Affaire Meric : le scandale politico-médiatico-judicaire se poursuit

[Mise à jour 09/06/13 : le procureur de Paris, François Molins, avait annoncé qu'une information judiciaire pour « homicide volontaire » a été ouverte samedi, visant Esteban, un jeune de 20 ans qui s'est défendu contre la bande d'extrémistes de gauche qui l'agressait et dont faisait partie Clément Méric, mort accidentellement au cours de la rixe. Mais le juge d'instruction a requalifié le chef d'accusation en coups et blessures ayant entrainé la mort sans intention de la donner.]

Scandale : le parquet a requis le placement en détention provisoire de quatre des cinq personnes déférées, a précisé le procureur lors d’une conférence de presse. Sous quel motif ?!

Enfin, en dépit des témoignages, les médecins légistes prétendent que la mort de l’agresseur gauchiste serait due aux coups et non au choc de la tête avec un poteau… Il faut exiger une contre expertise indépendante.

La collusion gros médias – politiciens – justice est patente dans cette affaire : les agresseurs deviennent les victimes et les défenseurs deviennent des assassins pour des motifs purement politiques.

Tiens, saviez-vous qu’à Rennes, un jeune homme de 25 ans vient de mourir, après avoir reçu un coup de poing ?
Non ? C’est normal. Et Valls et compagnie n’en parleront pas, ne pouvant instrumentaliser l’affaire.

En attendant, on peut déjà aider les victimes du Système et de ses nervis « antifas » avec le CSVR.

Les commentaires sont fermés.



Close
Rejoignez Contre-info sur facebook et restez informé facilement !
Merci de cliquez sur le bouton Facebook ci-dessous (puis cette fenêtre ne s affichera plus)