Affaire du Levothyrox : le laboratoire pharmaceutique Merck a gagné

Trouvé sur France Info : Le tribunal d’instance de Lyon a débouté, mardi 5 mars, les 4 113 plaignants qui poursuivaient les laboratoires Merck dans le cadre de l’enquête lancée dans l’affaire du Levothyrox, médicament contre les troubles de la thyroïde. Ces plaignants poursuivaient dans le cadre d’une action collective le laboratoire allemand pour « défaut d’information » dans le changement de la formule du Levothyrox.

La formule du médicament, qui est vendue à plus 3,3 millions de personnes en France, a été changée en mars 2017 pour des raisons de conservation. Mais plusieurs milliers de personnes se sont plaintes auprès de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de la santé (ANSM), affirmant ressentir des fatigues intenses, des crampes et des vertiges.

Une enquête avait été ouverte en septembre 2017 pour « tromperie aggravée, atteintes involontaires à l’intégrité physique et mise en danger d’autrui » et le parquet avait pris le 30 novembre des « réquisitions supplétives » pour « homicide involontaire ».

L’avocat des plaignants, Christophe Lèguevaques, n’a pas caché sa déception à la lecture de cette décision. « C’est une grosse déception pour moi et pour les malades qui attendaient une reconnaissance de la justice de leurs souffrances. Et on leur dit aujourd’hui que c’est simplement un problème sociologique et non pas juridique. Ces termes ne sont pas acceptables pour les malades », considère-t-il. « Le tribunal a considéré que Merck n’avait pas commis de faute dans l’obligation d’information qui pesait sur elle. Mais nous allons certainement conseiller aux clients d’interjeter appel de cette décision », a-t-il ajouté.


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :