Après l’Europe, l’Amérique du sud?

Lundi, le chef du gouvernement socialiste espagnol José Luis Rodriguez Zapatero a appelé les pays sud-américains à former une « union latino-américaine » similaire à celle de l’Union européenne.

« Je serais grandement en faveur d’une union latino-américaine, ce serait un grand projet », a expliqué Zapatero à l’occasion d’une conférence de presse dans le cadre du sommet Europe-Amérique latine-Caraïbes qui se tient à Madrid. Le chef d’État espagnol a également expliqué que l’union des pays européens avait été bénéfique pour leur économie.

Sachant, particulièrement aujourd’hui, combien cette union a été bénéfique pour nos économies, petit exercice de décryptage:
– L’Amérique du sud est traditionnellement une zone d’influence États-unienne, l’oncle Sam ayant chassé (ou contenu) les puissance européenne dans ce secteur;
– Les Etats-Unis, première puissance mondiale au déclin parfois annoncé, ont lancé un projet de ZLÉA (Zone de Libre Échange des Amériques) devant unifier l’ensemble des pays nord et sud-américain (Cuba excepté);
– Un processus de régionalisation favorise la puissance extérieure qui en est l’initiatrice; exemple de l’Union Européenne lancée par les Etats-Unis (se reporter aux travaux de François Asselineau) (le système d’union douanière originel ayant été supplanté par le modèle libéral anglo-saxon);
-L’Espagne est une puissance de référence pour l’Amérique latine, au moins sur le plan culturel et linguistique; puissance souhaitant un tel rassemblement.

Le gouvernement espagnol ne fait donc certainement pas cette proposition par pur hasard ou altruisme. Il va falloir s’attendre à une lutte d’influence en Amérique du Sud entre l’Espagne, au travers de son projet de régionalisation, et les États-Unis et leur projet de ZLEA.

François Bon

1 commentaire concernant l'article “Après l’Europe, l’Amérique du sud?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.