Affaire du « Kiss in » devant Notre-Dame

Exclu Contre-Info : la 17ème chambre correctionnelle du TGI de Paris a rendu sa décision concernant le procès de 4 jeunes catholiques qui avaient défendu ND de Paris face à des provocateurs extrémistes homosexuels.

Elle reconnaît la nullité de la procédure, qui souffrait de divers vices.

Le procureur a 3 ans pour relancer la procédure, mais au vu de la maigreur du dossier, ce serait particulièrement inhabituel.

9 commentaires concernant l'article “Affaire du « Kiss in » devant Notre-Dame”

  1. Bravo et félicitations aux militants catholiques qui ont sauvé de la souillure l’Eglise. Saluons aussi le jugement, ce qui est rare de nos jours.

  2. @eris: si je comprends bien, il n’y a pas eu jugement, mais juste constat de nullité de procédure. D’autre part, le coup médiatique à porté, et c’était ceci le fait visé.

  3. @K

    Vous savez effectivement très bien vous servir des médias comme outil de manipulation.

    Mais c’est comme toute chose, ça finit par se voir et par ne plus faire grand effet.

  4. Excellente decision, les provocations de mauvais gout de ce genre ne peuvent qu’etre condamnees et je les reprouve totalement. Je suis heureux pour les personnes qui avaient ete poursuivies injustement.

  5. @Tchetnik: ??? Pourquoi dites vous que je cherche à manipuler. La seule chose que je dis est: « on s’est fait avoir sur toute la ligne » car le jugement n’a aucune importance, seule l’annonce du jugement est importante (malheureusement).

  6. K.

    J’ai pu me méprendre sur la signification réelle de votre phrase.

    Si c’est le cas, veuillez accepter mes excuses. J’ai dû vous faire un mauvais procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.