Agression : le député M’jid El Guerrab démissionne de LREM

Le député M’jid El Guerrab a annoncé mardi 5 septembre à l’AFP qu’il avait présenté sa démission du parti La République en marche, après avoir tabassé à l’aide d’un casque de  moto un cadre du PS, ce qui lui vaut d’être mis en examen pour « violences volontaires avec arme ».  « Pour ne pas entraver le travail de la majorité parlementaire, et afin d’assurer ma défense de la manière la plus sereine possible, j’ai décidé de soumettre ma démission du mouvement La République en marche aux membres du Conseil d’administration », a déclaré le député de la 9e circonscription des Français de l’étranger dans un communiqué. (source)

Bref, il démissionne de son parti mais il garde son mandat : comme si l’insulte faite au parti était plus grave que l’insulte faite à ses électeurs, à sa fonction, à l’Etat… Il ne doit des comptes qu’au parti, qui l’a créé, pas à ses électeurs, qui l’avaient légitimé. Voilà qui assigne leur juste place aux représentés…

1 commentaire concernant l'article “Agression : le député M’jid El Guerrab démissionne de LREM”

  1. C’est trop facile sa démission de son parti ! c’est sa démission de son siège de député qu’il se doit de donner par respect à sa fonction à ses électeurs et à la France !! Mais là c’est une autre histoire perdre ses émoluments et ses avantages non jamais ! hypocrisie !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.