À cause de problèmes administratifs, les « taxis volants aquatiques » préfèrent s’installer en Suisse et non à Paris

« Les « Sea Bubbles », ces « taxis volants » sur l’eau qui devaient être testés à Paris et dont les essais y sont désormais « ajournés » , s’installent finalement en Suisse, a annoncé leur inventeur, le navigateur Alain Thébault. Les « essais sont ajournés » à Paris, a indiqué à l’AFP le navigateur, confirmant une information parue dans le Figaro, « on ne va pas continuer à pédaler dans le vide en passant des mois à discuter avec les administrations ».

Selon M. Thébault, le port autonome de Paris propose des pontons pour 1.000 euros par jour, « pas de branchements » alors que deux communes suisses « nous disent +on va financer vos infrastructures+ « . « Je veux voir ces bulles voler », a ajouté l’inventeur selon qui plusieurs villes du monde sont déjà preneurs de l’invention. »

Source


Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.