« Silence, on vaccine »

Les vaccinations obligatoires ou encouragées représentent un énorme pactole pour l’industrie pharmaceutique.
Pourtant, l’inocuité vacicnale est un mythe et les injections provoquent parfois de lourds dégâts sur la santé des enfants, entraînant à l’occasion séquelles ou même décès.
Ce documentaire, sans être hostile au principe de vaccination, s’interroge et met en garde.
Il est en tout cas certain que les enfants sont sur-vaccinés.

Synopsis :

De nos jours, l’enfant nord-américain reçoit environ 48 doses de 14 vaccins différents avant l’âge de six ans, soit le double du nombre prescrit 25 ans auparavant.
Un documentaire qui donne la parole à des victimes de la vaccination, ainsi qu’à des chercheurs et des spécialistes des domaines médical et juridique au Québec, en France et aux États-Unis.

Des recherches en cours semblent indiquer que la vaccination serait directement responsable de désordres immunitaires ou neurologiques chez certaines personnes prédisposées génétiquement ou neurologiquement à mal réagir aux composantes des vaccins. Autisme, sclérose en plaque, syndrome de Guillain-Barré, myofasciite à macrophages, encéphalites, paralysies, neuropathies et autres; la liste des maladies répertoriées indique bien la gravité de la situation. (…)

12 commentaires concernant l'article “« Silence, on vaccine »”

  1. pour se proèger des propagandes mensongères, des arnaqueurs qui veulent vous gaver de force comme des oies ensuite ménées à l’abattoir , il faut toujours se demander à qui ca profite vraiment de vous faire croire que ceci et cela seraient des « verités » beton .Donc , a qui ca profite d’abord et surtout , la vente de vaccins « obligatoires », récommandés ,indispensables ? A celui qui subit la vaccination , comme il subit l’immigration , et subit les impots ? Où à ceux qui en soutirent les profits financiers ? Dans le monde d’aujour’hui , tous les crimes contre l’Humanité rapporte du fric à quelqu’un ,le reste n’est que poudre aux yeux pour détourner l’attention des ignorants , naifs , persuadés qu' » ON » ne veut que leur bien .On rase gratis ,hè !

  2. J’ai pas regardé.

    Question de santé publique: quel est le ratio risque/bénéfice? Le vaccin n’est-il pas meilleur que le mal qu’il peut induire au regard de toute une population? (sauf fourvoiement, c’est une question de rhétorique) (et oui, c’est dégueulasse, mais la santé publique, c’est entre autre ça).

  3. Les artisans de la vaccination ne se soucient guère de la santé publique . Ils favorisent l’enrichissement de ceux qui sont parmi les plus riches
    Que le peuple en crève , convenez que c’est un détail sans importance..
    S’ils se souciaient un tantinet de la santé des citoyens US , ils interdiraient les MacDo , Coca-cola , les fast food et développeraient l’hygiène plutôt que de favoriser l’exercice d’une médecine qui enrichit médecins et laboratoires pharmaceutiques .
    Je sais les charlatans de Molière n’existent plus . Ils sont bien plus redoutables de nos jours .

  4. juste un petit rappel : nous sommes en train de chialer à qui mieux mieux sur la réapparition d’une tripotée de maladies que  » nous pensions éradiquées  » de nos contrées .Si toutes ces maladies avaient disparues de chez nous , c’est bien pour une raison : les vaccinations .Tout le monde sait très bien que leur réapparition est due uniquement à l’immigration incontrôlée que nous subissons , surtout bien sur l’immigration venue d’Afrique où , depuis la « libération  » de ces pays , plus aucune règle d’hygiène n’est en vigueur et où des maladies telles que la tuberculose se remettent à galoper frénétiquement sans qu’aucun moyen préventif ou curatif ne soit mis en place .Alors que la vaccination connaisse quelques ratés c’est un fait , de là à en conclure que c’est un mal pour la société , il y a un pas que personnellement je ne franchirais pas .

  5. On vit tout de même mieux que nos aïeux, peut-être en devons nous une part à la vaccination. Je ne croise pas tout les jours des victimes de la vaccination, et vu le nombre de gamins que je croise (je suis papa, pensez que je croise des stroumphs à tour de bras), je pense que si « le peuple crev[ais] », cela eut été manifeste!

    Ceci dit, l’enrichissement du secteur de la santé et le développement de la bouffe de merde est un problème, mais je doute qu’on puisse plus mettre ce phénomène sur le dos de nos zélites (que j’apprécie autant qu’un moustique la nuit) que sur le dos du désir très naturel de bouffer gras/vite/beaucoup sans vouloir en payer les conséquences. En d’autres termes: qui a autorité pour juguler les questions d’hygiène: la mère de famille ou M. le maire? Et accepteriez-vous l’autorité de M. le maire dans ce cas? Prenons l’exemple de la taxe sur les sodas: même si c’est un épiphénomène et un acte raté, on peut espérer que moins de sodas sera bu en France, ce qui reste une bonne chose. Et pourtant, l’intervention étatique ne fait pas que des heureux.

  6. Je connais personnellement plusieurs personnes qui ont failli mourir quand elles étaient enfants, à cause des vaccins.

    Henri de Fersan a expliqué que sa condition physique était due à des séquelles d’une vaccination infantile.

  7. @K.

    Vous écrivez: « On vit tout de même mieux que nos aïeux, peut-être en devons nous une part à la vaccination »

    Sans vouloir polémiquer avec vous, je vous ferais poliment remarquer que à l’instar d’un nombre incalculable de gens, votre pensée est embrumée par la propagande institutionnelle du lobby pharmaceutique dont ce dernier s’applique avec des budgets ‘publicité & lobbying’ faramineux à masquer systématiquement non seulement la dangerosité reconnue de la vaccination mais aussi sa totale INEFFICACITÉ MÉDICALE.

    Ça n’est pas forcément de votre faute: la propagande quant elle est institutionnalisé en « vérité d’État incontestable » endoctrine les gens au point qu’ils ne cherchent plus à exercer leur sens critique. « il est plus facile de déplacer les montagnes que de combattre les idées fausses ». 😉

    Vous avez probablement regardé le documentaire « Silence on vaccine » d’un œil distrait, aussi je vous invite à le regarder une seconde fois plus attentivement & à entreprendre vos propres recherches quant à l’historique de la vaccination institutionnalisée (c’est une histoire édifiante & scandaleuse).

    Si la durée de vie de nos aïeux était effectivement inférieure à nos statistiques actuelles de longévité, en revanche notre qualité de vie & de santé s’est sérieusement dégradé au cours des 50 dernières années.

    Ce qui explique -en partie- notre longévité actuelle, c’est que la nourriture & divers types d’aliments (surtout les fruits exotiques & de saison) sont bien plus abondant qu’autrefois; l’hygiène (surtout dentaire) a fait des progrès.

    Pour résumer, nous avons gagné en quantité ce que nous avons perdu en qualité à tous les niveaux; tout est dans la nuance….

    Savez vous que l’on a découvert que la terrible épidémie de « grippe espagnole » de 1918 (40 millions de morts environ) était imputable à des campagnes de vaccination(s)?

    Le cauchemar (vaccinal) peut redevenir réalité, comptez sur l’Élite Mondialiste & son projet malthusien démoniaque……….

  8. renseignez-vous aussi sur la « Ligue nationale pour la liberté des vaccinations ». J’en fis parti dans les années « 70 ».

  9. Bien-sûr, nous connaissons tous les méfaits de la vaccination.
    Et des arguments il nous en faut, beaucoup de fermeté et de conviction
    aussi.
    Parce que dans le camp en face il vous sortent toute l’artillerie lourde
    pour essayer de vacciner vos enfants. Peur, cubabilité, se mettent à
    plusieurs pour vous convaincre.
    Faire passer une scolarité normale à un enfant, sans qui »il se fasse
    vacciner ..tout un combat!

  10. Un documentaire est passé récemment sur France5: « Aluminium, notre poison quotidien ». On y montrait des cas de myofasciites à macrophages causées pas l’aluminium, dont les sels d’aluminium utilisés comme adjuvants dans la plupart des vaccins. Or, avant d’être rachetés par l’institut Merieux, l’institut Pasteur fabriquait (aussi) des vaccins avec phosphate de calcium au lieu d’aluminium, mais Mérieux a fait arrêter leur fabrication au nom d’une logique commerciale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.