12 commentaires concernant l'article “Aberration capitaliste : ouverture d’un hôtel pour chiens à Vincennes”

  1. C’est plus fort que moi, je trouve ça indécent. Quand il y a autant de mal logés, de jeunes sdf, penser que d’autres ont tellement de sous qu’ils payent un hôtel pour leur bêtes ça me dérange.
    C’est comme manger de l’autruche, les gens sont tellement blasés qu’ils leur faut de nouvelles saveurs et à côté il y en a qui ont à peine de quoi ‘acheter un paquet de pâtes.
    Ca fait bobo comme raisonnement, mais j’y peut rien…

  2. Olea :
    les jeunes sdf à 95% c’est un choix qu’ils font, j’ai pas envie de pleurer sur des fainéants, et expliquez moi comment tous ces gens qui mangent des pâtes soi disant et vont au « resto du coeur » font pour rouler en voiture et avoir les derniers grands écrans plats ?…….

  3. « les jeunes sdf à 95% c’est un choix qu’ils font »

    N’importe quoi! phrase que certains adorent sortir quand ils refusent d’aider! le libéralisme est un pêché, si votre fils vous dira qu’il a fait le choix d’être clochard vous le laisserez faire? non, bon alors évitez ce genre de remarque.

  4. Il y a des régions où se loger est extrêmement difficile, surtout si l’on a pas la chance d’avoir un soutien familial et qu’on vit dans un pays qui préfère financer des mosquées aux nouveaux arrivant qu’aider son peuple. Nouveaux arrivants qui ne l’oublions pas font baisser les salaires pendant que les loyers augmentent.

    Je dit pas qu’il faut pleurer pour eux mais un minimum d’empathie , quand même!

  5. je sais ce que je dis en disant que ces jeunes souvent le choississent. j’ai été suffisamment longtemps bénévoles dans des associations pour comprendre les cheminements tordus de certains d’entre nous. Ils veulent la liberté mais la liberté coûte chère c’est pas en fumant des « petards » qu’on refait le monde mais en bossant. Y en a marre de cette génération d’assistés.
    Si mon fils avait voulu être clochard à sa majorité il l’aurait fait, mais il a reçu une éducation qui lui donnait d’autres aspirations dans la vie ! POINT…………

  6. C’est un choix par dépit. La seule alternative étant de travailler toute sa vie pour des inconnus pour s’offrir 50m² au milieu du béton… je comprends facilement que les jeunes ne soient pas emballés par cette perspective.

    Pour revenir au sujet de l’article, je suis plutôt favorable à ce genre de structures, ça vaut mieux que de laisser son chien enfermé tout seul toute la journée comme le font la plupart des gens. Ce qui est dommage, c’est que ça ne soit pas à la portée de toutes les bourses (700 à 900€ par mois tout de même !)

  7. Avoir de jeunes enfants ou des animaux en appartement dans une ville de dingues comme Paris, c’est presque criminel. C’est déjà tellement dur à supporter pour un adulte… Il leur faut au moins un peu de verdure pour qu’ils aient ce contact avec la nature indispensable à l’équilibre de tout être vivant. Un jardin où ils pourront creuser, courir, sauter, planter (pour les enfants), respirer ! Vivre quoi !

    Faut pas s’étonner de la névrose ou de l’irascibilité chez les Parisiens ! Enfermés 7/7 et allant s’agglutiner quelques heures le dimanche comme un troupeau à Vincennes ou dans d’autres parcs publics (où il n’est pas possible de creuser, de planter, ni de trouver le calme ou la solitude nécessaire pour se ressourcer réellement), ils finissent par devenir tristes, aigris ou fous. Il faut s’échapper de là dès que possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.