d’auditeurs et pouvait envisager une lente reconquête. Manifestement, c’était trop tôt. La nouvelle grille d’Europe 1 a du mal à prendre, notamment la matinale, à laquelle quelques ajustements viennent d’être apportés.

«La radio est un monde très compétitif, qui bouge de plus en plus vite, commente un concurrent d’Europe 1, sous couvert d’anonymat. Impossible de savoir où ils en seront dans trois ans. Mais je pense que leur saison est plantée jusqu’au bout, ils ne remonteront pas d’ici juin.» La station, présidée par Arnaud Lagardère, est plus que jamais en crise. Quelle sera la réaction de l’actionnaire ? Cette semaine, Le Canard enchaîné écrivait que le milliardaire avait ouvert des discussions avec TF1 pour la cession d’Europe 1. Une information démentie par les deux groupes. Une telle opération serait pourtant dans l’air du temps, propice aux rapprochements entre médias.

En comparaison, l’ancienne maison de Patrick Cohen a de quoi se pavaner. Alors que toutes les autres radios généralistes sont en baisse sur un an, sans doute à cause d’une actualité politique moins intense que durant la précampagne présidentielle, fin 2016, France Inter gagne 0,1 point d’audience cumulée, à 11,3%, soit 6,1 millions d’auditeurs quotidiens. «Une vague historique, se félicite la directrice, Laurence Bloch. Je remarque que nos carrefours d’information sont loin devant la concurrence. Pour l’information, les auditeurs font confiance à France Inter. Ce n’est pas anodin.» Avec près de 1,9 million d’auditeurs en moyenne, la matinale de Nicolas Demorand, qui a remplacé Patrick Cohen au micro, redevient la plus écoutée de France, devant celle d’Yves Calvi sur RTL.  (…) »

Source Liberation via fdesouche


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

5 commentaires concernant l'article “Audiences : Europe 1 avec Patrick Cohen et Nadia Daam dégringole, France Inter débarrassée de Patrick Cohen gagne de l’audience”

  1. Faut comprendre ce que les mots cachent :
    – pluralisme = une seule opinion autorisée , celle qui conforte le pouvoir des princes de la finance apatride .
    – diversité = lutte pour un monde sans race , sans sexe , sans passé … tout cela au profit du peuple des élus de … vous savez bien

  2. Europe 1 avait déjà touché le fond en recrutant l’idiot-utile JM. Apathie. Avec P. Cohen, valeur sûre de la pensée unique et de la bien-pensance, la dégringolade se poursuit.
    Pour remonter la pente, une idée qui fait son chemin, David Putadas aurait été sollicité, bien que ce dernier ne se soit toujours pas remis du coup de pied quelque part, qu’il a reçu de France 2 …

  3. Attention, le titre de votre article, en ciblant des personnalités au noms d’origine musulmane et judaïque, peut paraître ambigu. Aussi, le risque est de laisser se propager l’idée que votre site internet diffuse une idéologie d’extrême droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.