Abdelkrim Chekatt va demander le rapatriement du corps de son fils en Algérie

Abdelkrim Chekatt, le père de Chérif, s’est présenté le 19 décembre à la mairie de Strasbourg, annonçant qu’il allait demander le rapatriement du corps de son fils en Algérie. «Il fallait qu’il obtienne des actes de décès. Il nous a indiqué qu’il allait demander au consulat d’Algérie un rapatriement du corps de son fils», a fait savoir la mairie.

Le maire de Strasbourg, Roland Ries, qui s’était dit le 18 décembre «plutôt hostile, sinon réticent» à une inhumation de Chérif Chekatt dans sa ville, a estimé que l’enterrement en Algérie serait «la solution la plus simple».

Chérif Chekatt, né en France, avait la nationalité française et il est d’ailleurs peu probable que l’Algérie accepte d’accueillir la dépouille. Le cas de Mohamed Merah, assassin de sept personnes en 2012 dans le sud-ouest, avait déjà posé un problème similaire. L’Algérie, dont il était également originaire, avait refusé d’accueillir sa dépouille. La mairie de Toulouse avait fini par ensevelir le corps sans sépulture ni nom, dans un cimetière de la banlieue toulousaine, en dehors des horaires d’ouverture.

Source : RT


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :