Attentat à Paris : l’indigne Cazeneuve dénonce… Marine Le Pen


Attitude particulièrement scandaleuse du Premier ministre Bernard Cazeneuve, après l’assassinat d’un policier sur les Champs-Elysées par un Maghrébin islamiste.
A deux jours du scrutin présidentiel et alors que la campagne électorale se termine, il utilise la tribune que lui offre son poste de chef du gouvernement au lendemain d’un drame, pour faire lui-même campagne.
Pour couronner le tout, il le fait avec une malhonnêteté parfaite, dénonçant les innocents qui avaient mis en garde contre sa politique. Car Cazeneuve, ancien ministre de l’Intérieur puis Premier ministre, est directement responsable des drames qui se multiplient en France.
Il est aussi grossièrement malhonnête en disant qu’à ce stade « rien ne permet de faire quelque lien que ce soit entre l’immigration et ce qui s’est passé hier soir à Paris » !
En réalité, il est vert de rage que cet attentat, qui met cruellement en défaut sa politique, puisse faire gagner des points à Marine Le Pen dimanche dans les urnes.

Commentaires

commentaires

Les commentaires sont fermés.