15e salon des écrivains du B’nai B’rith

Le B’nai B’rith de France (franc-maçonnerie juive) organise son 15ème Salon des Écrivains, dimanche 14 novembre 2010 de 14h à 19h, à la mairie du 16e arrondissement de Paris.

D’après les organisateurs, plus de 100 auteurs seront présents pour dédicacer leurs ouvrages. La liste de ces auteurs n’étant pas communiquée sur la toile, nous invitons nos lecteurs parisiens à se rendre à cette manifestation pour les débusquer…

En revanche, le journaliste néo réac Ivan Rioufol, très apprécié chez certains droitards, participera à une table ronde durant ce salon.

7 commentaires concernant l'article “15e salon des écrivains du B’nai B’rith”

  1. La liste des écrivains qui dédicacent à cette réunion infâme est toujours intéressante.
    Ce serait bien que Contre-Info nous donne celle de cette année.
    Peut-être y verra-t-on à nouveau Louis Chagnon, néo-con français qui est le bras droit de Bernard Antony…

  2. Nous serons effectivement de nombreux patriotes à nous rendre à ce rendez-vous.

    Pourquoi ne pas faire les poubelles comme Emmanuel RATIER qui collectionne les flyers francs-maçons de conférence-débat pour illustrer sa feuille ? Si nous n’avez que ça à faire… C’est beau les individus qui ont construit leur vie.

    Amusez vous bien, nous on a du travail. Car ce n’est pas avec des branlettes de cas sociaux sur les complots qu’on arrive à changer quelque chose.

  3. Non, tu as raison Habemus Papam, c’ est probablement en collaborant avec ceux qui véhiculent une idéologie radicalement opposée au nationalisme que nous obtiendrons le pouvoir ou ferons changer la société…

  4. Stéphane, le Salon des écrivains du B’nai B’rith n’est pas une réunion infâme mais publique puisqu’elle à lieu tous les ans à la Mairie du XVIe arr. de Paris.
    Elle invite une centaine d’écrivains publiques et libres penseurs, de toutes tendances, qui profitent de cette tribune pour rencontrer leurs lecteurs et dédicacer leur dernier livre dans un échange amical et hospitalier.
    On pourrait répondre à Stéphane de Contre-Info qu’il s’agit d’un Salon littéraire et culturel, et qu’il se doit de vérifier que les « néo-cons français » ne seraient pas cachés là où il s’y attend le moins. Critiquer ou outrager a culture c’est effectuer des basses besognes, en première ligne, et empêcher la Culture, le sens critique, l’ouverture d’esprit, la Réflexion, la transcendance de la pensée.
    Seuls les nazis en 1939 avaient décréter de brûler des milliers de livres
    de très grands penseurs et auteurs dans un immense autodafé. On sait ce qu’il est advenu de l’Allemagne nazie. Stéphane les livres sont sacrés, les écrivains doivent-être respectés. Sans eux tu ne seras jamais un homme libre contre les dictateurs et autres autocrates qui t’influencent. @Patrick Granville.

  5. « Stéphane les livres sont sacrés, les écrivains doivent-être respectés. »
    Va dire ça à Vincent Reynouard qui est en prison juste pour en avoir écrit un justement !
    Vous, les sionistes, êtes les plus grands organisateurs d’autodafés silencieux. Qui est-ce qui a fait passer la sinistre loi Gayssot? Qui est-ce qui fait interdire des livres et des revues ? Qui est-ce qui fait virer tel ou tel journaliste qui a le tort de ne pas vous plaire? Qui est-ce qui fait condamner des écrivains pour délit d’opinion ?
    Les nationaux-socialistes allemands avaient au moins la décence de ne pas proclamer qu’ils accueillaient des « écrivains et libres penseurs, de toutes tendances »…

  6. Tout à fait d’accord avec Stéphane.
    Cf. P.P. d’Assac. La Maçonnerie. 35 euros franco.
     »  » . Le double visage de la maçonnerie et de ses compagnons de route. 12 euros franco
    éditions Société de Philosophie Politique, BP 30030, 83952 La Garde cedex
    Salutations nationalistes.

  7. Malheureusement, Monsieur Ploncard (si c’est bien vous), les ouvrages pour lesquels vous venez faire une publicité de marchand de tapis sont comme votre feuille de choux calomniatrice : non crédibles, confus, souvent trop spéculatifs et parfois même contenant des assertions gravement erronées, pour ne pas dire profondément malhonnêtes.
    On peut se demander quelles sont les motivations réelles qui expliquent vos méthodes honteuses. Psychiatriques – comme on le dit généralement dans la mouvance nationaliste – ou plus intéressées ?

    Pas un sous pour les gens comme vous, surtout pour des marchandises d’un intérêt très faible vendues à prix délirants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.