Asia Bibi devrait bientôt pouvoir quitter le Pakistan

La Cour suprême du Pakistan a ouvert mardi 29 janvier la voie au départ du pays de la chrétienne Asia Bibi en rejetant un dernier recours contre son acquittement, à l’issue d’une longue saga judiciaire au retentissement international.

La plus haute instance judiciaire pakistanaise, qui avait acquitté Asia Bibi le 31 octobre 2018, s’est opposée à l’ouverture d’une procédure en appel contre cette décision, réclamée par Qari Saalam, l’imam du village où elle avait été accusée de blasphème. « Ce recours est rejeté », a déclaré le juge Asif Saeed Khosa, chef de la Cour suprême, au terme d’une audience d’un peu plus d’une heure dans la capitale Islamabad.

Plus rien n’empêche désormais Asia Bibi, condamnée à mort en 2010 pour blasphème, de quitter ce pays musulman très conservateur où elle vit actuellement sous haute protection dans un endroit inconnu, étant de longue date une cible pour les extrémistes. Son avocat Saif-ul-Mulook a laissé entendre mardi que cette option était sur la table.

« Je crois que pour le moment elle est ici (au Pakistan), mais qu’en sera-t-il ce soir ? Je ne sais pas », a-t-il déclaré à des journalistes. « Elle est libre de quitter le Pakistan, de vivre où elle veut et de profiter de la vie », a souligné l’avocat. « Asia Bibi doit enfin obtenir sa liberté et la fin de son épreuve. (…) Elle doit être libre de retrouver sa famille et d’être en sécurité dans le pays de son choix », a renchéri Amnesty International.

Source : France 24

 


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :