Afghanistan : un soldat britannique a décapité un djihadiste avec une pelle

Par manque de munitions, un soldat des forces spéciales britanniques SAS a décapité avec une pelle un djihadiste de l’État islamique qui le chargeait, rapporte le Daily Star Sunday. Le sergent expérimenté a tranché la tête du terroriste d’un seul coup, précise le tabloïd.

Après l’avoir neutralisé, le militaire s’est emparé de l’arme de son ennemi pour tuer d’autres djihadistes. Selon les sources du journal anglais, la scène s’est déroulée il y a six semaines lors d’une patrouille dans l’est de l’Afghanistan, à la suite d’une rencontre entre le SAS et d’anciens talibans combattant aux côtés du gouvernement afghan.

Les forces spéciales britanniques sont alors tombées dans un piège tendu par des djihadistes de Daech et ont dû se réfugier dans une ferme pour se protéger de leurs assauts répétés, avant de réclamer un soutien aérien à leur base. « Les SAS pensaient y rester », a précisé une source. Le combat a duré six heures.

« Ils ont conclu un pacte qu’ils ne se feraient pas prendre vivants et juré de se battre jusqu’à la mort », a-t-elle ajouté. « Une capture aurait signifié la torture et une exécution filmée, et ils n’y étaient pas prêts. Ils ont compté leurs balles et quand leurs munitions se sont raréfiées, ils ont attendu que les djihadistes se rapprochent suffisamment pour pouvoir les tuer avec des grenades et utiliser leurs fusils comme massues, c’est alors qu’un SAS a tué un homme avec une pelle. »

Finalement, deux hélicoptères américains Apache, envoyés sur place en renfort, ont fait fuir les insurgés, indique le tabloïd. Et un hélicoptère de transport Chinook est venu les secourir. Au moment de leur arrivée sur zone, la moitié des soldats britanniques n’avaient plus aucune munition. Face aux attaques de Daech en hausse ces dernières semaines en Afghanistan, le nombre de SAS déployés devrait bientôt doubler pour atteindre une centaine d’hommes.

Source : VA


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

2 commentaires concernant l'article “Afghanistan : un soldat britannique a décapité un djihadiste avec une pelle”

  1. Il me semble que les manuels de combat russes et ukrainiens enseignent encore des enchaînements de combat à la pelle (très courant au corps à corps autrefois).
    J’ai lu que c’était encore enseigné aux forces spéciales au moins en France et aux US.

  2. Ce soldat mérite d’être cité à l’ordre de l’armée et présenté comme modèle .
    Si nous avions davantage d’hommes de sa trempe , nous ne serions pas voués à une invasion de barbares .
    Ouvrez vos frontières et vous êtes morts . Une civilisation , cela se défend . L’envahisseur doit être tué sans état d’âme . . C’est aussi simple que cela .

    Les pleurnicheries sur le sort des déshérités , c’est bon pour les handicapés mentaux . Pas besoin d’avoir pratiqué Nietzsche pour le comprendre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.