A peine nommée, Lagarde est prise dans la tourmente judiciaire

La très mondialiste Christine Lagarde, ancien ministre de l’Economie et nouvelle directrice du Fonds monétaire international, va être l’objet d’une enquête, sur décision de la Cour de Justice de la République. Et ce pour «complicité de détournement de biens publics et complicité de faux» dans le règlement de l’affaire Tapie.
Cet homme de gauche avait palpé quelques 400 millions d’euros (!) du Crédit Lyonnais et de l’Etat, suite à un jugement du Tribunal arbitral (instance privée) devant lequel Lagarde avait envoyé l’affairiste pour résoudre un conflit avec cette banque. Une décision polémique qui la rattrape maintenant mais qui ne devrait pas l’empêcher de nuire à la tête de l’instance bancaire mondialiste, l’enquête devant prendre plusieurs années.

3 commentaires concernant l'article “A peine nommée, Lagarde est prise dans la tourmente judiciaire”

  1. Tous au net, que des brutes… Lagarde meurt mais ne se rend pas ! Au tapis… avec DSK… et nos pauvres économies… le monde virtuel de la finance avec ce paradis consumériste promis: retraite, soins, voyages, … bientôt le Waterloo du NWO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.